Les athlètes professionnels non vaccinés autorisés à jouer au Canada après la fin du mandat

Le gouvernement canadien a annoncé lundi qu’il n’exigerait plus que les gens portent des masques dans les avions pour se prémunir contre le COVID-19.

Transports Canada a déclaré que les règles existantes pour les masques seront supprimées le 1er octobre

« Nous sommes en mesure de le faire parce que des dizaines de millions de Canadiens ont retroussé leurs manches et se sont fait vacciner », a déclaré le ministre des Transports, Omar Alghabra.

Le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos, a déclaré que les attitudes négatives de certains passagers ont rendu difficile pour les compagnies aériennes et les équipages l’application du mandat de masque ces derniers mois, et a cité cela comme un facteur dans la décision.

Les représentants du gouvernement ont également confirmé que le Canada abandonnait l’exigence de vaccin pour les personnes entrant dans le pays à la fin du mois. L’Associated Press a rapporté la semaine dernière que c’était probable.

Le Canada, comme les États-Unis, exige que les ressortissants étrangers soient vaccinés lorsqu’ils entrent dans le pays. Aucun changement de mandat n’est prévu aux États-Unis à court terme.

La suppression du mandat de vaccination pour les non-citoyens entrant au Canada signifie que les athlètes professionnels non vaccinés comme les joueurs de la Ligue majeure de baseball seraient autorisés à jouer à Toronto lors des séries éliminatoires si les Blue Jays se qualifiaient pour les séries éliminatoires.

Le port du masque toujours fortement recommandé

Cela s’appliquerait également à l’Association nationale de basketball et à la Ligue nationale de hockey. Les joueurs non vaccinés ne sont actuellement pas autorisés à traverser la frontière vers le Canada.

L’Agence de la santé publique du Canada recommande toujours fortement aux gens de porter des masques, en particulier dans les environnements bondés comme les avions et les trains.

Lire aussi  Harry Kewell limogé de son poste de manager de Barnet

Les voyageurs étrangers non vaccinés qui sont autorisés à entrer au Canada sont actuellement soumis à des tests d’arrivée obligatoires et à une quarantaine de 14 jours.

Le gouvernement du premier ministre Justin Trudeau a accepté de laisser expirer le 30 septembre un décret du Cabinet imposant les exigences obligatoires de vaccination contre le COVID-19 à la frontière.

Le gouvernement met également fin aux tests COVID-19 aléatoires dans les aéroports. Il ne sera plus nécessaire de remplir les informations dans ce qui est devenu une application ArriveCan impopulaire. Certains lui ont reproché les retards dans les aéroports.

Le gouvernement ne sera également plus tenu de soumettre les passagers à des tests de pré-embarquement pour les navires de croisière.

« La suppression des mesures frontalières a été facilitée par un certain nombre de facteurs, notamment une modélisation qui indique que le Canada a largement dépassé le pic de la vague alimentée par Omicron BA.4 et BA.5, les taux de vaccination élevés du Canada, la baisse des hospitalisations et des décès. ainsi que la disponibilité et l’utilisation de rappels de vaccins (y compris une nouvelle formulation bivalente), de tests rapides et de traitements pour le COVID-19″, a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick