La star du tennis australienne d’origine russe Daria Saville dit qu’elle ne peut plus retourner en Russie en raison de commentaires sur la guerre de Poutine

La star du tennis australienne née à Moscou Daria Saville, née Gavrilova, pense qu’elle ne peut pas retourner dans sa maison d’origine suite aux commentaires qu’elle a faits sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Saville a fait ces commentaires alors qu’elle détaillait ses émotions personnelles contradictoires concernant l’interdiction de Wimbledon des joueurs russes.

Le All England Club a banni les joueurs russes et biélorusses de l’événement de 2022, craignant que le succès ne soit utilisé par le régime russe comme propagande à l’appui de la guerre.

Saville a également expliqué qu’elle n’avait toujours pas elle-même décidé de concourir à Wimbledon en raison des organes directeurs de la tournée de tennis, l’ATP et la WTA, supprimant des points de Wimbledon en réponse à son interdiction des athlètes russes et biélorusses.

Saville a vivement protesté contre l’invasion de l’Ukraine par son pays natal, y compris une publication Instagram en russe, qui disait : « Le silence dans la situation actuelle équivaut à la complicité. Poutine, arrêtez la guerre. Armée, rentrez à la maison ! »

Elle a également porté du bleu et du jaune, les couleurs de l’Ukraine à l’Open de Paris jusqu’en mars.

Chargement

Son mari – spécialiste australien du double et champion du simple à Wimbledon en 2011 – Luke Saville a également parlé des inquiétudes de sa femme Daria concernant ses parents, qui sont toujours à Moscou.

S’exprimant à Roland-Garros où elle s’est retrouvée dans un affrontement au deuxième tour avec Petra Kvitova, double championne de Wimbledon, elle a de nouveau réitéré son soutien à ses collègues ukrainiennes.

Mais lorsqu’on lui a demandé si elle avait de la sympathie pour les Russes bannies du plus grand tournoi du monde, elle a semblé peinée en répondant : « Oui et non… c’est oui, c’est dur, c’est difficile pour moi aussi de commenter.

« Déjà, je ne peux pas vraiment retourner en Russie non.

Saville était également en conflit quant à savoir si le All England Club avait pris la bonne décision avec son interdiction.

« C’est une zone grise parce que j’ai beaucoup trop d’amis en Russie », a déclaré Saville, devenu citoyen australien en 2015.

Quant à sa propre participation à Wimbledon, Saville était également confrontée à un dilemme après la décision de la tournée WTA de ne pas attribuer de points de classement pour le tournoi.

« C’est un peu délicat avec les points. Je dois décider si cela vaut la peine de jouer les qualifications (de Wimbledon) ou peut-être que je joue la semaine précédente. Je suis toujours en train de peser.

« Le prix à Wimbledon est bon, c’est pourquoi j’aimerais me qualifier, mais je prendrai cette décision plus tard.

« Wimbledon va toujours être Wimbledon. Certains joueurs disent que c’est une exposition – je ne pense pas que ce sera jamais une exposition.

« C’est délicat mais il y a des décisions que je vais devoir prendre. Bien sûr, la majorité des gens auraient préféré jouer avec des points et je me sens un peu mal pour les filles et les gars ukrainiens parce que vous lisez les nouvelles russes et .. . »

Sa voix s’est ensuite éteinte et sa détresse face à ce qui se passe en Ukraine s’est résumée à une dernière observation poignante.

De grands noms divisés

La question des points de Wimbledon a divisé certains des plus grands noms du tennis.

Naomi Osaka, quadruple championne du Grand Chelem, qui n’a jamais dépassé le troisième tour à SW19, a déclaré que le manque de points de classement signifie qu’elle envisage de s’absenter.

« Je dirais que la décision affecte en quelque sorte, par exemple, ma mentalité d’aller dans l’herbe. Je ne suis pas sûr à 100% si je vais y aller », a déclaré Osaka, quadruple vainqueur majeur, lors d’une conférence de presse.

« J’adorerais y aller juste pour acquérir de l’expérience sur le gazon, mais en même temps, pour moi, c’est un peu, je ne veux pas dire inutile, sans jeu de mots, mais je suis le type de joueur qui est motivé par… voir mon classement monter. »

La joueuse de tennis Naomi Osaka est assise derrière un microphone tout en portant une casquette et des écouteurs lors d'une conférence de presse.
Naomi Osaka a déclaré qu’elle était « le type de joueuse qui est motivée par… voir [her] le classement monte ».(Getty : Robert Prange)

Le numéro un mondial masculin Novak Djokovic prévoit de défendre son titre à Wimbledon, même s’il perdra les 2 000 points de classement qu’il a remportés l’an dernier. Le Serbe a perdu 2 000 points supplémentaires lorsqu’il n’a pas pu participer à l’Open d’Australie de cette année en raison de son statut non vacciné.

Le manque de points de classement entraînera probablement la perte de Djokovic de son classement numéro un face au Russe Daniil Medvedev.

« C’est une situation très unique et étrange », a déclaré Djokovic après sa victoire au premier tour contre le Japonais Yoshihito Nishioka à Roland Garros.

« Un Grand Chelem reste toujours un Grand Chelem, Wimbledon a toujours été pour moi le tournoi de mes rêves quand j’étais enfant.

« Je ne regarde pas cela à travers le prisme des points ou des prix en argent, pour moi, c’est autre chose. »

Novak Djokovic détient un trophéeNovak Djokovic détient un trophée
Novak Djokovic a remporté six fois Wimbledon, le plus récemment l’année dernière.(Reuter)

Rafael Nadal et Djokovic ont critiqué la décision de Wimbledon d’exclure les joueurs russes et biélorusses du tournoi de cette année après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

« Je pense que c’est très injuste [on] mes copains de tennis russes, mes collègues… ce n’est pas de leur faute, ce qui se passe en ce moment avec la guerre », a déclaré Nadal, 21 fois vainqueur du Grand Chelem.

Djokovic a comparé la situation des joueurs exclus à ce qu’il a vécu en janvier lorsqu’il n’a pas pu jouer à l’Open d’Australie. Il a été expulsé d’Australie pour ne pas avoir été vacciné contre le COVID-19.

« Ce n’est pas la même chose, mais vivre quelque chose de similaire plus tôt cette année pour moi, c’est frustrant de savoir que vous n’êtes pas capable de jouer », a déclaré Djokovic.

Les joueurs de premier plan touchés par l’interdiction incluent le champion en titre de l’US Open Daniil Medvedev et Andrey Rublev, tandis que les stars biélorusses Aryna Sabalenka et Victoria Azarenka ne pourraient pas non plus jouer.

ABC/PAA

Lire aussi  Fallon Sherrock ouvre la campagne du championnat du monde de fléchettes contre Steve Beaton | Nouvelles de fléchettes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick