Le Canada des Territoires du Nord-Ouest domine Trinité-et-Tobago lors de l’ouverture du championnat CONCACAF W

Un départ lent s’est transformé en une ruée vers les buts mardi soir alors que le Canada a blanchi Trinité-et-Tobago 6-0 pour ouvrir le jeu au Championnat CONCACAF W à Guadalupe, au Mexique.

Le Canada, champion olympique en titre, est classé sixième au monde comparativement au 76e rang pour Trinidad.

Malgré un jeu dominant, le Canada a conservé une mince avance de 1-0 aux deux tiers du match grâce au 190e but international de la capitaine Christine Sinclair. La défense déterminée de Trinidad et une finition errante ont créé la frustration canadienne.

Mais cinq buts dans les 23 dernières minutes – dont quatre dans les 11 dernières minutes – ont complètement changé le scénario.

Julia Grosso a frappé deux fois pour ouvrir son compte senior avec des simples de Jessie Fleming, Janine Beckie et Jordyn Huitema.

Le tournoi à huit équipes, qui se déroule jusqu’au 18 juillet, sert de qualification en Amérique du Nord et centrale et dans les Caraïbes pour la Coupe du monde féminine 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande et les Jeux olympiques de 2024 à Paris.

Auparavant, la Coupe du monde et les qualifications olympiques étaient séparées dans la région.

REGARDER | Sinclair marque le 190e but international dans la victoire du Canada :

Sinclair marque son 190e but en carrière dans la victoire canadienne

La grande joueuse canadienne Christine Sinclair a marqué le premier but du Canada au Championnat féminin de la CONCACAF lors d’une victoire de 6-0 contre Trinité-et-Tobago.

Le Canada, dont le manque de buts a été un problème ces derniers temps, a dominé Trinidad 27-1 (9-1 en tirs cadrés) et avait 61% de possession de balle, selon la CONCACAF.

“Le récit sur le manque de buts, je pense que cela joue sur la tension des joueurs”, a déclaré l’entraîneur du Canada Bev Priestman. “J’étais juste ravi de mettre cela au lit maintenant et de me concentrer uniquement sur le processus.”

Le Canada n’avait marqué que six buts lors de ses six matchs précédents cette année avec une fiche de 2-1-3.

Lire aussi  Nouvelles d'Arsenal: les artilleurs reçoivent une augmentation de blessure tant attendue, la légende se classe parmi les quatre premières

“Je suis vraiment satisfait de mes six buts et d’une feuille blanche. Il n’y a pas de quoi se moquer”, a ajouté Priestman. “Et ce n’était pas parfait. J’étais parfois frustré. Les joueurs étaient [frustrated]. Mais cela viendra et la confiance viendra. Et nous devons juste continuer à rouler.”

Le Canada impose sa volonté derrière un solide effort offensif

Après que Sinclair ait ouvert le score à la 27e minute avec une tête majestueuse, le Canada a subi une sécheresse devant le but avant que Grosso, sur une belle mise en place du remplaçant Huitema, ne marque sur un tir bas du pied gauche à la 67e minute.

Grosso, un milieu de terrain de 21 ans qui joue en Italie pour la Juventus, a de nouveau frappé à la 79e après que Trinidad n’ait pas réussi à dégager un centre. Le ballon est allé à Grosso qui l’a déplacé vers son pied droit pour dépasser un défenseur avant de le renvoyer à la maison.

Fleming a porté le score à 4-0 à la 84e minute, balayant à la maison un centre de Beckie. La gardienne de Trinidad Kimika Forbes aurait pu faire mieux sur le but. Beckie a fait 5-0 à la 86e avec la défense de Trinidad en lambeaux et Huitema a complété la déroute une minute après le temps d’arrêt.

C’était une circulation à sens unique cette nuit-là et le Canada aurait pu entrer à la mi-temps avec une avance de 8-0, mais a plutôt quitté le terrain à 1-0.

Le Canada a eu 60 % de possession de balle au cours des 45 premières minutes et a devancé Trinidad 16-0 (7-0 en tirs cadrés).

Lire aussi  Les États-Unis devancent la Chine pour la plupart des médailles d'or aux Jeux olympiques de Tokyo ; également premier au classement général

Le Canada a contrôlé le match dès le départ et a failli prendre les devants à la 16e minute lorsque Sinclair, à sa 311e apparition en équipe nationale, a frappé le poteau de but après une belle remontée de Deanne Rose et Beckie.

La défense de Trinidad a tenu bon tôt, mais ses tentatives de dégagement ont invariablement trouvé un Canadien, généralement du côté de Trinidad, et l’attaque a recommencé.

Sinclair a percé à la 27e minute, clôturant une accumulation de 12 passes canadiennes en rentrant chez lui un centre d’Ashley Lawrence devant Forbes.

Onze des buts du record du monde de Sinclair ont été marqués au championnat de la CONCACAF.

Sinclair a été abattu à la 29e minute, incitant l’arbitre mexicaine Katia Garcia à se rendre sur un moniteur au bord du terrain pour revoir le jeu avant de pointer le point de penalty. Fleming a intensifié mais a raté, tirant haut à la 34e.

Le Canada a fait appel sans succès pour un autre penalty lorsque Beckie est tombée à la 37e minute. Forbes a atteint haut pour nier le tir haut et dur de Rose à la 45e minute.

Beckie a marqué dans le temps d’arrêt de la première mi-temps, sur une passe désintéressée de Sinclair, mais le drapeau du hors-jeu s’est levé.

Priestman a déclaré qu’elle avait dit à l’équipe à la pause de “desserrer le frein à main” et de s’exprimer.

“Parfois, nous nous en tenons trop à un scénario”, a déclaré l’entraîneur.

Cherchant à injecter de l’énergie, Priestman a effectué un quadruple changement avec Grosso, Huitema, Allysha Chapman et Adriana Leon à 30 minutes de la fin.

Plus de résultats, qualification pour les événements à venir

Le Canada et Trinidad jouent dans la poule B, avec le 37e Costa Rica et le 57e Panama. Le groupe A se compose des États-Unis les mieux classés, du Mexique n ° 26, de la Jamaïque n ° 51 et d’Haïti n ° 60.

Lire aussi  Sony Michel signera un accord avec les dauphins, selon le rapport

Le Costa Rica a blanchi le Panama 3-0 lors du match précédent mardi à l’Estadio BBVA de Guadalupe, situé dans la banlieue de Monterrey. Le stade de 51 000 places abrite le Monterrey CF.

Le Canada affrontera le Panama jeudi à l’Estado Universitaro de Monterrey.

Les deux meilleures équipes de chacun des deux groupes accèdent aux demi-finales, se qualifiant directement pour la Coupe du monde 2023. Les deux équipes classées troisièmes se qualifieront pour les éliminatoires intercontinentales de la Coupe du monde.

Le champion de la CONCACAF W se qualifie à la fois pour les Jeux olympiques de 2024 et pour la première Gold Cup de la CONCACAF W, également prévue pour 2024. L’équipe finaliste et troisième se rencontrera lors d’une éliminatoire olympique de la CONCACAF, prévue en septembre 2023, le vainqueur réservant son billet pour les Jeux olympiques de 2024 et la Gold Cup.

Priestman a aligné son équipe A, dirigée par Sinclair, 39 ans. Lawrence, Beckie, Fleming, Kadeisha Buchanan, Desiree Scott et Quinn, qui ne porte qu’un seul nom, ont également commencé devant le gardien Kailen Sheridan.

Les Canadiennes ont remporté les neuf rencontres avec Trinité-et-Tobago, battant les Soca Warriors 40-0. Le Canada a également gagné 6-0 lors de leur dernière rencontre, au Championnat de qualification olympique féminin de la CONCACAF 2016 à Houston.

Le Canada a remporté le championnat de la CONCACAF à deux reprises (1998 et 2010) et a été finaliste à cinq reprises (1991, 1994, 2002, 2006 et 2018). Il est entré dans le match avec une fiche de 29 9-1 au tournoi.

Le meilleur résultat de Trinidad a été un troisième en 1991. Avant mardi, sa fiche en carrière au tournoi était de 7-21-5.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick