L’Inde bat la Nouvelle-Zélande dans la série Test, Talking Points, ce que nous avons appris, analyse, Ajaz Patel 10 guichets

L’Inde a battu la Nouvelle-Zélande de 372 points lors du deuxième test pour remporter la série de deux matches 1-0 lundi.

– Sport revient sur cinq enseignements tirés des deux matches.

La plus grande rivalité du sport est au coin de la rue et vous pouvez attraper les Ashes en direct et sans publicité pendant le jeu. Nouveau sur Kayo ? Commencez votre essai gratuit aujourd’hui >

– Ajaz arrive à maturité –

D’un jeune garçon qui arpentait les rues de Mumbai à jouer pour les Black Caps après avoir déménagé à Auckland avec ses parents, la vie a bouclé la boucle pour Ajaz Patel.

Le fileur du bras gauche a eu un retour aux sources inoubliable après avoir pris 10 guichets en une manche, entrant dans une compagnie d’élite aux côtés de l’Anglais Jim Laker et de l’Indien Anil Kumble.

La rotation du bras gauche d’Ajaz a embobiné les batteurs indiens à Wankhede alors qu’il renvoyait des chiffres de 14 à 225 et a finalement fait sentir sa présence dans l’équipe néo-zélandaise.

« Une grande occasion pour moi et ma famille, de pouvoir faire ça ici à Mumbai est très spécial », a déclaré le joueur de 33 ans, qui a fait ses débuts dans le Test en 2018.

Ajaz prend TOUS LES DIX guichets contre l’Inde | 03:07

– Noix coriace de Nouvelle-Zélande –

Les touristes ont perdu le deuxième match par une énorme marge, mais leur match nul durement disputé lors du match d’ouverture a montré pourquoi ils sont titulaires du Championnat du monde d’essai.

Lire aussi  Mark Murphy des Packers parle du contrat d'Aaron Rodgers et de la croissance de Jordan Love

Les joueurs d’origine indienne Rachin Ravindra et Ajaz ont tenu bon pendant 52 balles de combat lorsque la mauvaise lumière a arrêté le jeu le cinquième jour à Kanpur.

C’était un tirage rare étiré sur cinq jours complets en Inde, où les matchs de ballon rouge se terminent souvent en trois ou quatre jours.

« Ce résultat semble à sens unique », a déclaré le sélectionneur indien Rahul Dravid après la grande victoire de son équipe lundi.

« Mais tout au long de la série, nous avons été obligés de travailler dur. »

– La mauvaise forme de Rahane –

Les 35 et 4 d’Ajinkya Rahane alors qu’il était capitaine lors du premier match ont maintenu sa moyenne au bâton à moins de 20 cette année et ont suscité des appels pour son éviction du XI indien.

Il a finalement été expulsé de l’équipe lors du deuxième test avec un problème aux ischio-jambiers alors que Kohli revenait de sa pause.

Les reportages dans les médias indiens ont suggéré que la blessure de Rahane n’était qu’un moyen respectable de le laisser tomber.

Mais Kohli a soutenu son batteur vétéran, qui a disputé 79 tests pour l’Inde et effectué 4 795 courses depuis ses débuts en 2013.

Ashwin critique malgré le fait qu’il ait été joué | 01:02

– La force de banc de l’Inde –

Les animateurs ont fait une démonstration clinique pour remporter la série, malgré l’absence de grands noms tels que Rohit Sharma, Jasprit Bumrah et Mohammed Shami.

Shreyas Iyer a fait des débuts impressionnants à Kanpur avec des scores de 105 et 65. Le hors fileur Jayant Yadav a remporté les meilleurs chiffres en carrière de 4-49 et le lanceur de rythme Mohammed Siraj a ébranlé le premier ordre néo-zélandais lors des premières manches à Mumbai.

Lire aussi  Le Pakistan approche la Chine, la Turquie et l'Arabie saoudite pour boycotter le sommet du G20 à J&K | Nouvelles du monde

Kohli ne tarit pas d’éloges sur la profondeur du talent de son équipe.

« Le cricket indien est entre de bonnes mains », a-t-il déclaré.

– Siraj donne le ton –

Le nouvel as du rythme Siraj a fait sentir sa présence sur une piste propice aux effets alors qu’il donnait le ton à la domination de l’Inde à Wankhede.

Siraj a d’abord battu Will Young, puis a frappé sur des livraisons successives lors de l’effondrement des premières manches de la Nouvelle-Zélande à 62 au total.

Il a retourné des chiffres de 3 à 19 et les fileurs ont pris le relais pour submerger le bâton des Black Caps, qui est de nouveau tombé aux mains des tourneurs indiens dirigés par Ravichandran Ashwin en deuxième manche.

« Il ne mise pas vraiment sur les conditions, il a beaucoup de talent et il mise sur cela à la place », a déclaré Kohli à propos du rapide d’Hyderabad.

.

Related News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick