Jeunes travailleurs prêts à quitter leur emploi pour de meilleurs avantages : enquête

Près des trois quarts des jeunes Canadiens seraient prêts à quitter leur emploi actuel pour un emploi plus avantageux, selon un nouveau sondage de la Banque Royale du Canada.

Le sondage de RBC a révélé que 73 % des répondants âgés de 18 à 34 ans et 69 % de ceux âgés de 35 à 44 ans sont beaucoup plus susceptibles de quitter leur emploi actuel pour un autre offrant ce qu’ils considèrent être de meilleurs avantages sociaux.

«Nous devons porter une attention particulière à cette cohorte plus jeune, qui représente déjà une proportion importante de la main-d’œuvre et qui continue de croître», a déclaré Julie Gaudry, chef des avantages sociaux de RBC Assurances, dans un communiqué. “Les employeurs doivent s’assurer que le bon soutien est disponible pour cette jeune génération.”

Les caractéristiques que les répondants au sondage souhaitaient le plus dans leurs ensembles d’avantages sociaux étaient des soutiens pour la santé mentale (88 %), un compte de gestion-santé (80 %) et des options pour ajouter une couverture supplémentaire (79 %). Selon l’enquête, plus de la moitié des répondants plus jeunes ont signalé de faibles niveaux de bien-être général (61%) et une détérioration de la santé mentale (58%).

“Compte tenu de notre expérience collective depuis mars 2020, il n’est pas surprenant de voir une gamme d’inquiétudes et de facteurs de stress signalés par les travailleurs canadiens”, a déclaré Gaudry.

Des données récentes de Statistique Canada ont montré que le nombre de postes vacants a grimpé à 957 500 au premier trimestre de 2022 ; le nombre trimestriel le plus élevé jamais enregistré. Selon un nouveau sondage de la Banque du Canada, 42 % des entreprises canadiennes signalent des pénuries de main-d’œuvre, les secteurs de l’alimentation et de l’hôtellerie étant les plus durement touchés.

Lire aussi  Les enfants de marques de mode célèbres suivent leur propre chemin

Selon RBC, il y a maintenant environ 70 % d’offres d’emploi en plus et 6 % de travailleurs disponibles en moins par rapport aux niveaux d’avant la pandémie au Canada, ce qui crée un « marché d’acheteurs » pour les chercheurs d’emploi.

Menée par Ipsos pour le compte de RBC Assurances, l’enquête en ligne auprès de 1 001 travailleurs canadiens a également révélé que les répondants bénéficiant d’avantages sociaux fournis par l’employeur ont systématiquement déclaré une satisfaction au travail, un bien-être, une santé physique, une santé mentale et une santé financière supérieurs à ceux qui n’en avaient pas.

“Les répercussions d’un resserrement du marché du travail ont fait en sorte que les avantages sociaux flexibles et adaptés fournis par l’employeur sont souhaités par beaucoup – et clairement un attrait, en particulier pour les jeunes générations”, a expliqué Gaudry. “Avec une concurrence accrue pour les talents, il est essentiel que les organisations développent ou affinent des plans d’avantages sociaux en tant qu’élément clé de leur offre.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick