Hashtag Trending 22 juin – Tesla fait face à un nouveau procès; Frances Haugen forme des avocats pour lutter contre les Big Tech ; Le conseil d’administration de Twitter recommande l’offre publique d’achat d’Elon Musk

Tesla fait face à un nouveau procès après avoir prétendument licencié des travailleurs sans préavis, le dénonciateur de Facebook lance une organisation à but non lucratif pour former des avocats à combattre Big Tech, et Twitter Board recommande aux actionnaires d’approuver la vente de 44 milliards de dollars à Elon Musk.

C’est toute l’actualité technologique qui est à la mode en ce moment, bienvenue dans Hashtag Trending. Nous sommes le mercredi 22 juin et je suis votre hôte, Samira Balsara.

Un nouveau procès demandant le statut de recours collectif prétend que Tesla a enfreint la loi fédérale en licenciant des milliers de travailleurs sans préavis et en leur refusant deux mois de salaire. L’action en justice est la dernière d’une série d’allégations contre l’entreprise. Les anciens employés de Tesla, John Lynch et Daxton Hartsfield, affirment qu’ils faisaient partie des milliers de travailleurs de Tesla licenciés au milieu de coupes à l’échelle de l’entreprise. Le PDG Elon Musk, plus tôt ce mois-ci, a envoyé un e-mail aux dirigeants disant qu’il avait un « super mauvais pressentiment » à propos de l’économie et que Tesla supprimerait 10% des salariés, selon un Reuter rapport. Les travailleurs allèguent que l’entreprise n’a pas respecté les lois fédérales sur les licenciements massifs qui exigent une période de notification de 60 jours en vertu de la loi sur l’adaptation et la reconversion des travailleurs, selon le procès. Les travailleurs demandent le statut de recours collectif pour tous les anciens employés de Tesla à travers les États-Unis qui ont été licenciés au cours des mois de mai ou juin sans préavis. Selon la plainte, Tesla avait brusquement informé les employés que leurs licenciements seraient effectifs immédiatement.

Lire aussi  Le nouveau roi des hamburgers : la montée et la montée des Betty's Burgers au milieu de la pandémie de Covid-19

Frances Haugen, la lanceuse d’alerte qui a exposé Facebook et témoigné devant les législateurs sur les activités illégales de données du réseau social, lève 5 millions de dollars pour lancer une organisation à but non lucratif axée sur la formation d’avocats pour lutter contre les entreprises Big Tech. L’organisation de Haugen, « Beyond the Screen », s’attachera également à inciter les investisseurs à se pencher sur la responsabilité sociale d’une entreprise technologique avant d’y investir et à donner aux régulateurs et aux chercheurs un aperçu du fonctionnement des plateformes. Haugen a passé plusieurs mois à témoigner devant les autorités et a obtenu un financement de démarrage auprès de donateurs. L’ancien employé de Facebook cherche à créer un réseau social simulé, une plate-forme artificielle dans laquelle les régulateurs, les chercheurs et d’autres peuvent simuler des scénarios potentiels, selon Interne du milieu des affaires.

Le conseil d’administration de Twitter a recommandé à l’unanimité aux actionnaires d’approuver la vente de 44 milliards de dollars de la société à Elon Musk, selon un dossier de la Securities and Exchange Commission des États-Unis. Dans une lettre aux investisseurs incluse dans le dossier de la SEC, le conseil d’administration a déclaré qu’il était « déterminé que l’accord de fusion est souhaitable et que la fusion et les autres transactions envisagées par l’accord de fusion sont équitables, souhaitables et dans le meilleur intérêt de Twitter et de ses actionnaires ». La lettre ne précise pas quand le vote aura lieu, mais les rapports de Bloomberg et Crumpe a révélé que cela pourrait arriver en juillet ou début août. Le cours de l’action de la société est nettement inférieur aux 54,20 dollars par action initialement proposés par Musk, mais le PDG de Tesla et SpaceX a continué de signaler son intention de poursuivre l’accord lors d’une réunion avec les employés de Twitter la semaine dernière.

Lire aussi  Comment les entreprises peuvent tenir leurs banques responsables du changement climatique

La NASA commence à fermer ses sondes Voyager acclamées, alors que l’agence commence à éteindre ses systèmes, a rapporté Scientific American. Les sondes ont été lancées en 1977, il y a 45 ans, et ont depuis repoussé les limites de l’exploration spatiale. Ils sont plus éloignés de la Terre que tout autre objet fabriqué par l’homme. La décision de réduire la puissance des sondes est censée prolonger leur durée de vie de quelques années supplémentaires, les portant aux alentours de 2030. Les sondes sont alimentées au plutonium radioactif, ce qui a permis aux ordinateurs de bord de fonctionner pendant des décennies. L’énergie dans le système diminue d’environ quatre watts par an, ce qui nécessite une réduction de la consommation d’énergie. Le but principal des sondes était de voler par Jupiter et Saturne. En 1990, 13 ans après son lancement, Voyager 1 a pris l’image composite emblématique du « point bleu pâle », une vue de la Terre prise à 3,7 milliards de kilomètres de notre soleil.

C’est toute l’actualité technologique qui est à la mode en ce moment. Hashtag Trending fait partie du réseau ITWC Podcast. Ajoutez-nous à vos briefings Alexa Flash ou à votre briefing quotidien Google Home. Assurez-vous de vous inscrire à notre Fil informatique quotidien newsletter pour recevoir chaque jour toutes les actualités qui comptent directement dans votre boîte de réception. Découvrez également le prochain épisode de Hashtag Tendances, notre épisode hebdomadaire Hashtag Trending en français, qui sort tous les jeudis matin. Si vous avez une suggestion ou un conseil, écrivez-nous dans les commentaires ou par e-mail. Merci de m’avoir écouté, je suis Samira Balsara.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick