Comment les citoyens arabes d’Israël se débrouillent dans une société inégale

Israël possède l’une des sociétés les plus inégales du monde développé, en partie à cause du sort de sa population arabe. Sur le papier, la communauté jouit de l’égalité des droits avec la majorité juive, mais près de 40% vit dans la pauvreté enracinée dans un système éducatif plus faible et un accès plus limité aux infrastructures de base. La prolifération des armes illégales et la violence tribale ont entraîné une augmentation de 50% du taux de meurtres au cours des quatre dernières années, mais les quartiers arabes souffrent d’un manque de maintien de l’ordre. En outre, il y a plus de 300 000 résidents palestiniens de Jérusalem-Est, qu’Israël a capturée à la Jordanie lors de la guerre au Moyen-Orient de 1967 et est considérée comme un territoire occupé en vertu du droit international. Ils ont la plupart des droits en tant qu’autres citoyens, à l’exception de la possibilité de voter aux élections nationales israéliennes. Certains Arabes israéliens ont accédé à des postes élevés dans la politique et les affaires, comme Samer Haj-Yahia, le président de l’une des plus grandes banques d’Israël, et Ayoub Kara, qui a été brièvement ministre des Communications du pays en tant que membre du Likoud du Premier ministre Benjamin Netanyahu .

Lire aussi  Hashtag Trending 12 novembre - Youtube n'aime pas le privé; Facebook aggrave la société ; Croissance plus faible que prévu pour Disney+

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick