Home » Le jeu de puissance des pétroliers coule Jets

Le jeu de puissance des pétroliers coule Jets

by Les Actualites

Ce n’était pas le retour que les Jets de Winnipeg espéraient, et leurs invités n’étaient pas si généreux ce soir-là.

Les Jets sont retournés à la Place Bell MTS après un impressionnant voyage de cinq matchs sur la route, au cours duquel ils ont remporté quatre matchs, dont une victoire convaincante de 5-2 contre les Maple Leafs de Toronto, première place, jeudi pour couronner le voyage. Quel que soit l’élan obtenu, il a été brusquement interrompu samedi, alors que les Oilers d’Edmonton en visite ont blanchi les Jets 3-0.

Tyson Barrie a interrompu un match sans but en deuxième période, tandis que Jesse Puljujarvi et Alex Chiasson ont ajouté des buts en troisième période pour compléter le score. Connor McDavid a poursuivi son rythme effréné contre les Jets, enregistrant deux passes principales, et compte maintenant au moins deux points dans chacun des sept matchs contre les Jets cette saison. Leon Draisaitl a également terminé avec une paire de passes décisives.

CP

Le gardien des Oilers d’Edmonton Mike Smith (41) effectue l’arrêt contre Paul Stastny (25) des Jets de Winnipeg alors qu’Adam Larsson (6) défend au cours de la deuxième période. (John Woods / La Presse canadienne)

C’était la deuxième fois cette saison que les Jets étaient exclus, l’autre perdant 4-0 contre les Canucks de Vancouver le 1er mars, également à domicile. Mike Smith a enregistré 26 arrêts pour son troisième blanchissage en 2021.

«Quand vous leur donnez des opportunités de jeu de puissance et que vous les laissez travailler cette rondelle, surtout avec McDavid et Draisaitl là-bas, ils vont vous faire payer», a déclaré le centre des Jets Mark Scheifele après le match. “Donc c’est une de ces nuits. Vous ne pouvez pas trop vous attarder dessus. Nous avons une petite pause ici pour que notre corps se sente bien, donc nous devons utiliser ce temps à notre avantage.”

Les Jets ont chuté à 27-15-3 avec la défaite, mettant fin à une séquence de deux victoires consécutives. Ils ne reviendront au match que jeudi, lorsqu’ils accueillent les Maple Leafs en ville pour le premier match consécutif. Les Oilers s’améliorent à 26-15-2 avec la victoire, et sont maintenant à trois points des Jets pour la deuxième place dans la division Nord, avec un match en main.

Les Oilers semblaient avoir un avantage distinct avant le match, étant donné qu’ils venaient de six jours de repos et qu’ils avaient probablement encore un jeton sur l’épaule après avoir perdu 5-0 contre leur rival provincial des Flames de Calgary samedi dernier. Quant aux Jets, ils ont eu un vendredi de congé après cinq matchs au cours des huit nuits précédentes.

Trevor Lewis (23) des Jets de Winnipeg fait la passe après avoir été vérifié par Devin Shore (14) des Oilers d'Edmonton au cours de la première période.  (John Woods / La Presse canadienne)

CP

Trevor Lewis (23) des Jets de Winnipeg fait la passe après avoir été vérifié par Devin Shore (14) des Oilers d’Edmonton au cours de la première période. (John Woods / La Presse canadienne)

Telle est la vie dans la LNH, en particulier dans un calendrier condensé cette saison en raison du COVID-19. C’est la même chose pour toutes les équipes.

“Vous ne pouvez rien blâmer là-dessus. De toute évidence, il est difficile de sortir de longs trajets sur la route et de trouver vos jambes, mais je pensais très tôt que nous avions fait un bon saut. Ils ont fait du bon travail en le neutralisant, en jouant serré défensivement et nous ne l’avons pas fait. capable de capitaliser sur nos chances », a déclaré le centre des Jets Adam Lowry. “Ils ont fini par marquer un gros but en avantage numérique et cela semblait leur donner un peu plus de vie et prendre un peu de vent hors de nos voiles. Évidemment, ils avaient leurs jambes, mais je ne pense pas que vous puissiez le blâmer. notre effort pour être fatigué ou quoi que ce soit de ce genre. ”

Les Jets sont sortis avec un saut, mais cette énergie s’est développée en quelques occasions de marquer. En fait, selon Natural Stat Trick, les Jets n’avaient qu’une seule chance de marquer un danger élevé contre 14 pour les Oilers.

Après une ouverture sans but de 20 minutes, Barrie a converti une gifle d’une seule fois sur une passe de McDavid qui a battu un bas de Connor Hellebuyck blindé à la marque de 12 minutes de la deuxième période. Le but est venu sur le troisième avantage numérique consécutif pour les Oilers, cette fois avec Neal Pionk dans la surface de réparation pour crochet.

Le gardien des Jets de Winnipeg Connor Hellebuyck (37) effectue l'arrêt contre Kailer Yamamoto des Oilers d'Edmonton (56) alors que Logan Stanley (64) défend au cours de la première période.  (John Woods / La Presse canadienne)

CP

Le gardien des Jets de Winnipeg Connor Hellebuyck (37) effectue l’arrêt contre Kailer Yamamoto des Oilers d’Edmonton (56) alors que Logan Stanley (64) défend au cours de la première période. (John Woods / La Presse canadienne)

Puljujarvi a réussi un match 2-0 à 6:37 dans la troisième période, après s’être retrouvé grand ouvert devant le filet. McDavid lui a donné une passe et Puljujarvi ne s’est pas trompé, tirant un tir au dessus du gant d’Hellebuyck pour son 10e de la saison.

Les Oilers ont mis le jeu de côté peu de temps plus tard, marquant à nouveau sur l’avantage de l’homme, Chiasson redirigeant un tir de Barrie pour porter le score à 3-0. Hellebuyck, qui a terminé avec 22 arrêts, avait peu de chance.

“Une équipe bien structurée et ils avaient l’air assez serrés de leur côté ce soir. Je ne pense pas que nous étions là où nous devions être pour les tester et nous aimerions les tester”, a déclaré l’entraîneur des Jets, Paul Maurice. “Je ne pensais pas que nous avions beaucoup de choses à faire à l’avant offensivement, mais ce n’était pas une toute nouvelle équipe que nous avons vue ce soir. Ils ont des choses dans lesquelles ils sont bons.”

Avec une course aussi serrée près du sommet du classement, il semble de plus en plus probable que les Jets et les Oilers soient destinés à terminer deuxième et troisième de la division, ce qui signifierait une rencontre de premier tour entre les deux clubs.

Le gardien des Oilers d'Edmonton Mike Smith (41) effectue l'arrêt sur le tir de Mason Appleton des Jets de Winnipeg (22) alors que l'infirmière Darnell des Oilers (25) défend au cours de la première période.  (John Woods / La Presse canadienne)

CP

Le gardien des Oilers d’Edmonton Mike Smith (41) effectue l’arrêt sur le tir de Mason Appleton (22) des Jets de Winnipeg alors que l’infirmière Darnell des Oilers (25) défend au cours de la première période. (John Woods / La Presse canadienne)

Les Jets se sont bien comportés contre les Oilers au début de la saison, remportant deux des trois premiers matchs, la seule défaite étant le résultat d’un but à la dernière seconde des Oilers. Les Jets ont marqué 15 buts au cours de ces matchs.

C’est tout Edmonton depuis, les Oilers ayant remporté quatre matchs consécutifs contre Winnipeg, tous en règle. Pire encore, les Jets, qui sont généralement capables de remplir le filet chaque nuit, n’ont que cinq buts dans ces quatre défaites.

“Je pense que les matchs vont se resserrer. Je pense que c’est ce qui se passe. Nous entrons dans le premier dos à dos, puis nous y revenons, la course de mars que nous avons eue, et j’ai aimé nos matchs là-dedans. Ils étaient serrés, mais j’aimais notre jeu. Je pensais que nous avions du saut », a déclaré Maurice.

“Là où je pensais que le match avait tourné ce soir, c’était que nous nous retrouvions six minutes dans la surface de réparation et nous faisons du bon travail sur la mise à mort, mais nous courons ces gars-là … comme la ligne de Lowry a fait un excellent travail ce soir. Je pensais que nous avons passé une bonne journée montant entrant dans ce jeu. Je ne pensais donc pas que nous avions eu cette transition nette pour entrer dans des trous pour faire des jeux. Ils ont joué un bon match difficile. Ils avaient l’air reposés, ils avaient l’air concentrés. Je ne sentais pas qu’ils généraient à proximité du offensive qu’ils ont eue contre nous lors des précédents matchs à faible score, mais nous allons arriver à un point de la saison ici, et cela arrive bientôt, où l’attaque n’est pas facile et vous devez être une bonne équipe défensive.

“Je ne vais pas passer beaucoup de temps au cours des deux ou trois prochains jours à essayer de me préparer pour le prochain (match) d’Edmonton. Nous allons nous préparer pour la venue de Toronto ici. Nous aurons quelques jours de pratique, Blake (Wheeler) revient, joue un peu plus avec nos lignes, puis utilise ces cinq prochains matchs pour vraiment monter en puissance. ”

[email protected].ca

Twitter: @jeffkhamilton

Jeff Hamilton

Jeff Hamilton
Producteur multimédia

Après une série de blessures en jouant au hockey, notamment des pauses au poignet, au bras et à la clavicule; une déchirure du ligament collatéral médial dans les deux genoux; en plus d’un poumon effondré, Jeff a pensé que c’était une bonne idée de s’intéresser aux sports en dehors de la glace et en classe.

Lire la biographie complète

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.