Les équipes de la LCF commencent à annuler les entraînements du camp d’entraînement après la rupture des pourparlers contractuels

Quatre équipes de la LCF ont officiellement annulé le début des séances d’entraînement du camp d’entraînement dimanche après que la ligue et son syndicat des joueurs n’aient pas réussi à s’entendre sur une nouvelle convention collective.

Les Alouettes de Montréal, les Tiger-Cats de Hamilton et les Argonauts de Toronto ont officiellement annulé les entraînements dimanche, qui devait être la journée d’ouverture du camp d’entraînement des équipes de la LCF. D’autres devraient suivre.

Les Roughriders de la Saskatchewan ont annoncé dimanche que leur entraînement serait également annulé et qu’une annonce serait faite sur les futurs entraînements.

La LCF et l’Association des joueurs de la LCF ont rompu les négociations sur une nouvelle convention collective samedi.

L’histoire continue sous la publicité

Le dernier accord, conclu en 2019 et modifié l’an dernier pour permettre à la ligue d’organiser une campagne de 14 matchs, a expiré samedi à minuit.

Le syndicat a ordonné aux joueurs de sept des neuf équipes de la LCF de participer à un arrêt de travail débutant à 00 h 01 HE.

Les joueurs des Elks d’Edmonton et des Stampeders de Calgary se présenteront à leurs camps respectifs car ils seront en position de grève légale plus tard ce mois-ci, conformément aux lois provinciales du travail.

La seule grève précédente de la LCF a eu lieu en 1974. La situation de travail a été réglée avant le début de la saison cette année-là.

On ne sait pas quand la LCF et la CFLPA reprendront les négociations.

— avec un fichier de Global News

L’histoire continue sous la publicité

© 2022 La Presse Canadienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick