L’USC cherche à prolonger le démarrage à chaud après une interruption liée à COVID

Après que ses débuts torrides ont été suspendus pendant les vacances en raison de problèmes liés au COVID-19, l’équipe de basket-ball masculin de l’USC a repris l’entraînement en vue de prolonger sa séquence de 12-0 pour ouvrir la saison.

Dix-neuf jours se seront écoulés entre les matchs lorsque l’USC affrontera la Californie à Berkeley jeudi. Entre-temps, les chevaux de Troie ont vu un match hors conférence annulé et deux matchs du Pac-12 reportés. On ne sait toujours pas quand l’USC prévoit de reprogrammer ses affrontements avec l’Arizona et l’Arizona State, qui étaient prévus pour le week-end dernier.

Un autre match de conférence à venir pourrait être menacé, car Stanford a déjà reporté son affrontement avec l’UCLA prévu jeudi. Stanford, qui gère sa propre pause COVID, n’a pas encore annoncé son statut avant le match de samedi avec l’USC. Mais pour l’instant, les chevaux de Troie prévoient de se rendre à Palo Alto pour le deuxième match de leur voyage dans la Bay Area.

L’USC, qui a une fiche de 2-0 dans le jeu Pac-12, est passé à la septième place dans le sondage Associated Press au cours de sa pause de près de trois semaines, son meilleur classement depuis la saison 1974-75.

Les Trojans ont déjà commencé en force une fois sous la direction de l’entraîneur Andy Enfield, ouvrant la saison 2016-17 avec 14 victoires consécutives. Mais l’USC a perdu quatre de ses six prochains matchs et 10 de ses 22 derniers matchs. Cette saison s’est terminée par une défaite au deuxième tour du tournoi de la NCAA.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick