Les Blue Jays se réveillent trop tard

Les Blue Jays de Toronto n’ont pas entamé le match du bon pied, jeudi à Kansas City, et une poussée tardive n’aura pas eu les effets escomptés, eux qui se sont inclinés 7 à 5 contre les Royals.

La formation torontoise s’est rapidement creusé un fossé pratiquement insurmontable. Après quatre manches, la troupe de Charlie Montoyo tirait de l’arrière 7 à 0.

Un double lors de leur premier tour au bâton, ainsi que deux autres à leur quatrième présence à la plaque, ont permis à l’équipe locale d’inscrire trois de ses sept points. Un triple de Nicky Lopez a aussi permis d’ajouter un point supplémentaire pour les Royals.

C’est toutefois deux erreurs du joueur de troisième but Cavan Biggio, lors des troisième et quatrième manches, qui a changé l’allure du match. Sa première faute a accordé un point aux Royals, alors que la seconde en a coûté deux.

Les Blue Jays ont répliqué pour la première fois à leur septième tour au bâton. Un double de Joe Panik, un simple de Rowdy Tellez et un ballon sacrifice de Josh Palacios ont permis à la seule équipe canadienne du baseball majeur de réduire l’écart à trois points.

Vladimir Guerrero fils a aussi cogné une longue balle en solo, lors de la manche suivante.

Le partant des Blue Jays, Anthony Kay (0-1), a connu une sortie difficile, lui qui a accordé six coups sûrs et cinq points, dont quatre étaient mérités, en trois manches et un tiers de travail. C’est Jakob Junis (1-0) qui a hérité de la victoire dans le camp adverse.

Lire aussi  Breece Hall en haut, Chase Edmonds en bas

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick