Les revenus des clubs de Premier League chutent pour la première fois alors qu’une perte record de 1 milliard de livres sterling est signalée après la pandémie

Les matchs n’ont pas été joués devant une foule nombreuse depuis mars 2020, ce qui a durement touché financièrement les clubs au cours des 15 derniers mois.

Les clubs ont également dû remettre de l’argent aux diffuseurs la saison dernière suite à la perturbation du calendrier lorsque la campagne a été reportée de mars à juin.

L’impact peut être vu dans leurs finances collectives, examinées et publiées par Deloitte, qui montrent une baisse annuelle des revenus pour la première fois depuis la création de la Premier League en 1992.

Les revenus collectifs de la Premier League sont tombés à 4,5 milliards de livres sterling, en baisse de 13% par rapport aux 5,2 milliards de livres sterling de la saison précédente.

En raison du retard de la saison, certains revenus auront été reportés sur les comptes de l’année prochaine, mais cela ne changera pas grand-chose au sombre tableau des clubs de haut niveau.

Les revenus des matchs et de diffusion ont diminué respectivement de 13 % et 24 % par rapport à l’exercice précédent.

En plus de la baisse des revenus, les clubs ont enregistré une perte collective avant impôts de près de 1 milliard de livres sterling – un record en Premier League et bien en hausse par rapport à la perte de 0,2 milliard de livres sterling de l’année précédente.

.

Lire aussi  Collecte de fonds d'échecs | Nikhil Kamath admet avoir utilisé un ordinateur lors de sa victoire contre Viswanathan Anand

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick