Moscou ouvre les échanges d’obligations aux étrangers des pays “non hostiles”

La Russie a pris une autre mesure pour assouplir les restrictions qu’elle a adoptées pour protéger son économie et ses marchés financiers des sanctions et autres conséquences de son invasion de l’Ukraine. À partir de lundi, les investisseurs des « pays qui ne sont pas hostiles » seront autorisés à négocier sur le marché obligataire russe, a annoncé la Bourse de Moscou.

Après le début de l’invasion fin février, la valeur des actifs financiers russes a chuté, puis les échanges ont été interrompus à la Bourse de Moscou. Environ un mois plus tard, des échanges limités d’obligations nationales sont revenus pour les investisseurs en Russie, et lentement plus d’échanges ont été autorisés. Mais maintenant, au milieu d’un réseau complexe de règles, la négociation sur le marché obligataire, qui comprend la dette publique et la dette des entreprises, a été ouverte à certains étrangers.

L’accès à la Bourse de Moscou pour les échanges d’obligations sera limité aux pays que la Russie considère comme amis. Des investisseurs de Les «nations hostiles» – un groupe qui comprend les États-Unis, l’Union européenne, le Japon, l’Australie et le Canada, qui rompent leurs liens financiers avec la Russie et ont imposé des sanctions depuis l’invasion – ne pourront toujours pas accéder au commerce à Moscou. La négociation d’actifs russes a également été considérablement restreinte pour ces investisseurs par leur pays d’origine.

À la fin du mois dernier, le Trésor américain a autorisé des transactions financières qui permettent aux investisseurs de réduire leurs avoirs en actifs russes et des enchères sur un type de dérivé qui rapporte en cas de défaut. Certaines banques de Wall Street facilitent ce commerce de la dette russe, a rapporté Reuters lundi, après avoir évité le marché en raison des risques de sanctions.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick