Home » Cas positifs de COVID-19 trouvés avant le Championnat du monde de curling féminin

Cas positifs de COVID-19 trouvés avant le Championnat du monde de curling féminin

by Les Actualites

Deux cas positifs de COVID-19 ont été identifiés avant le prochain championnat du monde de curling féminin LGT, la septième et dernière compétition qui se tiendra dans un soi-disant décor de bulles au Markin MacPhail Center.

La Fédération mondiale de curling a déclaré que le résultat positif initial avait été découvert lors de tests jour zéro lors d’une période de quarantaine pré-compétition vendredi dernier. Le deuxième cas positif a été identifié au sein de la même équipe après des protocoles de tests améliorés dimanche.

«Les protocoles qui ont été élaborés pour ce championnat, avec les conseils d’Alberta Health, ont fonctionné exactement comme prévu», a déclaré le Dr Bob McCormack, directeur médical de l’événement.

«Le dépistage a identifié des personnes qui ont été testées positives avant leur entrée dans la bulle de la compétition, et je suis convaincu de notre capacité à contrôler la situation pour assurer la sécurité de tous ceux qui participent au championnat du monde ainsi que de la communauté locale.»

L’histoire continue sous la publicité

Lire la suite:

“ Absolument incroyable ”: l’équipe Kerri Einarson représentera le Canada avec le retour des Mondiaux féminins

La WCF a déclaré que tous les autres tests depuis l’arrivée des équipes à Calgary ont donné des résultats négatifs. La WCF, Curling Canada et Alberta Health suivent maintenant un plan de réponse au COVID-19.

Il n’y avait pas de mot immédiat sur l’équipe affectée. La compétition de 10 jours devrait débuter vendredi.

L’équipe de Kerri Einarson basée au Manitoba représentera le Canada. Le championnat du monde à 14 équipes sert de principal qualificatif olympique pour les Jeux de Beijing 2022.

Einarson vient de remporter une victoire lors de la finale de dimanche au Princess Auto Players ‘Championship, l’un des deux événements du Grand Chelem qui se sont déroulés dans la bulle ce mois-ci. Les équipes qui ont disputé les tournois du Grand Chelem séjournent dans un hôtel différent de celui des équipes récemment arrivées pour le championnat du monde.

Tous les arrivants récents à Calgary ont été isolés dans un hôtel de quarantaine pré-compétition, a déclaré lundi la WCF dans un communiqué de presse. Ils y resteront tant que les protocoles décrits dans le plan d’intervention seront suivis.


Cliquez pour lire la vidéo: 'Un couple de Calgary perd sa réservation d'hôtel de mariage au profit d'un événement de curling'







Un couple de Calgary perd sa réservation d’hôtel de mariage au profit d’un événement de curling


Un couple de Calgary perd sa réservation d’hôtel de mariage au profit d’un événement de curling

Les protocoles existants développés avec l’autorité de santé publique comporteront désormais des tests améliorés pour déterminer le retour au sport en toute sécurité pour les membres existants de l’équipe touchée, a déclaré la WCF.

L’histoire continue sous la publicité

Les responsables médicaux, en consultation avec Alberta Health, prendront la décision finale sur la participation de l’équipe avant le début du tournoi à la ronde.

Des équipes de Chine, de République tchèque, du Danemark, d’Estonie, d’Allemagne, d’Italie, du Japon, de Corée du Sud, de Russie, d’Écosse, de Suède, de Suisse et des États-Unis se joindront au Canada.

Le Canada doit ouvrir ses portes contre la Suédoise Anna Hasselborg vendredi soir.

La Santé de l’Alberta et l’Agence de la santé publique du Canada ont approuvé le plan de Curling Canada d’organiser des événements dans un environnement contrôlé sans spectateurs.

Lire la suite:

Le championnat du monde de curling féminin revient au calendrier, ajouté à la bulle de Calgary

Les trois premières compétitions se sont déroulées en grande partie sans accroc, mais il y a eu une peur du COVID-19 au championnat du monde de curling masculin plus tôt ce mois-ci. Quatre tests positifs ont par la suite été jugés «faux positifs» et les éliminatoires ont repris après un délai d’un jour.

Il n’y a eu aucun problème de COVID-19 pendant les tournois du Grand Chelem, qui sont détenus et exploités par Sportsnet.

Pour son plan de bulle, Curling Canada a adopté de nombreux éléments de l’opération de Hockey Canada du championnat du monde de hockey masculin junior à Edmonton du 25 décembre au 5 janvier.

Les équipes internationales ne sont pas arrivées au Canada par vols nolisés comme l’ont fait les joueurs de hockey, mais ont volé commercialement. Un test négatif effectué moins de 72 heures avant le voyage à Calgary était nécessaire.

L’histoire continue sous la publicité


Cliquez pour voir la vidéo: «Les clubs de curling du Manitoba poussent à revenir au jeu récréatif»







Les clubs de curling du Manitoba réclament un retour au jeu récréatif


Les clubs de curling du Manitoba demandent le retour au jeu récréatif – 30 mars 2021

À leur arrivée, les athlètes et le personnel de l’équipe doivent commencer un «protocole de quarantaine gérée» d’une semaine avec quatre tests distincts effectués pendant cette période avant que les joueurs de curling puissent être autorisés à concourir.

Les équipes sont confinées à l’aréna et à leur hôtel de l’autre côté de la route transcanadienne et font des allers-retours. Les masques sont obligatoires à l’extérieur des chambres d’hôtel et hors du terrain de jeu.

Einarson et ses coéquipiers Val Sweeting, Shannon Birchard et Briane Meilleur devaient tenir une conférence téléphonique avant la compétition lundi après-midi. Cette disponibilité a été reportée à mardi.

En février, l’équipe a remporté la première épreuve de la bulle – le championnat canadien de curling féminin – pour la deuxième année consécutive.

Einarson aurait représenté le Canada au championnat du monde de l’an dernier, mais l’événement a été annulé en raison de la pandémie.

L’histoire continue sous la publicité

Les éliminatoires mondiaux féminins de 2021 ont été un ajout tardif au calendrier des bulles de curling. L’événement était initialement prévu pour la fin mars à Schaffhouse, en Suisse.

© 2021 La Presse canadienne

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.