La médaillée olympique canadienne, la sprinteuse Angela Bailey, est décédée à 59 ans – National

Angela Bailey, détentrice du record canadien féminin du 100 mètres et médaillée d’argent du relais olympique 4×100, est décédée des suites d’un cancer dans des conditions compliquées. Elle avait 59 ans.

Le record canadien de 10,98 secondes au 100 mètres féminin de Bailey en 1987 est toujours valable aujourd’hui. Elle a également fait partie de l’équipe féminine de relais 4×100 mètres médaillée d’argent aux Jeux de 1984 à Los Angeles.

Athlétisme Canada a confirmé le décès de Bailey le 31 juillet dans un communiqué lundi et a présenté ses condoléances à sa famille et à ses proches.

« J’ai été très triste d’apprendre le décès d’Angela. Je me souviens d’elle comme d’une athlète talentueuse et déterminée », a déclaré la présidente du conseil d’Athlétisme Canada, Helen Manning. « La famille d’Athlétisme Canada envoie ses pensées et sa sympathie à sa famille en ce triste moment. »

Lire la suite:

Le Canada bat les États-Unis 1-0 en soccer olympique féminin

L’histoire continue sous la publicité

Les membres de l’équipe de relais médaillée de Bailey, Marita Payne, Angella Taylor-Issajenko et France Gareau, lui ont également rendu hommage dans un communiqué.

“Nous sommes sous le choc et profondément attristés par le décès soudain de notre coéquipière, Angela Bailey”, a déclaré le communiqué. « Nos plus sincères condoléances vont à la famille et aux amis proches d’Angela. Elle était une compétitrice formidable sur la piste et nous chérirons toujours les souvenirs que nous avons créés ensemble. Repose en paix notre ami.

Doug Clement, ancien médecin de l’équipe olympique et entraîneur d’athlétisme de demi-fond dans les années 1980 lorsque Bailey était en compétition, a déclaré qu’il se souvenait de l’avoir vue et parlé avec elle lors d’événements.

Lire aussi  US Open : Emma Raducanu surprend la Chinoise Zhang Shuai pour atteindre le troisième tour à New York | Actualités Tennis

“Elle s’est démarquée comme une forte personnalité”, a-t-il déclaré depuis Vancouver. «Elle s’est démarquée comme le genre de personne douée sur le plan sportif et académique. Je dirais qu’elle s’est démarquée comme étant une personne très vitale, une forte compétitrice. »


Cliquez pour lire la vidéo :



La sprinteuse olympique biélorusse obtient un visa polonais par crainte pour sa sécurité


La sprinteuse olympique biélorusse obtient un visa polonais par crainte pour sa sécurité

Bailey a également remporté trois médailles d’argent en relais 4×100 aux Jeux du Commonwealth en 1978, 1982 et 1986.

L’histoire continue sous la publicité

Elle a établi le record canadien du 100 m en juillet 1987 en Hongrie et plus tôt cette année-là, elle a également remporté le bronze au 60 m aux Championnats du monde en salle.

Bailey détient également le record de piste en salle du Canada pour le 200m en 23,32 secondes.

Lire la suite:

Premiers Jeux olympiques sans supporters : quel est l’impact sur les athlètes ?

Elle a également participé aux épreuves de relais 4×100 et de 100 m aux Jeux de 1988 à Séoul.

Bailey faisait partie de l’équipe canadienne de 1980 qui n’a pas participé aux Jeux de Moscou en raison d’un boycott international.

Bailey a obtenu un diplôme en droit de l’Université Queen’s en 1996 et a été admis au Barreau de l’Ontario en 2003.

Lire aussi  Euro 2020 | L'Italie a le courage de battre l'Espagne aux tirs au but et d'atteindre la finale

Elle a été intronisée au Mississauga Sports Hall of Fame en 1993 et ​​au Athletics Ontario Hall of Fame en 2014.

© 2021 La Presse Canadienne

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick