Les recrues brillent alors que les Cowboys pataugent

La pré-saison de la NFL est devenue un cadre de plus en plus difficile à partir duquel glaner des informations utiles.

L’expansion de la ligue à une saison régulière de 17 matchs – et la réduction correspondante des matchs de pré-saison de quatre à trois – a apparemment incité les équipes à être encore plus réservées dans toute utilisation prolongée de partants ou de contributeurs clés. Plus que jamais, le mois d’août est un terrain d’essai pour les décisions de fin de liste plutôt que pour les batailles en haut du tableau des profondeurs.

Néanmoins, la liste d’ouverture des matchs de pré-saison de la semaine dernière présentait encore quelques points importants concernant plusieurs personnalités et franchises notables.

BULLETIN NFL : Inscrivez-vous maintenant pour recevoir du contenu exclusif envoyé dans votre boîte de réception

Voici les gagnants et les perdants de la semaine 1 de la pré-saison de la NFL :

Gagnants

Boulanger Mayfield

Ayant été acquis par les Panthers de la Caroline il y a un peu plus d’un mois, Mayfield n’a apparemment besoin que d’éviter la catastrophe pour assurer le quart-arrière partant contre Sam Darnold. Jusqu’ici, mission accomplie. Bien que Mayfield n’ait pas battu le monde lors de la victoire 23-21 de samedi contre les Commanders de Washington, il n’a cédé aucun terrain dans la course, complétant quatre des sept tentatives pour 45 verges et menant un entraînement au panier. L’entraîneur des Panthers, Matt Rhule, a déclaré qu’il ne déclarerait pas de partant avant le match de cette semaine contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, mais Mayfield semble avoir pratiquement mis fin à cette soi-disant compétition.

Georges Pickens

Pickens est sur le point d’être le cadeau d’adieu de Kevin Colbert, le directeur général des Steelers de Pittsburgh récemment retraité, connu pour sa rare capacité à trouver des receveurs de premier ordre le jour 2 du repêchage et au-delà. La vedette de Géorgie, qui a glissé au 52e rang au classement général ce printemps après s’être déchiré le ligament croisé antérieur en mars dernier, pourrait devenir la dernière des sélections astucieuses de Colbert. Une réception de touché de 26 verges sur 26 verges lors de la victoire 32-25 des Steelers contre les Seahawks de Seattle était la dernière preuve que Pickens peut aider à animer une attaque de passage en transition. Déjà remarquable au camp d’entraînement grâce à son approche agressive et son penchant pour la création de gros jeux, la cible de 6 pieds 3 pouces et 200 livres sera difficile à garder longtemps à l’écart.

Lance McCutcheon

La meilleure performance de la semaine 1 d’un joueur hors du radar appartenait à McCutcheon, le receveur large de l’agent libre non repêché de l’État du Montana qui a réussi deux passes de touché et une conversion de deux points pour propulser les Rams de Los Angeles 29-22 victoire contre les Chargers de Los Angeles. Le point culminant est venu sur un score de 60 verges dans lequel la cible de 6 pieds 3 pouces et 202 livres a bondi pour une passe de touche de Bryce Perkins, a secoué deux défenseurs et a couru vers la zone des buts. Et il a tout fait devant sa mère et sa tante, qui sont venues du Montana pour le match. McCutcheon fait de gros efforts pour atterrir sur la liste de 53 joueurs des Rams, et il devrait être une priorité pour les autres équipes s’il ne fait pas la coupe.

Lire aussi  Les mauvaises équipes de la NFL en 2021 ont une chance en 2022 : qui passera du pire au premier ?

Roméo Doubs

Oui, un autre récepteur large recrue fait la liste. Peut-être qu’aucun autre joueur de la NFL n’a créé un buzz aussi fort au camp d’entraînement que le produit du Nevada de 6 pieds 2 pouces et 201 livres l’a fait lors de son premier été avec les Packers de Green Bay. La sortie de Doubs contre les 49ers de San Francisco vendredi comprenait quelques faux pas – notamment quelques chutes – mais la performance a souligné sa volonté d’être un facteur important dans le corps de passes reconstruit des Packers. Après s’être fait un nom cet été avec des pièces phares, Doubs a mis ses compétences en évidence lorsqu’il a incendié Tarvarius Moore pour une réception de touché de 33 verges de Jordan Love. La clé pour traduire son bon début de saison régulière sera de gagner la confiance d’Aaron Rodgers, mais le quart-arrière a déjà publiquement fait l’éloge du Doubs. Bien qu’il soit un choix de quatrième ronde, il pourrait avoir un avantage sur le receveur de deuxième ronde Christian Watson, qui n’a été activé que sur la liste physiquement incapable de jouer dimanche.

Jalen fait mal

La performance de 6 contre 6 et 80 verges en un seul entraînement qui a été couronnée par la frappe de 22 verges de Hurts contre Dallas Goedert parle d’elle-même. Encore plus impressionnant, cependant, c’est que le quart-arrière des Eagles de Philadelphie a réussi cela lors de sa brève apparition contre les Jets de New York sans viser le nouveau receveur n ° 1 AJ Brown et pendant que DeVonta Smith était exclu. Plus important encore, Hurts n’a pas empiré après avoir pris un coup tardif hors des limites du secondeur des Jets Quincy Williams.

Dameon Pierce

Les Texans de Houston pourraient avoir la liste la plus affamée de talents de la NFL, donc voir une promesse d’un choix de mi-parcours est un développement important pour la franchise de redémarrage. Entrez Piece, le porteur de ballon du quatrième tour de la Floride qui a décroché 49 verges en cinq courses, dont un gain astucieux de 20 verges, contre les Saints de la Nouvelle-Orléans. Marlon Mack pourrait être le partant à court terme, mais Pierce devrait avoir la chance de reprendre le champ arrière à un moment donné.

QB recrue

Il se peut qu’il n’y ait pas un partant de la semaine 1 parmi la récolte de signaleurs débutants de cette année, qui était largement considérée comme l’un des groupes les plus faibles depuis des années. Pourtant, au moins plusieurs des passeurs de première année ont fait des promesses lors de leurs premières sorties. Kenny Pickett, le seul premier tour du peloton, a eu la meilleure performance, complétant 13 des 15 tentatives pour 95 verges et deux touchés tout en travaillant avec l’attaque de la troisième équipe des Steelers. Malik Willis a ébloui avec quelques lancers et une escapade de 7 verges, bien que l’entraîneur des Titans du Tennessee, Mike Vrabel, ait retiré le troisième tour pour avoir été trop indécis en tant que passeur. Desmond Ridder des Falcons d’Atlanta et Sam Howell des Commanders ont également connu des journées encourageantes. Bien sûr, il y avait une exception notable …

Perdants

Matt Coral

Lire aussi  Agence libre de la NFL - Mike Tannenbaum choisit cinq joueurs disponibles à signer, élabore des accords potentiels, plus

Contrairement à ses collègues passeurs de première année, Corral poursuit une piste difficile avec les Panthers. Le choix de troisième ronde du Mississippi semble être l’homme oublié du groupe de position, car il était le quatrième quart-arrière à voir le terrain contre Washington, entrant dans le match après le vétéran de troisième année PJ Walker. Corral n’a fait que blesser sa cause à partir de là, ne complétant qu’une seule des neuf passes. Jouer de sitôt est probablement hors de question pour Corral étant donné le statut de siège chaud de Rhule. Bien que cela puisse finir par être le meilleur pour le développement à long terme de Corral, il y a peu de raisons d’être optimiste quant à la direction que prennent les choses sur ce front au début.

L’entraîneur-chef des Cowboys de Dallas, Mike McCarthy, regarde pendant la première moitié d’un match de football de pré-saison de la NFL contre les Broncos de Denver, le samedi 13 août 2022, à Denver.

Mike McCarthy

En janvier, McCarthy a déclaré que la réduction des pénalités était la priorité n ° 1 pour les Cowboys de Dallas, l’équipe la plus signalée de la ligue en 2021. Quelles que soient les leçons de l’intersaison sur lesquelles il a insisté, elles n’ont pas encore atterri avec son équipe, car les Cowboys ont accumulé 17 pénalités pour 129 verges. lors de la défaite 17-7 de samedi contre les Broncos de Denver. Il y a beaucoup de temps pour mettre les choses au clair, mais l’importance d’améliorer la discipline n’échappe pas à McCarthy, qui a déclaré par la suite que les pénalités étaient “clairement trop lourdes”. Si cette négligence persiste, la tendance pourrait faire dérailler la saison de Dallas de la même manière qu’elle l’a fait l’année dernière et laisser l’entraîneur de troisième année avec une sellette flamboyante.

Browns de Cleveland

La pré-saison est généralement un meilleur format pour évaluer des joueurs individuels plutôt que des équipes entières, mais les Browns ont rencontré plusieurs obstacles importants. Deshaun Watson, faisant ses débuts en pré-saison pour les Browns en attendant une décision sur l’appel de la NFL de sa suspension de six matchs, n’a complété qu’une seule des cinq tentatives en trois séries. Le receveur éloigné Anthony Schwartz a eu deux gouttes. Et plus particulièrement, le centre de départ Nick Harris a subi ce qui devrait être une blessure au genou de fin de saison. Cet effort signifiera peu dans le grand schéma des choses, en particulier par rapport à la décision finale sur Watson. Mais Cleveland pourrait ne pas être en mesure de se débarrasser de la défaite de Harris, surtout si l’équipe ne ramène pas le partant de l’an dernier à JC Tretter, qui reste un agent libre.

Lire aussi  Les Ravens remontent contre les Colts

Drew Lock

Depuis son arrivée de Denver dans le commerce de Russell Wilson, Lock a eu du travail à faire pour rattraper Geno Smith pour le poste de quart partant avec les Seahawks. Ce week-end ressemblait à une excellente opportunité jusqu’à ce qu’un échappé au quatrième quart vienne gâcher sa journée de deux touchés. Lock a admis qu’il avait mal géré la protection et raté une lecture à chaud sur le jeu, permettant à un rusher gratuit de le foncer pour un sac et un chiffre d’affaires. Compte tenu de son bilan moche en matière de protection du ballon (25 revirements de carrière en 24 matchs), Lock pourrait manquer de temps pour convaincre Pete Carroll qu’il peut faire confiance à Smith, plus fiable.

Antonio Gibson

En parlant de problèmes de sécurité du ballon … Les problèmes de tâtonnement de Gibson ne semblent pas avoir été résolus. Le porteur de ballon des Commanders a eu le plus d’échappés (six) de tous les non-quart-arrière de la NFL l’année dernière, et il a de nouveau craché le ballon dimanche. La recrue Brian Robinson est intervenue et a connu une bonne journée, enregistrant 26 verges et un touché en six courses. Robinson est le coureur le plus décisif des deux, et il pourrait finir par prendre une part importante de la charge de travail précédente de Gibson.

Champs de Justin

Le soutien offensif des Bears de Chicago à leur quart-arrière partant semble à peu près aussi médiocre que l’herbe du Soldier Field samedi. Fields a pris deux sacs et était sous la contrainte constante contre les Chiefs de Kansas City, bien qu’il ait réussi à déboucher une connexion impressionnante de 26 verges avec Darnell Mooney. Mais le résultat est clair: cette ligne offensive est l’une des pires de la NFL, et Fields ne peut pas s’attendre à beaucoup d’aide de la part de ses acteurs de soutien en 2022.

Alex Leatherwood

Un changement de régime peut laisser les récents meilleurs choix de repêchage d’une équipe donnée dans une position peu enviable. Leatherwood, le choix n ° 17 au classement général en 2021 par le directeur général évincé des Raiders de Las Vegas, Mike Mayock, semble déjà être averti. Bien qu’il ait commencé 17 matchs la saison dernière au tacle droit et à la garde droite, le bloqueur de 6 pieds 5 pouces et 312 livres n’a pas joué dimanche contre les Vikings du Minnesota avant la seconde mi-temps, prenant le pas sur le plaqueur droit recrue de septième ronde Thayer Munford. Les problèmes de ligne offensive omniprésents des Raiders devraient signifier que Leatherwood aura une chance de se rétablir, mais le produit de l’Alabama semble avoir pris un départ chancelant sous le nouvel entraîneur Josh McDaniels et le directeur général Dave Ziegler.

Suivez Michael Middlehurst-Schwartz de USA TODAY Sports sur Twitter @MikeMSchwartz.

Cet article est paru à l’origine sur USA TODAY : Gagnants de la pré-saison NFL, perdants : Cowboys, Browns de mauvaise humeur au cours de la semaine 1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick