Le parti travailliste promet de faire du Royaume-Uni la « plaque tournante des start-ups du monde » aux chefs d’entreprise | Actualité politique

Les travaillistes promettront de faire du Royaume-Uni “le centre mondial des start-ups à forte croissance” en accueillant 350 chefs d’entreprise à Canary Wharf.

Des personnalités de premier plan, dont le président de Tesco et le PDG de HSBC, assisteront à l’événement de Londres jeudi pour entendre un discours du chef du parti Sir Keir Starmer et de la chancelière fantôme Rachel Reeves alors qu’ils cherchent à convaincre le monde des affaires qu’ils sont prêts pour le gouvernement.

La paire dévoilera les conclusions de l’examen “Start Up, Scale Up” du Labour, qui comprendra des recommandations concernant la suppression des obstacles à l’investissement institutionnel, l’aide aux innovations universitaires pour arriver sur le marché et l’octroi d’une plus grande indépendance à la British Business Bank, propriété du gouvernement.

Mme Reeves affirmera que parier sur de nouvelles industries sera payant pour l’économie britannique.

Mais elle insistera également sur le fait que c’est son parti qui peut “sortir le pays de sa trajectoire actuelle de déclin économique conservateur” et “réparer les trous” après le Brexit.

“Ce sont des temps économiques difficiles”, devrait-elle dire. “Mais je sais que l’esprit d’entreprise, de créativité, d’effort est aussi présent en Grande-Bretagne aujourd’hui qu’il ne l’a jamais été.

“Nous sommes à la croisée des chemins post-Brexit. Nous pouvons nous engager sur la voie d’un déclin maîtrisé, prendre du retard sur nos concurrents, ou nous pouvons nous appuyer sur une réflexion audacieuse pour nous propulser vers l’avant.”

Lire aussi  Rencontrez l'homme qui pourrait décider du destin de l'industrie allemande

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick