Les Blue Jays blâment le baseball le lendemain de l’éjection de Garcia

NEW YORK—La puanteur de la nuit précédente flottait encore dans l’air au Yankee Stadium mercredi.

La puanteur n’était pas tant la sixième défaite des Blue Jays en huit matchs, sur un circuit de trois points d’Aaron Judge, mais les restes d’un autre spectacle d’arbitrage.

Un jour plus tard, les gens se grattaient toujours la tête pour comprendre pourquoi l’équipe d’arbitres avait décidé d’éjecter le releveur des Jays Yimi Garcia après avoir frappé Josh Donaldson avec une balle rapide 0-1 lors de la sixième manche mardi. Garcia venait d’abandonner un coup de circuit égalisateur à Giancarlo Stanton.

« Tout ce que j’essayais de faire, c’était de faire un bon lancer à l’intérieur. » Garcia a déclaré mercredi. « Dans cette situation, vous ne voulez frapper personne. C’est un match 3-3. De toute évidence, je n’essayais pas de le frapper.

Mais le terrain s’est échappé, ce qui nous a ramenés à la principale plainte des Jays de la dernière semaine et demie : le baseball.

Ce n’est pas souvent que vous entendez des athlètes se plaindre d’équipements ou de circonstances indépendantes de leur volonté. Ils ne veulent pas être perçus comme faisant des excuses. Mais il y a une différence entre une excuse et une raison, et les Jays sont suffisamment frustrés par ce qui s’est passé ces derniers temps pour ne pas se taire à ce sujet.

C’est peut-être le fait qu’après une défaite de 5-3 contre les Yankees mercredi, les Blue Jays ont perdu quatre matchs de suite et sept sur neuf, leur plus grosse chute de la saison. Chaque défaite a été frustrante parce que presque tous les matchs sont serrés, grâce à une attaque bloquée au neutre ou pire la majeure partie de la saison. Les lanceurs ont l’impression qu’ils doivent être parfaits, et ils sont trahis par les outils qui leur ont été donnés dans la tentative.

Lire aussi  Les jets doivent choisir une voie

Garcia a ouvert les vannes.

« La nuit dernière a été l’une des pires nuits de ma carrière de joueur en ce qui concerne le baseball », a-t-il déclaré. « C’était embarrassant. Les balles que nous utilisons… sont vraiment mauvaises, très glissantes. Je ne peux pas y croire.

Le manager des Jays, Charlie Montoyo, qui avait l’impression qu’il allait être suspendu pour le match de mercredi mais ne l’était pas, a déclaré que Garcia n’était pas la seule victime.

« C’est aussi arrivé à Romano », a déclaré Montoyo à propos de son plus proche, qui a lancé plusieurs balles hors du jeu mardi soir tout en effectuant des marches consécutives pour la première fois cette saison. « Lorsque vous n’avez pas de prise, vous ne pouvez pas vraiment guider ce que vous lancez. (Tim) Mayza ressentait la même chose.

Le problème avec les balles de baseball a duré toute la saison. Le lanceur des Mets Chris Bassitt a déchiré une bande de la ligue lors d’une diatribe à Saint-Louis il y a quelques semaines après un match au cours duquel cinq frappeurs ont été touchés par des lancers.

Et le partant des Jays, Alek Manoah, s’est plaint de balles de baseball bosselées et spongieuses après un récent départ à Toronto, et il a été visiblement secoué lorsqu’il est sorti d’une sortie de cinq manches dimanche à Cleveland.

« Ils sont terribles », a déclaré Manoah dimanche à propos des ballons qu’il a reçus au Progressive Field. «Je sais que la Major League Baseball a un gars qui les frotte (mais) je pense que ces balles étaient sorties d’une boîte. Certains lacets étaient énormes, certains étaient moelleux, c’étaient tous des balles blanches flambant neuves.

Lire aussi  Le temps presse pour l'Inde, Harmanpreet en tant qu'Angleterre Eye Clean Sweep

Garcia était là avec Manoah en ce qui concerne les coutures.

« Ils sont très proches du cuir », a déclaré le releveur. « Ils sont très bas. Et je pense que c’est ce qui les rend si glissants.

Le spongieux des balles de baseball, le manque de fermeté, peuvent s’expliquer par le fait que la MLB souhaite amortir la balle afin d’augmenter le nombre de balles en jeu, un objectif déclaré du commissaire Rob Manfred. Mais qu’est-ce qui peut expliquer le manque de frottement ?

« Je sais qu’ils ne le font pas exprès », a déclaré Montoyo, « parce que personne ne veut être touché et (MLB) veut un bon produit. »

Mais jusqu’à ce que ce soit corrigé, la combinaison du manque d’adhérence sur le ballon et d’un sérieux manque de conscience de la situation de la part des équipes d’arbitres va conduire à des moments de plus en plus ridicules dans le jeu – comme l’éjection de Garcia mardi.

Mike Wilner est un chroniqueur de baseball basé à Toronto pour le Star et animateur du podcast de baseball « Deep Left Field ». Suivez-le sur Twitter : @wilnerness

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont des opinions de nos lecteurs et sont soumises à la Code de conduite. Le Star ne partage pas ces opinions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick