Croyez-le ou non … Des jets prêts à décoller

La piste pour bien faire les choses se raccourcit de jour en jour. Mais l’entraîneur des Jets de Winnipeg, Paul Maurice, croit toujours que son groupe est prêt pour un décollage en douceur lorsque les séries éliminatoires commenceront.

Winnipeg a perdu huit de ses neuf derniers matchs, tous en régime réglementaire, alors qu’ils entamaient la dernière semaine de la saison régulière. Ils accueilleront les Canucks de Vancouver ce soir et mardi à Bell MTS Place, puis termineront vendredi avec la visite des Maple Leafs de Toronto, vainqueurs de division.

Après cela, une date probable au premier tour avec les Oilers d’Edmonton, qui sont assurés de terminer deuxième dans la boucle 100% canadienne. Les Jets n’ont besoin que d’une victoire de plus, ou d’une défaite de plus à Montréal, pour obtenir une troisième place.

« Il y a une anxiété sous-jacente à cette période de l’année, et rien de tout cela n’est basé sur où nous en sommes à mon avis. Parce qu’il n’y a rien d’inconnu sur ce que nous voyons là-bas. Je sais aussi que vous peut courir 12 (victoires) d’affilée et vous perdez ce premier match (éliminatoire) et le monde touche à sa fin, n’est-ce pas? Et vous gagnez le premier match et vous avez la série verrouillée », a déclaré Maurice après l’entraînement de dimanche. à la patinoire du centre-ville.

«Nous allons arriver à un endroit vraiment amusant et vraiment excitant dans le hockey dans environ une semaine, et ce qui s’est passé pendant la saison régulière n’aura pas d’importance. J’ai plus d’espoir que j’aurais peut-être eu un mois. il y a, quand vous regardez où nous allons en termes de ce à quoi nous allons ressembler en termes de playoff-hockey. Je crois que nous allons être dans une meilleure position, croyez-le ou non, maintenant alors nous étions il y a un mois.  »

Non, les Jets n’inspirent pas beaucoup de confiance en dehors de leur propre salle ces jours-ci, le dernier revers étant la défaite de 4-2 de samedi contre les Sénateurs d’Ottawa. Et le fait que Maurice ne semble toujours pas fixé sur ses lignes avant ou ses paires de défense avec les séries éliminatoires sur le pont pourrait également être considéré comme un signe troublant.

Dimanche, par exemple, il a poussé Andrew Copp à jouer sur la deuxième ligne avec Pierre-Luc Dubois et Mathieu Perreault en difficulté. Paul Stastny, qui disputera son 999e match en carrière ce soir, a été repoussé pour jouer avec Adam Lowry et Mason Appleton. La ligne de tête effondrée de Mark Scheifele, Kyle Connor et Blake Wheeler est restée intacte, tout comme la quatrième ligne de Nate Thompson, Trevor Lewis et Jansen Harkins.

« C’est juste un autre changement de ligne pour moi. Je dois continuer à jouer mon jeu. J’ai l’impression que je crée plutôt bien en ce moment. J’ai eu, quoi qu’il en soit, huit tirs la nuit dernière. Essayer de rendre mes coéquipiers meilleurs. et sur la patinoire. Duby et Frenchie ont un peu de familiarité. J’essaie juste de m’intégrer et de rendre notre ligne dangereuse, et de l’améliorer », a déclaré Copp, qui n’est pas étranger à se déplacer dans l’alignement cette saison .

Nikolaj Ehlers continue de revenir d’une blessure à l’épaule et il y a de l’espoir qu’il soit prêt pour le premier match, qui aura probablement lieu au début de la semaine prochaine. Il peut s’intégrer avec Dubois et Stastny, repoussant Copp avec Lowry et Appleton, et Perreault avec Thompson et Lewis.

Sur la ligne bleue, Neal Pionk s’est entraîné dimanche après avoir raté le match de la nuit précédente avec une maladie mineure. Il faisait partie de la meilleure paire avec Josh Morrissey, qui est un look relativement nouveau pour le club. Les deux autres paires ont également été échangées avec Tucker Poolman manquant le patin alors qu’il fait face à une blessure non divulguée. Derek Forbort et Dylan DeMelo étaient ensemble, tandis que Logan Stanley pourrait revenir et jouer avec Jordie Benn.

Ville Heinola, qui a disputé les deux derniers matchs, semble être de retour alors qu’il patinait avec Sami Niku sur le couple supplémentaire.

« Nous avons des gars qui ont été coupés ici à l’entraînement. Poolman n’a pas patiné, Pionk revient. Nous attendrons de voir comment sont ces gars (aujourd’hui). a quelques petites choses que nous pouvons essayer de devancer. Le flip avec Stastny et Copp est … La ligne Dubois n’a pas eu beaucoup de choses en ce moment et nous n’obtiendrons pas le dernier changement dans nos deux premiers (playoff ), donc je voulais juste voir Stastny avec Lowry », a déclaré Maurice.

Connor Hellebuyck, qui s’est blessé à la main à la fin de la troisième période contre les Sénateurs mais est resté dans le match, n’était pas sur la glace dimanche. Maurice a appelé cela une journée de « maintenance » et a déclaré que le remplaçant Laurent Brossoit commencerait ce soir contre Vancouver.

« Nous avions tout prévu, Laurent jouait quoi qu’il arrive. Cela donne à Connor deux jours entre les matchs. La question sera, selon la façon dont il entre, est-ce que je me sens à l’aise même en le mettant dans le rôle de remplaçant? » dit Maurice.

« Si les éliminatoires commençaient demain, Helly serait dans le filet. Et je ne serais pas inquiet à ce sujet. Mais s’il a un malaise qui peut disparaître en un jour, pourquoi ne ferions-nous pas cela? C’est tout ce que nous avons à faire. avec. »

La clé pour les Jets est d’essayer de trouver une offensive – ils n’ont que 16 buts au cours de ces neuf derniers matchs – sans sacrifier les responsabilités de leur côté. C’est particulièrement vrai en sachant qu’ils vont affronter les deux meilleurs producteurs de la LNH, Connor McDavid et Leon Draisaitl dans une série au meilleur de sept, et que ce duo dynamique les a détruits lors de neuf rencontres en tête-à-tête cette année. (Edmonton est allé 7-2-0).

« Vous voyez beaucoup de buts marqués depuis le devant des filets en séries éliminatoires, pas beaucoup en dehors de la course. Nous devons trouver un moyen d’obtenir un peu plus de temps de zone, rendre notre D un peu plus actif à l’offensive, et trouver un moyen d’amener les rondelles au filet, les corps au filet, obtenir des pourboires et le chaos devant le filet », a déclaré Copp à propos de la nécessité de se rendre plus souvent dans les soi-disant« zones sales ».

« Je ne pense pas que notre fuseau horaire soit celui où nous voulons qu’il soit nécessairement. C’est ce qui motive l’offensive en séries éliminatoires, nous devons donc trouver un moyen. »

[email protected]

Twitter: @mikemcintyrewpg

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick