Les coureurs ont quelque chose à prouver



La table est mise pour ce qui devrait être une revanche excitante entre les Blue Bombers de Winnipeg et les Roughriders de la Saskatchewan.

Les Bombers (4-1) entrent dans le Banjo Bowl de samedi au sommet de la division Ouest après avoir battu les Roughriders (3-1), 23-8, lors de la classique annuelle de la fête du Travail au Mosaic Stadium le week-end dernier. Le match était une affaire physique, le score restant serré jusqu’à ce que les Bombers trouvent finalement leur touche de but en retard, menant à 16 points sans riposte en deuxième demie.

Ce fut une fin amère pour les Roughriders, surtout devant une foule à guichets fermés, et après une semaine de ragoût sur ce qui aurait pu être, Saskatchewan arrive à Winnipeg dans des conditions similaires. Les Bombers ont annoncé que IG Field était complet, ce qui signifie que plus de 33 000 fans vêtus de bleu et d’or verront leur présence se faire sentir.

« La Saskatchewan est une équipe très décousue et cela commence par leur entraîneur et leur mentalité, et je m’attends à ce qu’ils sortent, les armes à feu, et jouent avec une certaine attitude et un certain fanfaron », a déclaré le porteur de ballon Andrew Harris après la visite des Bombers vendredi. . « Nous nous y attendons pleinement et nous sommes prêts pour cela et espérons que cela viendra. Nous recherchons un autre combat aérien. Nous sommes également ce genre d’équipe et nous aimons ce type de matchs. »

Sur ce, voici cinq intrigues à surveiller avant le coup d’envoi de samedi à 15 heures.

LA RÉPONSE

Ce n’était que la deuxième fois en 17 ans que les Bombers se rendaient au Mosaic Stadium pendant le long week-end de septembre et repartaient avec deux points. Et ils l’ont fait contre une équipe invaincue, se sentant bien dans sa peau et alimentée par une foule bruyante.

Il a été difficile d’évaluer qui sont exactement les Roughriders cette saison – ou pourraient être. Aucune de leurs victoires cette année – y compris les victoires contre la Colombie-Britannique, Hamilton et Ottawa – n’a été trop impressionnante, et quand ils ont finalement affronté une équipe formidable comme les Bombers, ils n’étaient pas très impressionnants. Sans oublier que leurs quatre matchs cette saison ont eu lieu à Mosaic.

Lire aussi  Les Canadiens se qualifient pour la finale de la Coupe Stanley

Considérant qu’ils ont reçu des coups de poing dans la bouche dans leur propre maison, quelle réponse pourrions-nous voir de la Saskatchewan sur la route? Ils seront privés de quelques partants, en particulier en défense, ce qui ne fera qu’ajouter à l’adversité. Une victoire contribuerait grandement à renverser le scénario actuel de l’équipe à battre dans la LCF.

« Je vois cela comme une opportunité d’aller là-bas et peut-être de prouver que certaines personnes ont tort, de voir de quoi nous sommes faits », a déclaré l’entraîneur-chef des Roughriders Craig Dickenson. « Ce sera, je crois, un jeu de caractère pour nous. Cela montrera beaucoup de choses sur le type d’équipe que nous avons et j’espère que nous jouerons dur, j’espère que nous jouons bien et, selon les mots de (ancien football universitaire et entraîneur de la NFL) Bill Walsh, ‘laissez le score s’occuper de lui-même.' »

VERT SENTIMENT NOIR ET BLEU

Après avoir perdu quatre joueurs à cause des blessures d’Achille qui ont mis fin à la saison avant le camp d’entraînement, les Roughriders ont de nouveau été mordus par le virus des blessures. Et d’une autre manière.

Ed Gainey (pied) et Loucheiz Purifoy (cou) ont tous deux été exclus cette semaine après avoir subi des blessures lors du match de la semaine dernière, ce qui signifie que les Roughriders seront privés de leurs deux demis défensifs de départ. Le receveur Jordan Williams-Lambert est également interdit, car il travaille sur un problème non lié au football, rejoignant le receveur étoile Shaq Evans (pied cassé) sur la touche.

Nick Marshall passera du coin du côté frontière au demi-arrière pour remplacer Gainey, et AJ Hendy passera du secondeur du côté fort à l’autre endroit du côté du terrain laissé vacant par l’absence de Purifoy. Christian Campbell a été promu de la liste d’entraînement pour remplacer Marshall au coin, tandis que Godfrey Onyeka prend le départ au poste de secondeur fort. Kian Schaffer-Baker remplace Williams-Lambert.

Si cela ne suffisait pas, les Roughriders seront également privés de l’ailier défensif AC Leonard, qui a écopé d’une suspension de deux matchs pour avoir omis de fournir un échantillon pour les tests de dépistage de drogue, comme indiqué dans la politique antidrogue conjointe CFL-CFLPA. C’est un gratte-tête, s’il y en a jamais eu un.

Inutile de dire que cela fait beaucoup de choses en mouvement, le plus gros problème étant la communication dans le secondaire défensif. Zach Collaros pourrait-il franchir la barre des 300 verges pour la première fois cette saison ?

Lire aussi  À l'intérieur de la montée inattendue de Taylor Ward des anges

TROUVER LA COHÉRENCE

Malgré un certain nombre d’armes dangereuses à leur disposition, et l’émergence du quart-arrière Zach Collaros et le retour de Harris de blessure, l’offensive des Bombers continue d’être un travail en cours.

Winnipeg excelle dans certains domaines, y compris avec le deuxième plus grand nombre de touchés offensifs, avec 10, mais ils mènent également la ligue en deux-et-outs, avec 33. La plupart du temps, cependant, ils sont au milieu du peloton dans de nombreux les catégories statistiques, ce qui signifie qu’elles sont beaucoup trop incohérentes.

Harris a déclaré que la cohérence commence par une amélioration mentale, ajoutant qu’il doit y avoir une maturité collective au sein de l’attaque pour dépasser les jeux décevants, qu’il s’agisse de balles abandonnées ou de commandes bloquées. Le porteur de ballon des Bombers a déclaré qu’une fois les obstacles mentaux éliminés, la partie physique venait facilement.

« Nous sommes tous en bonne forme, nous sommes tous des athlètes professionnels, mais mentalement, si nous ne sommes pas au diapason, avec les 12 gars d’une unité, les équipes spéciales, l’attaque ou la défense, tout le monde doit être au courant pour ces 60 complets minutes », a-t-il déclaré.

Cherchez un bon départ dès le départ. L’offensive ne veut pas attendre que la seconde mi-temps s’anime.

LE CÔTÉ OBSCUR

Willie Jefferson a enfilé un t-shirt de Swaggerville lors de sa présentation aux médias vendredi, qu’il a reçu d’un fan adorateur qui a estimé que la défense de cette année ressemblait à bon nombre des mêmes caractéristiques que celle qui dominait Swaggerville D il y a dix ans.

Mais Jefferson, l’ailier défensif étoile des Bombers, a clairement indiqué que ce qui se prépare à Winnipeg est une bête différente. La défense de 2021 porte un nom de balise différent, Dark Side, et c’est ainsi que Jefferson a le mieux résumé son identité.

« Swaggerville avait beaucoup de butin, il y avait beaucoup de joueurs là-bas qui ont fait beaucoup de jeux, ont fait beaucoup de bruit », a-t-il déclaré. « Nous avons quelque chose de similaire, mais nous jouons en colère, nous jouons fou et nous jouons du côté obscur du ballon. C’est donc ce que nous sommes. »

Lire aussi  McKinley des Browns absent pour la saison avec une blessure au tendon d'Achille

Appelez-les comme vous voulez, mais la défense des Bombers a été la pierre angulaire de l’équipe cette saison. Ils ont embarrassé Cody Fajardo et l’offensive des Roughriders la semaine dernière, les limitant à 258 verges offensives et huit points – dont aucun n’est venu en seconde période.

Une autre solide performance cette semaine ne fera que solidifier davantage leur réputation d’être la meilleure défensive de la LCF. Et peut-être même marquer le début d’une nouvelle ère de domination défensive.

SUR SES DERNIÈRES JAMBES

C’est un sous-titre beaucoup plus dramatique que nécessaire à ce stade, mais je n’arrive toujours pas à comprendre le fait que les équipes spéciales restent un problème constant pour un club dirigé par Mike O’Shea des semaines après le début de la saison.

Marc Liegghio est un gars formidable, mais les Bombers doivent découvrir s’il est un excellent botteur capable de gérer des paniers à temps plein, en plus de ses tâches régulières de botté de dégagement. Liegghio a dit toutes les bonnes choses cette semaine et il sera probablement un jour un solide botteur dans la LCF. Mais le temps presse et après avoir raté deux fois – même si l’un était à 56 mètres – la semaine dernière, on se demande à nouveau si ce sera cette année.

Un autre domaine à surveiller est le match retour. Charles Nelson aura une fois de plus une chance de prouver sa valeur, et vous devez vous demander combien d’autres occasions il aura de montrer qu’il peut faire le travail. La bonne nouvelle, c’est que rien ne vous fera plus aimer les fans que de courir sur la Saskatchewan. Le ballon, littéralement, est entre ses mains.

[email protected] : @jeffkhamilton

Jeff Hamilton

Jeff Hamilton
Producteur multimédia

Après une série de blessures en jouant au hockey, notamment des fractures au poignet, au bras et à la clavicule; une déchirure du ligament collatéral médial des deux genoux ; en plus d’un poumon effondré, Jeff s’est dit que c’était une bonne idée de montrer son intérêt pour le sport en dehors de la glace et en classe.

Lire la biographie complète

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick