Liz Cambage parmi les Australiennes pour jouer aux Jeux olympiques de Tokyo

BRISBANE, Australie (AP) – Liz Cambage a été incluse mercredi dans l’équipe australienne de basket-ball de 12 femmes pour les Jeux olympiques de Tokyo, mettant fin à une saga antérieure dans laquelle elle a d’abord menacé de boycotter les jeux, mais a ensuite changé d’avis.

Cambage jouera à ses troisièmes Jeux olympiques pour l’Australie. La double olympienne Jenna O’Hea sera capitaine de l’équipe et les olympiennes de Rio Katie Ebzery, Cayla George, Tessa Lavey, Leilani Mitchell, Stephanie Talbot et Marianna Tolo reviendront pour leurs deuxièmes matchs.

Rebecca Allen, Tess Madgen, Ezi Magbegor et Alanna Smith ont été sélectionnées pour leurs débuts olympiques.

Allen (New York Liberty), Cambage (Las Vegas Aces), Magbegor (Seattle Storm), Mitchell (Washington Mystics), Smith (Phoenix Mercury) et Talbot (Seattle Storm) jouent actuellement dans la WNBA.

Les Jeux olympiques de Tokyo, déjà retardés d’un an en raison de la pandémie de COVID-19, devraient s’ouvrir le 23 juillet.

Plus tôt ce mois-ci, Cambage a critiqué les photos promotionnelles des Olympiens et des Paralympiens australiens comme étant «blanchies à la chaux» et a déclaré qu’il y avait un manque de diversité dans les médias australiens. Les photos contenaient principalement des athlètes blancs.

Dans une série de publications sur les réseaux sociaux, Cambage a critiqué deux photos – une du fournisseur officiel de sous-vêtements de l’équipe et une autre de l’équipe olympique australienne. La publicité sur les sous-vêtements mettait en vedette des athlètes des Jeux olympiques et paralympiques.

«Si je l’ai dit une fois, je l’ai dit un million de fois. COMMENT JE VEUX REPRÉSENTER UN PAYS QUI NE ME REPRÉSENTE MÊME PAS. #whitewashedaustralia », a écrit Cambage. «Jusqu’à ce que je vous voie tous faire plus @ausolympicteam imma, assoyez-le.»

Lire aussi  Un homme accusé d'agression sexuelle au Manitoba a été inculpé après des années de retard de la GRC et de la Couronne

Une semaine plus tard, elle a changé d’avis.

«Pour tous ceux qui se demandent si désespérément quelle est ma décision pour les Opales, je suis en bébé. . . J’y suis », a-t-elle posté.

Cambage a également fait les manchettes le week-end dernier après que l’entraîneur du Connecticut Sun, Curt Miller, a été condamné à une amende de 10000 $ et suspendu un match par la WNBA pour avoir fait une remarque désobligeante sur le centre australien de 29 ans à un arbitre dimanche.

Dans un article sur les réseaux sociaux après la défaite des Aces contre le soleil de 72-65 dimanche, Cambage a déclaré que Miller avait fait preuve d’un manque de respect. L’entraîneur, tout en se demandant si un appel aurait dû suivre le chemin du soleil, a déclaré à l’officiel que Cambage pesait 138 kilogrammes.

Miller a publié lundi une déclaration s’excusant auprès de Cambage et des Aces et a réitéré plus tard ses excuses.

«En tant que leader, les mots comptent. C’était inapproprié », a-t-il dit. «Dans une ligue où nous autonomisons les femmes, et j’ai passé 31 ans à autonomiser les femmes, (ces mots n’étaient) tout simplement pas acceptables.»

L’ancienne meneuse d’Opals et quadruple olympienne Sandy Brondello dirigera l’équipe australienne à ses premiers Jeux olympiques en tant qu’entraîneur.

“Chaque processus de sélection est difficile car nous avons tellement de joueurs de qualité dans notre équipe, mais je pense que nous avons nommé une équipe très équilibrée qui sera capable de s’adapter à tous les styles de jeu auxquels nous serons confrontés à Tokyo”, a déclaré Brondello. une conférence téléphonique de Phoenix, en Arizona, où elle entraîne le Mercury de la WNBA.

Lire aussi  La COP26 devrait être un accélérateur de l'adoption des véhicules électriques en Australie et dans le monde

«Nous avons une bonne taille, vitesse, robustesse, polyvalence et expérience qui seront tous nécessaires dans une situation de haute pression comme les Jeux olympiques.

Chargement…

Chargement…Chargement…Chargement…Chargement…Chargement…

L’Australie a trois médailles d’argent aux Jeux olympiques – perdant contre les États-Unis en finale à Sydney en 2000, Athènes en 2004 et Pékin en 2008. Les Opales ont remporté des médailles de bronze à Atlanta en 1996 et à Londres en 2012, mais ont perdu en quarts de finale à Rio. en 2016.

___

Plus de jeux olympiques AP: https://apnews.com/hub/olympic-games et https://twitter.com/AP_Sports

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont les opinions de nos lecteurs et sont soumises à la Code de conduite. The Star n’approuve pas ces opinions.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick