Les meilleures équipes de la LCF devraient se retrouver à la Coupe Grey

Opinion



Il avait tout ce que vous pouviez demander dans un événement sportif. Un environnement formidable vendredi soir, à la fois sous le soleil, 30 ° C au coup d’envoi et les près de 30 000 fans bruyants à l’intérieur du stade. Les vedettes ne manquent pas, à commencer par les quarts Zach Collaros et Bo Levi Mitchell qui ont à eux deux quatre coupes Grey et trois prix du joueur le plus remarquable. Et la configuration parfaite, avec Winnipeg invaincu affrontant Calgary invaincu.

Et tandis que les Blue Bombers ont eu le dessus sur les Stampeders cette fois à IG Field dans un classique instantané à la hauteur du battage médiatique, vous avez l’impression que ces puissances se croiseront plus tard cette année avec des enjeux encore plus élevés qu’un régulier de la mi-juillet. -inclinaison de la saison.

Malheureusement, il n’y a presque aucune chance que la plus grande scène soit à la 109e Coupe Grey à Regina le 20 novembre. Ce qui, pour être parfaitement honnête, pue.

Personne ne me l’a demandé, mais le système des séries éliminatoires de la LCF a besoin d’une refonte. Cela est devenu plus évident que jamais cette saison, l’Ouest dévastant absolument l’Est sous la forme d’un record absurde de 13-1 en tête-à-tête jusqu’à présent. Ce sont des hommes contre des garçons, Goliath contre David. Et cela crée une situation cauchemardesque qui se dirige potentiellement vers une conclusion farfelue.

Considérez ceci: si les séries éliminatoires commençaient aujourd’hui, Winnipeg (6-0) serait l’équipe n ° 1 de la ligue, obtenant un laissez-passer direct pour la finale de l’Ouest où ils attendraient le vainqueur de la demi-finale entre l’équipe n ° 2 dans la ligue (4-1 Calgary) et l’équipe no 3 de la ligue (4-1 Saskatchewan). Additionnez le tout et deux des trois meilleures équipes seraient éliminées au moment où les gendarmes peaufinent le trophée du championnat au Mosaic Stadium gelé.

Lire aussi  Tuchel pourrait être puni pour les commentaires de l'arbitre après la querelle de Conte

Dans l’Est, l’équipe n ° 6 de la ligue (1-2 Toronto) obtiendrait un laissez-passer gratuit pour la finale de l’Est, où elle accueillerait le vainqueur de la demi-finale entre l’équipe n ° 7 de la ligue. (1-4 Montréal) et l’équipe no 4 de la ligue (3-1 Colombie-Britannique, le club croisé de l’Ouest). Oh, et pour plus de plaisir, les Lions devraient voyager dans trois fuseaux horaires pour jouer ce match gagnant-gagnant dans la Belle Province.

Pour récapituler, une seule des équipes n ° 1, n ° 2 et n ° 3 jouerait dans la Coupe Grey, contre l’équipe n ° 6, l’équipe n ° 7 ou, si elles peuvent gagner deux fois de suite en territoire ennemi , l’équipe n°4. Et que le record montre qu’aucune équipe croisée n’a jamais atteint la Coupe Grey, et encore moins remporté une. Bien que vous penseriez que si jamais il devait y avoir une année, c’est celle-ci.

Est-ce que quelqu’un d’autre voit un problème ici?

La récompense pour gagner l’Ouest cette année signifiera probablement devoir battre la deuxième ou la troisième meilleure équipe du pays, qui a également un chemin infernal vers la terre promise. Tu es presque mieux de finir quatrième et de tenter ta chance contre les faibles de 98 livres de l’Ontario et du Québec. C’est un look terrible pour la boucle à trois.

Heureusement, je ne suis pas là pour me plaindre, mais pour proposer une solution. Et c’est assez simple. Fini l’alignement géographique. Passer à une division à neuf équipes. Passez à un calendrier de 16 matchs en saison régulière qui pourrait être complètement équilibré en faisant en sorte que tout le monde se joue deux fois. Une fois à la maison, une fois sur la route. Et lorsque la poussière retombe fin octobre, les deux meilleures équipes reçoivent des laissez-passer pour les demi-finales, où elles attendent les vainqueurs du n ° 3 contre le n ° 6 et du n ° 4 contre le n ° 5.

Lire aussi  Temps de Klopp-age à Anfield, tandis qu'Aston Villa l'a laissé échapper – Football Weekly Extra | Football

LES DOSSIERS DE LA PRESSE CANADIENNE/NATHAN DENETTE

Le joueur de ligne offensive des Blue Bombers de Winnipeg Stanley Bryant hisse la Coupe Grey avec l’ailier défensif Jackson Jeffcoat alors qu’ils célèbrent la défaite des Tiger-Cats de Hamilton lors de la 108e Coupe Grey de la LCF à Hamilton, en décembre.

Si un tel système était en place cette année, Winnipeg et Calgary bénéficieraient de la semaine de congé en fonction du classement actuel. La Saskatchewan accueillerait Toronto (et les anéantirait probablement). Et la Colombie-Britannique affronterait Edmonton, qui se ferait également avoir sous la configuration existante étant donné qu’elle mènerait le derby des tortues dans l’Est malgré le fait qu’elle était la dernière dans l’Ouest avec une fiche de 2-4.

Oui, c’est tôt, les deux tiers du calendrier restent à jouer. Et bien sûr, le classement pourrait être très différent dans quelques mois. Peut-être que l’Est se ressaisit et que les choses ne sont pas aussi ridiculement déséquilibrées qu’elles le sont en ce moment. Cela les obligerait à commencer à battre des équipes en dehors de leur propre division, ce qui semble être une grande demande. Certains des jeux n’ont même pas été compétitifs, pas plus que British Columbia 44, Toronto 3. Oui, ce sont vos Lions de quatrième place qui pulvérisent les Argonauts de première place. Trame.

Si l’idée est que vos deux meilleures équipes jouent chaque année pour toutes les billes, sans oublier que les rigueurs de la saison régulière signifient vraiment quelque chose, pourquoi ne pas vous assurer que vous faites tout votre possible pour que cela se produise ?

Mais, mais, mais….la tradition !

Toute tentative de la LCF de s’envelopper dans ce drapeau passe par la fenêtre à cause de ses propres actions récentes, qui incluent essayer de changer radicalement le contenu canadien très important de la ligue, se mêler d’un passage potentiel à quatre essais et même faire des affaires. avec The Rock et son opération XFL au sud de la frontière. Tout cela au nom, nous a-t-on dit, d’essayer d’attirer un public plus large.

Je demanderais donc ceci au commissaire Randy Ambrosie : comment pensez-vous que cela va se passer si votre sixième ou septième meilleure équipe joue dans la Coupe Grey cette année – potentiellement avec un record bien inférieur à 0,500 – contre l’un de vos meilleurs trois équipes qui auraient non seulement dû survivre à une saison régulière entière de compétition contre les deux autres dans l’Ouest, mais aussi survivre au gant pour représenter la division dans le championnat ?

Le terme “ligue de brousse” vient à l’esprit.

Je comprends que de nombreux fans aiment une bonne histoire d’outsider, mais c’est à la limite de l’absurde si cela continue à se dérouler comme il l’a fait jusqu’à présent. Et bien qu’il soit trop tard pour apporter des changements à la campagne en cours, je suggérerais que cela devienne une priorité hors saison pour la ligue.

Le match de vendredi était le meilleur que la LCF ait à offrir, un rappel de tout ce que nous aimons du football dans le Grand Nord Blanc. Vous avez eu des captures en surbrillance, une défense solide comme le roc, beaucoup d’élan et de changements de tête et un jeu passionnant qui s’est déroulé jusqu’au fil et a été décidé par la plus mince des marges absolues. Je soupçonne que personne qui a écouté, que ce soit en personne au stade ou en regardant à travers le pays à la télévision, ne s’est senti trompé sur l’échelle du divertissement.

J’aimerais vous dire que ces deux poids lourds qui s’échangent des coups dans les Prairies pourraient n’être qu’un avant-goût de la Coupe Grey. Mais la réalité est que cela ne sera probablement pas possible. Et c’est une honte.

[email protected]

Twitter: @mikemcintyrewpg

Mike McIntyre

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick