McDonald’s fait face à une poursuite pour discrimination raciale de 10 milliards de dollars

McDonald’s devra se défendre contre une poursuite de 10 milliards de dollars du magnat des médias Byron Allen pour une allégation selon laquelle la chaîne de restauration rapide ne fait pas de publicité auprès des médias appartenant à des Noirs.

Un tribunal fédéral a jugé la semaine dernière qu’Allen et sa société, Allen Media Group, pouvaient essayer de prouver devant le tribunal que McDonald’s avait violé les lois sur les droits civils.

Allen a déclaré dans un communiqué de presse que seule une petite partie – environ 5 millions de dollars du budget publicitaire annuel de McDonald’s de 1,6 milliard de dollars – va aux médias appartenant à des Noirs et que la société a “refusé de faire de la publicité” sur ses réseaux, qui incluent Weather Channel et Comédie.TV.

Il accuse également McDonald’s de reléguer ses chaînes de télévision à un “niveau afro-américain” qui a un budget publicitaire plus petit et prive les chaînes de millions de dollars de revenus annuels.

“Il s’agit de l’inclusion économique des entreprises appartenant à des Afro-Américains dans l’économie américaine”, a déclaré Allen dans le communiqué de presse. “McDonald’s prend des milliards aux consommateurs afro-américains et ne donne presque rien en retour. Le plus gros déficit commercial en Amérique est le déficit commercial entre l’Amérique des entreprises blanches et l’Amérique noire, et McDonald’s est coupable de perpétuer cette disparité.”

En réponse, l’avocate de McDonald’s, Loretta Lynch, qui était procureure générale des États-Unis sous l’administration Obama, a déclaré que les preuves montreront que l’entreprise ne fait pas de discrimination et que les affirmations d’Allen sont “sans fondement”.

“Leur plainte porte sur les revenus, pas sur la race, et les allégations sans fondement des plaignants ignorent à la fois les raisons commerciales légitimes de McDonald’s pour ne pas investir davantage sur leurs chaînes et les relations commerciales de longue date de l’entreprise avec de nombreux autres partenaires appartenant à divers propriétaires”, a déclaré Lynch, qui est maintenant en pratique privée au sein du cabinet d’avocats Paul Weiss.

Lire aussi  PayPal et ADL collaborent sur la façon dont les groupes extrémistes obtiennent des financements

L’affaire sera jugée en mai 2023.

McDonald’s a annoncé plus tôt cette année qu’il augmenterait la publicité avec les entreprises appartenant à des Noirs de 2% à 5% d’ici 2024. L’entreprise a une histoire troublée avec des poursuites impliquant la race, y compris en 2021, lorsqu’elle a réglé un procès intenté par un Noir propriétaire de franchise qui a allégué que l’entreprise l’avait orienté vers des restaurants moins rentables dans des quartiers à faible revenu, à prédominance noire, en raison de sa race.

“La discrimination n’a pas sa place chez McDonald’s”, a déclaré la société en décembre 2021. “Bien que nous soyons confiants dans la solidité de notre dossier, cette résolution s’aligne sur les valeurs de McDonald’s et nous permet de continuer à nous concentrer sur nos engagements envers les communautés que nous servons. “

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick