Les Bombers restent parfaits avec une victoire de 24-10 contre les Elks



EDMONTON – Les Blue Bombers de Winnipeg ont fourni un effort imparfait contre les Elks d’Edmonton, se faisant dominer dans presque tous les aspects du match, sauf là où ça compte.

En effet, les Bombers ont été surclassés dans plusieurs domaines – nombre de jeux (69-39), premiers essais (23-12) et temps de possession (37:14 à 22:46), pour n’en nommer que quelques-uns – mais ont trouvé un moyen pour gagner sur le tableau de bord, remportant une victoire de 24-10 sur les Elks vendredi soir au Commonwealth Stadium. Les Bombers restent parfaits cette saison, améliorant leur fiche à 7-0 cette année, conservant leur place au premier rang de la division Ouest.

« Nous en avons fait assez pour gagner », a déclaré l’entraîneur-chef des Bombers Mike O’Shea après le match. “Je pensais que la défense était à nouveau sacrément bonne. Ils ont joué beaucoup de clichés, mais les maintenir à 10 points est plutôt bon. Nous avons marqué en attaque, nous avons eu un très bon long trajet quand nous en avions besoin en quatrième. Cela a donné à la défense un peu de repos, terminé par un touché. Dans l’ensemble, très, très heureux. Très heureux.

Les Elks sont tombés à 2-5 avec la défaite, ajoutant à une 11e défaite consécutive à domicile, un record de franchise. Le record de la LCF pour la plus longue séquence de défaites à domicile est de 14 matchs, établi par les Rough Riders d’Ottawa entre les saisons 1987 et 1988.

L’histoire du match était la défense des Bombers, une unité qui limitait les Elks à trois paniers et un seul point, les gardant hors de la zone des buts. Edmonton n’a marqué que quatre points en seconde période et a terminé le match avec un revirement consécutif sur des essais.

Lire aussi  Classement du football universitaire: 3 points à retenir d'AP Poll, y compris la résurgence de Washington

Edmonton a également devancé Winnipeg en verges offensives, 321 contre 272. Taylor Cornelius d’Edmonton a été 25 en 42 par la passe pour 270 verges et une interception, tandis que Zach Collaros est allé 7 en 16 pour 188 verges par la passe, avec une paire de touchés et deux interceptions.

LA PRESSE CANADIENNE/Jason Franson

Les Blue Bombers de Winnipeg Rasheed Bailey (88) sont entourés par les Elks d’Edmonton lors de la première mi-temps de la LCF à Edmonton, vendredi.

“/>

LA PRESSE CANADIENNE/Jason Franson

Les Blue Bombers de Winnipeg Rasheed Bailey (88) sont entourés par les Elks d’Edmonton lors de la première mi-temps de la LCF à Edmonton, vendredi.

« Nous avons accordé des buts sur le terrain. C’est important », a déclaré le secondeur des Bombers Adam Bighill, qui a terminé avec six plaqués défensifs, dont un sac pour sept verges. “Nous sommes sur le terrain plus longtemps que nous ne le voulions. Nous sommes arrivés un peu trop au deuxième et moyen et au deuxième et court. Mais nous avons fait des jeux et les avons gardés hors de la zone des buts. Nous avons été avares. Ils l’ont fait un bon travail en quelque sorte de prendre certains des trous que nous avions, mais dans l’ensemble, je pense que nous avons joué de manière agressive, que nous nous sommes attaqués au quart-arrière, que nous l’avons beaucoup sorti de la poche. Les points au tableau étaient critiques.

Aucune des deux équipes n’a pu lancer le match de course, les Elks gagnant l’avantage dans cette catégorie, 87 verges contre 86. Brady Oliveira a rythmé les Bombers avec 62 verges – son meilleur total de matchs en 2022 – et Cornelius a mené les Elks 15 courses pour 59 verges.

Kenny Lawler, disputant son premier match contre Winnipeg depuis sa signature avec Edmonton en tant qu’agent libre en février, a réussi sept attrapés pour 98 verges. La recrue Dalton Schoen a mené les Bombers avec quatre attrapés pour 146 verges et un touché. Seuls trois receveurs des Bombers ont enregistré une prise, avec Rasheed Bailey et Drew Wolitarsky également sous le choc.

Mais aussi obsolète que l’offensive des Bombers était parfois, ils ont réussi à trouver des moyens de marquer des points et de voler l’élan des Elks.

“Je ne connais pas les chiffres finaux, mais nous avons gagné le match, donc nous en sommes heureux”, a déclaré Collaros. “Nous devons faire beaucoup mieux offensivement, rester sur le terrain, être plus efficaces au premier essai, convertir au deuxième essai, ne pas renverser le football – toutes ces choses.”

La défensive des Bombers n’a pas tardé à se faire sentir, Deatrick Nichols interceptant Cornelius lors du premier entraînement des Elks. Le lancer a été dévié par l’ailier défensif Malik Clements, qui a obtenu le départ après que Jackson Jeffcoat ait été mis à l’écart avec un problème de hanche.

Winnipeg n’a eu besoin que d’un seul coup pour transformer les plats à emporter en points. Collaros a rejoint Rasheed Bailey dans la zone des buts dès le jeu suivant, le touché de 26 verges donnant aux Bombers une avance de 7-0 moins de cinq minutes après le début du premier quart.



<p>LA PRESSE CANADIENNE/Jason Franson</p>
<p>Le quart-arrière des Blue Bombers de Winnipeg, Zach Collaros, a inscrit 7 en 16 pour 188 verges par la passe, avec une paire de touchés et deux interceptions contre les Elks.</p>
<p>“/><figcaption>
<p>LA PRESSE CANADIENNE/Jason Franson</p>
<p>Le quart-arrière des Blue Bombers de Winnipeg, Zach Collaros, a inscrit 7 en 16 pour 188 verges par la passe, avec une paire de touchés et deux interceptions contre les Elks.</p>
</figcaption></figure>
<p>Bailey était un scénario important avant le match, avec le vétéran receveur des Bombers limité à seulement 18 passes pour 166 verges.  Avec Greg Ellingson (hanche) hors de l’alignement, Bailey devait intensifier, et le touché – son premier de la saison – devrait aider à renforcer son cas pour rester dans l’alignement une fois que l’alignement sera en pleine santé.			</p>
<p>À partir de là, ce sont les Elks qui dicteront une grande partie du jeu tout au long de la première mi-temps, malgré une avance de 17-6 à la mi-temps.  Le crédit appartient à la défense des Bombers, qui a bloqué les entraînements avec cinq sacs en deux quarts et a limité les Elks à une paire de buts sur le terrain – de 52 et 44 verges par l’ancien bombardier Sergio Castillo.			</p>
<p>L’attaque des Bombers a eu du mal à déplacer le ballon après le premier entraînement, mais a pris vie juste avant la pause.  À moins de deux minutes de la fin du deuxième quart, Collaros a étiré le terrain avec une passe Hail Mary à Schoen, qui a attrapé le ballon à la ligne des 40 verges des Elks, puis a dansé autour de Duron Carter pour son quatrième touché de l’année.			</p>
<p>Le touché de 81 verges de Schoen a représenté une grande partie des 182 verges totales des Bombers au cours de la première mi-temps, et plus de la moitié des 158 verges par la passe de Collaros, qui ont été enregistrées sur seulement quatre passes complétées.  Les Elks ont plus que doublé les jeux (37-16) et le temps de possession (20:40 à 9:20) et trois fois plus de premiers essais (12 à 4).			</p><div class=

“Nous avons eu des jeux explosifs en attaque, mais lorsque les verges ne correspondent pas aux points, cela équivaut à un gros temps de possession”, a déclaré O’Shea. “Mais je ne sais pas, montrez-moi une statistique où cela signifie gagner. Je ne sais pas si c’est le cas.”

Les Elks ont repris de l’élan lors du premier entraînement de la seconde mi-temps, une série qui a parcouru 61 verges et a duré plus de sept minutes. Mais les Bombers, comme ils l’ont fait toute la saison, ont gardé leur adversaire hors de la zone des buts, les Elks une fois contre se contentant d’un panier, celui-ci de 27 verges, pour réduire l’avance de Winnipeg à 17-9.

Castillo était en position d’ajouter trois points supplémentaires lors du deuxième entraînement des Elks du troisième quart, une autre longue série, mais sa tentative de 48 verges a échoué de peu, ce qui a donné un seul point pour une balle morte dans la zone des buts. Les Bombers n’ont eu que six jeux au troisième quart et ont possédé le ballon pendant moins de trois minutes dans le cadre.



<p>LA PRESSE CANADIENNE/Jason Franson</p>
<p>Jake Thomas, des Blue Bombers, limoge le quart-arrière des Elks d’Edmonton, Taylor Cornelius, au cours de la première demie vendredi.</p>
<p>“/><figcaption>
<p>LA PRESSE CANADIENNE/Jason Franson</p>
<p>Jake Thomas, des Blue Bombers, limoge le quart-arrière des Elks d’Edmonton, Taylor Cornelius, au cours de la première demie vendredi.</p>
</figcaption></figure>
<p>Winnipeg rendrait le ballon lors du premier jeu du quatrième quart, alors que Collaros, dans une tentative de retrouver Schoen en profondeur, avait sa passe souterraine interceptée par Carter.  La défensive des Bombers s’est une fois de plus tenue debout, forçant un botté de dégagement des Elks pour garder un match à un score.			</p>
<p>Collaros est entré dans le match avec une séquence de 82 tentatives de passes sans interception, mais il a été éliminé deux fois lors de sa 12e tentative vendredi.			</p>
<p>L’attaque des Bombers trouverait un moyen de faire pencher le jeu en leur faveur sur la durée, avec un peu d’aide du manque de discipline des Elks.  Reprenant le ballon avec 12:09 à faire au quatrième quart, Winnipeg a joué six jeux avant d’envoyer l’unité de botté de dégagement.			</p>
<p>Mais juste au moment où Marc Liegghio a lancé la botte, le joueur de ligne défensive des Elks Makana Henry est entré en collision avec Liegghio, tirant une pénalité pour rudesse du botteur et donnant aux Bombers une nouvelle série de downs.  Winnipeg ferait en sorte que cela compte, couronnant la course de 15 jeux et 62 verges avec un touché au sol de deux verges du quart-arrière n ° 2 Dru Brown.			</p>
<div class=

La presse libre | Bulletin

Jason Bell | Derrière le banc

Deux fois par semaine, l’éditeur sportif de Free Press vous tient au courant de tout ce qui se passe sur la glace, le terrain, le court et les lieux intermédiaires.

Inscrivez-vous à Derrière le banc

« Je pense que notre attaque a fait du bon travail en utilisant l’horloge, a dit O’Shea. “Je pensais que nous étions capables d’utiliser un tas de sets et de formations différents et de déplacer le ballon. Neuf minutes aident certainement; cela permet à notre défense de se rafraîchir à nouveau sur la ligne de touche.”

Peut-être le plus important, au-delà du score donnant aux Bombers une certaine marge de manœuvre, 24-10, était que la série a duré neuf minutes et 26 secondes. Les Elks ont récupéré le ballon avec 2:35 à faire mais comme ce fut le cas pendant tout le match, la défensive s’est imposée.

Les Bombers sont de retour sur la route la semaine prochaine, affrontant les Stampeders de Calgary (4-1) samedi soir dans le deuxième de trois matchs consécutifs sur la route. Les Stamps sortent de la semaine de congé, après avoir chuté contre les Bombers, 26-19, lors de la semaine 6.

“Le calendrier a été exténuant. Les délais courts pour les matchs… maintenant les adversaires de l’Ouest sont ici sur une bonne période”, a déclaré Bighill. “Ouais, ça va être une belle revanche. Nous savons qu’ils vont avoir soif de ça et nous devons juste revenir en arrière, regarder le film, continuer à ranger les choses et aller là-bas et le mettre sur la ligne là-bas. Allez juste 1-0 tout le monde.”

[email protected]

Twitter: @jeffkhamilton

Jeff Hamilton

Jeff Hamilton
Producteur multimédia

Après une série de blessures en jouant au hockey, notamment des fractures au poignet, au bras et à la clavicule; une déchirure du ligament collatéral médial des deux genoux ; ainsi qu’un poumon effondré, Jeff a pensé que c’était une bonne idée de prendre son intérêt pour le sport hors de la glace et dans la salle de classe.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick