La FIFA effectue un demi-tour arc-en-ciel drastique après une énorme répression de la Coupe du monde contre les supporters LGBT + | Football | sport

La FIFA aurait effectué un demi-tour rapide sur le drapeau arc-en-ciel qui ne sera désormais plus interdit dans les huit stades de la Coupe du monde du Qatar à partir du prochain tour de matches. Le pays hôte aurait désormais assuré à la FIFA que les supporters pouvaient entrer dans les stades aux couleurs de l’arc-en-ciel après une semaine d’ouverture tendue qui a finalement vu l’instance dirigeante du football interdire le brassard de capitaine OneLove.

Sept nations devaient porter le symbole politique de l’inclusion et de la diversité avant que la FIFA ne menace les capitaines d’une interdiction d’un match – plaçant les pays dans un coin.

Maintenant, The Independent rapporte que les fans pourront porter des vêtements sur le thème de l’arc-en-ciel à partir du prochain tour de matches de groupe après un mouvement de balancier spectaculaire.

Un grand nombre de supporters du tournoi ont déjà eu des objets confisqués sur leur chemin vers les stades – y compris des chapeaux de seau, des drapeaux et des t-shirts.

Mais maintenant, il est entendu qu’il y aura de la clémence à l’avenir – malgré les lois strictes du Qatar concernant l’homosexualité.

LIRE LA SUITE: Cristiano Ronaldo “proche d’accepter un contrat de deux ans” alors que le transfert de Newcastle est exclu

La Fédération allemande de football a tweeté la déclaration suivante : “Avec notre brassard de capitaine, nous voulions donner l’exemple des valeurs que nous vivons dans l’équipe nationale : la diversité et le respect mutuel. Faire du bruit avec les autres nations.

“Les droits de l’homme ne sont pas négociables”, ajoute le communiqué, et “nous refuser le brassard, c’est comme nous priver d’une voix. Nous maintenons notre position.

Six des joueurs allemands portaient des lacets arc-en-ciel pendant le match, dont le capitaine Manuel Neuer.

Lire aussi  À New York, la course autour d’un bloc en 42 jours

À la lumière des événements, l’ailier d’Everton Andros Townsend – qui travaille comme expert pour ITV et talkSPORT au Qatar – a déclaré qu’il se sentait mal à l’aise avec les gens “qui protestent et bouleversent une culture”.

Il a déclaré à talkSPORT: “C’est une conversation difficile. J’ai joué avec beaucoup de joueurs musulmans et je crois comprendre que le mariage gay est interdit en raison de croyances religieuses.

“Si je retourne à Rainbow Laces, les joueurs musulmans respectent cela mais ne peuvent pas le promouvoir car ils craignent d’aller à l’encontre de leur religion et qu’ils finissent par aller en enfer. C’est difficile.

“Quand ils sont dans notre pays, ils respectent nos croyances religieuses. On vient dans leur pays, oui on n’est pas d’accord avec ça, aucun de nous n’est d’accord avec leurs croyances, mais c’est quand même leurs croyances religieuses à tort ou à raison, ils croyez-le pour une raison.

“Je suis un peu mal à l’aise que nous venions ici, protestant et bouleversant une culture alors que ces gars-là sont dans leur propre pays à s’occuper de leurs affaires.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick