Marchés : l’indice composite S&P/TSX affiche de légers gains

TORONTO-

Le principal indice boursier du Canada a réalisé des gains modestes mais généralisés jeudi lors d’une journée lente pour les marchés au milieu des vacances de Thanksgiving au sud de la frontière.

Les volumes étaient faibles à la TSX jeudi alors que les marchés américains étaient fermés pour les vacances, et avec une clôture anticipée à New York vendredi, la fin de semaine sera probablement lente, a déclaré Michael Currie, conseiller principal en placement chez Gestion de patrimoine TD.

L’indice composé S&P/TSX a augmenté de 61,81 points à 20 344,07, avec de faibles gains dans la plupart des secteurs du TSX.

Une histoire pour les marchés a été la comparution du gouverneur de la Banque du Canada devant les députés à Ottawa mercredi soir, a déclaré Currie, où il s’en est tenu à ses points de discussion et a réitéré la nécessité de continuer à augmenter les taux.

Tiff Macklem a déclaré que la Banque du Canada était sur le point de perdre de l’argent pour la première fois de son histoire, mais a insisté sur le fait que cela ne changerait pas la politique des banques centrales en matière de lutte contre l’inflation. Currie a déclaré que ce nouveau développement est un signe des temps actuels sans précédent, mais Macklem “semble le minimiser”.

Pendant ce temps, l’ancien gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, a déclaré jeudi dans un discours que l’économie d’aujourd’hui est plus sensible aux taux d’intérêt qu’elle ne l’était il y a dix ans.

Le dollar canadien s’échangeait à 74,97 cents US contre 74,67 cents US mercredi.

Lire aussi  Merlin Entertainments, propriétaire d'Alton Towers, attire l'ancien chef de la NBA au poste de PDG | Actualité économique

Le contrat de janvier sur le brut était en baisse de 3,01 cents US à 77,94 $ US le baril et le contrat de janvier sur le gaz naturel était en baisse de 30 cents à 7,71 $ US par mmBTU (million British thermal unit).

Les discussions sur un plafond des prix du pétrole russe se poursuivent et les stocks américains étaient plus élevés la semaine dernière, a déclaré Currie. Il a dit qu’il s’attendait à ce que ces deux facteurs exercent une pression à la baisse sur le pétrole, mais a déclaré que les prix n’avaient pas vraiment baissé de beaucoup jeudi.

Currie a noté que même si le TSX n’est en baisse que d’environ 4 % depuis le début de l’année, l’essentiel de la pondération à la hausse est supporté par d’importants gains dans l’énergie.

“Cela a été un très, très gros gagnant pour l’année”, a-t-il déclaré.

La semaine prochaine pourrait voir un peu plus de volatilité, comme il est normal vers la fin du mois, a déclaré Currie, mais il est relativement optimiste quant au reste de 2022.

“Historiquement, les indicateurs diraient que nous sommes probablement en assez bonne forme”, a-t-il déclaré.

Le contrat sur l’or de décembre a augmenté de 5,70 $ US à 1 745,60 $ US l’once et le contrat sur le cuivre de décembre a augmenté de moins d’un demi-cent à 3,62 $ US la livre.

Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 24 novembre 2022.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick