Espoir pour une saison dans la LCF



Le conseil des gouverneurs de la LCF se réunira pratiquement lundi pour décider de l’avenir immédiat de la ligue. Avec une représentation des neuf clubs membres, un vote aura lieu pour savoir si la saison 2021 commencera à la date proposée du 5 août.

Si elle est approuvée, une annonce devrait être publiée tard lundi ou tôt mardi, qui pourrait inclure le calendrier complet de 14 matchs pour chaque équipe. Sinon, la LCF peut toujours reporter la saison à une date ultérieure, la fête du Travail étant probablement la dernière chance de lancer une campagne condensée – ou d’annuler complètement la saison.

La LCF a disputé un match pour la dernière fois le 24 novembre 2019, lorsque les Blue Bombers de Winnipeg ont vaincu les Tiger Cats de Hamilton à Calgary pour remporter la 107e Coupe Grey. En annulant la saison 2020 en raison de la pandémie de COVID-19, la LCF a été l’une des seules ligues professionnelles à éteindre les lumières pendant toute une année civile.

D’après tout ce qui a été dit dans les bureaux de l’équipe et de la ligue au cours des dernières semaines, y compris ici à Winnipeg, il y a un clair sentiment d’optimisme qui suggère que le vote sera adopté. Cela devrait être de la musique aux oreilles des fans de football à trois, bien qu’il soit compréhensible de se sentir un peu sceptique compte tenu du manque de transparence au cours des 15 derniers mois.

LA PRESSE CANADIENNE

Adam Bighill et ses coéquipiers des Blue Bombers de Winnipeg demeurent les champions en titre de la Coupe Grey après l’annulation de la saison 2020. (Frank Gunn / Les dossiers de la Presse Canadienne)

Pour donner une meilleure image de la situation avant la réunion de lundi, séparons-nous en deux groupes : pourquoi devriez-vous être optimiste et pourquoi vous ne devriez pas l’être. Il y a des problèmes qui ont été aplanis, ouvrant la voie au début d’une saison à la fin de l’été, et il y en a d’autres qui sont encore en train d’être résolus à mesure que le temps passe.

En guise de spoiler, je pense que nous obtiendrons une approbation lundi, le pire des cas étant un autre départ retardé. En termes simples, je ne peux pas imaginer une situation où le football de la LCF n’est pas joué en 2021, ce qui est une attitude très différente de ce que je ressentais à la même époque l’an dernier.

Pourquoi faut-il être optimiste

Comme mentionné, je pense que le vote obtiendra l’approbation pour un démarrage le 5 août.

L’une des principales raisons pour lesquelles je n’étais pas confiant dans le démarrage d’une saison 2020, même si certains couraient partout pour organiser une campagne de bulles à Winnipeg à l’automne, était due au manque de communication entre la ligue et ses joueurs . Cela ne semble pas être le cas cette fois-ci, les équipes commençant déjà à faire des mises à jour de fitness en ligne et à organiser des réunions d’information virtuelles.

Ces réunions ont été principalement centrées sur les vaccinations, y compris l’importance de les obtenir et où les obtenir, tout en répondant à toutes les questions sur les effets qu’elles pourraient avoir sur la saison. Bien que tous les joueurs ne soient pas actuellement à bord – une tendance qui existe dans toutes les ligues sportives professionnelles – des progrès significatifs ont été réalisés dans ce domaine.


La LCF a disputé un match pour la dernière fois le 24 novembre 2019, lorsque les Blue Bombers de Winnipeg ont vaincu les Tiger Cats de Hamilton à Calgary pour remporter la Coupe Grey.  (Documents Nathan Denette / La Presse Canadienne)

CP

La LCF a disputé un match pour la dernière fois le 24 novembre 2019, lorsque les Blue Bombers de Winnipeg ont vaincu les Tiger Cats de Hamilton à Calgary pour remporter la Coupe Grey. (Documents Nathan Denette / La Presse Canadienne)

À Winnipeg, des joueurs comme le quart-arrière Zach Collaros, l’ailier défensif Willie Jefferson et le demi offensif Andrew Harris, entre autres, ont reçu leur première dose et attendent une deuxième injection avant le début du camp. Un nombre élevé de vaccinations peut et va considérablement modifier la façon dont une équipe fait des affaires, il est donc clair que même si les équipes ne peuvent pas forcer un joueur à se faire vacciner, elles ont une préférence.

Un autre signe positif est la nouvelle qui a éclaté jeudi selon laquelle l’Association des joueurs de la LCF a accepté de ratifier 19 amendements à l’actuelle convention collective, qui expire à la fin de 2021. Il ne reste donc qu’un vote final du conseil d’administration de la LCF, qui est également devrait approuver les amendements lors de la réunion de lundi.

Certains des amendements créent un certain niveau de flexibilité, y compris l’ajout de deux autres équipes éliminatoires à la discrétion de la ligue. Mais cela ne sera probablement utilisé que dans le cas d’une saison considérablement raccourcie et d’un besoin de garder les équipes dans le mix toute l’année en élargissant le format actuel des séries éliminatoires de six équipes à huit. Un plan similaire était en place si la LCF avait lancé une saison de six matchs en 2020.

Dans les modifications, il y avait également la confirmation qu’il n’y aurait pas de matchs de pré-saison.

Une autre raison d’être optimiste est que la LCF a déjà terminé un calendrier qui prend en compte les chiffres COVID-19 du pays et les diverses réglementations provinciales en matière de santé – ainsi qu’une volonté de s’adapter aux circonstances changeantes. Certaines provinces, en particulier celles de l’Est, essayant toujours d’élaborer des plans pour avoir un nombre important de mégots dans les sièges, il y a des équipes dans l’Ouest désireuses d’accueillir.


Le demi offensif Andrew Harris a reçu sa première dose de vaccin et attend une deuxième aiguille avant le début du camp.  (Jeff McIntosh / Les dossiers de la Presse Canadienne)

CP

Le demi offensif Andrew Harris a reçu sa première dose de vaccin et attend une deuxième aiguille avant le début du camp. (Jeff McIntosh / Les dossiers de la Presse Canadienne)

Avec la Saskatchewan et l’Alberta toutes deux orientées dans une direction qui verra la plupart, sinon tous les fans de retour d’ici la fin de l’été, et avec le Manitoba et la Colombie-Britannique qui travaillent également pour obtenir des foules importantes d’ici août, il y a de fortes chances que la saison commence avec des matchs joués dans les parties occidentales du pays. C’est le plan depuis un certain temps maintenant et pourrait inclure des équipes de l’Est jouant un match “à domicile” dans l’Ouest.

Le Dr Brent Roussin, médecin-chef du Manitoba, a déclaré plus tôt cette semaine que, dans le cadre du plan de réouverture de la province, il espérait que les services et les installations seraient ouverts à un taux de 50 % d’ici la longue fin de semaine d’août et sous des « restrictions limitées » par le premier week-end de septembre. Ces notes sont basées sur des taux de vaccination élevés des première et deuxième doses, mais s’appliqueraient aux fans d’IG Field.

“(Je ne veux pas) entrer dans des scénarios spécifiques mais c’est l’objectif de ce déploiement, c’est que nous allons lever les restrictions dans une approche progressive, et partout”, a déclaré le Dr Roussin. “Et notre objectif est d’arriver à un Manitoba post-pandémique où nous ne comptons pas sur les restrictions de la santé publique.”

Les Bombers envisagent également d’autoriser uniquement les fans entièrement vaccinés à assister aux matchs, ce qui signifierait probablement autoriser une foule complète. Mais rien n’est décidé à ce stade.

Enfin, bien que toutes les équipes comprennent qu’elles perdront probablement de l’argent à nouveau cette année, la saison ne dépend pas de l’arrivée d’argent fédéral. Certaines équipes, y compris les Bombers, ont été jetées comme une bouée de sauvetage par les gouvernements provinciaux et d’autres (lire : en privé -équipes détenues) sont mieux placés pour traverser le coup financier. La LCF a affirmé que le fait de ne pas pouvoir obtenir un prêt sans intérêt de 30 millions de dollars du gouvernement fédéral était une raison importante pour ne pas jouer en 2020.


Le quart-arrière des Blue Bombers Zach Collaros sera de retour cette saison et n'a jusqu'à présent qu'une seule injection de vaccin.  (Documents Nathan Denette / La Presse Canadienne)

LA PRESSE CANADIENNE

Le quart-arrière des Blue Bombers Zach Collaros sera de retour cette saison et n’a jusqu’à présent qu’une seule injection de vaccin. (Documents Nathan Denette / La Presse Canadienne)

Pourquoi vous ne devriez (peut-être) pas être optimiste

Appelez cela le pessimiste en moi, ou le fait que j’ai ressenti des moments d’optimisme au sujet de la LCF au cours des derniers mois pour être déçu par d’autres mauvaises nouvelles, mais il y a certaines choses qui créent un peu d’inquiétude.

Tout d’abord, ce que vous entendez publiquement n’est pas toujours ce qui se dit à huis clos. Ce n’est un secret pour personne, Toronto, Montréal et la Colombie-Britannique étaient tous fatigués de jouer en 2020 et l’ont exprimé à la ligue. Je ne peux pas dire que je les blâme, car les pertes financières qui auraient été accumulées si la LCF avait joué l’an dernier auraient pris encore plus de temps à récupérer que l’argent qui a été saigné sans saison.

La question est maintenant de savoir dans quelle mesure cette attitude existe encore et s’il y a d’autres équipes qui examinent les bilans et se demandent s’il ne serait pas prudent d’attendre jusqu’en 2022. Je ne pense pas que ce soit le cas, mais avec le vote ne devant pas être unanime pour passer, il serait intéressant de savoir quelle équipe a voté dans quel sens.

L’autre chose est que la LCF a conclu des accords de poignée de main avec les gouvernements provinciaux, qui sont beaucoup trop occupés pour donner des réponses claires à des questions telles que les fans qui assistent aux matchs. Bien qu’aucun organisme de santé provincial n’ait signé les protocoles de retour au jeu de leur équipe respective, du moins pas officiellement, cela laisse la fenêtre ouverte, ne serait-ce qu’une fissure, que ce qu’ils promettent maintenant ne sera pas ce qu’ils ‘ re prometteur plus tard.

L’autre problème avec les gouvernements provinciaux qui ne donnent pas de coche officielle aux plans est que ces approbations sont requises avant que le gouvernement fédéral n’approuve. L’Agence de la santé publique du Canada n’a pas non plus approuvé les voyages des joueurs de la LCF traversant la frontière des États-Unis, bien que cela aussi se dirige dans une direction positive et sera éventuellement approuvé.

Ensuite, il y a la peur de subir une quatrième vague de COVID-19. Cela peut ne pas être un problème aussi important qu’on pourrait le penser, tant que les taux de vaccination sont élevés. C’est pourquoi la LCF a fait tant d’efforts pour faire vacciner les partisans et les joueurs – c’est vraiment la meilleure façon de résoudre la plupart des problèmes urgents de la ligue et de retourner sur le terrain.

[email protected] : @jeffkhamilton

Jeff Hamilton

Jeff Hamilton
Producteur multimédia

Après une série de blessures en jouant au hockey, notamment des fractures au poignet, au bras et à la clavicule; une déchirure du ligament collatéral médial des deux genoux ; ainsi qu’un poumon effondré, Jeff s’est dit que c’était une bonne idée de montrer son intérêt pour le sport en dehors de la glace et en classe.

Lire la biographie complète

.

Lire aussi  Les vieux copains Walls et Reid entrent ensemble dans Bombers HoF

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick