María Teresa Campos tire contre tout et tout le monde dans “ El Hormiguero ”

Après être devenu le principal atout du De luxe vendredi dernier sur Telecinco, Maria Teresa Campos Mediaset est devenu Atresmedia. Le journaliste chevronné est venu en tant qu’invité à La fourmilière au Antenne 3 où il n’a laissé aucun spectateur indifférent avec ses déclarations incendiaires. Et c’est que le communicateur a tiré sur tout et tout le monde, parlant ouvertement de son ex-partenaire Edmundo Arrocet, Ana Rosa Quintana et même Isabel Díaz Ayuso.

María Teresa Campos a changé de maison de télévision pendant quelques heures. Le journaliste vétéran a assisté à l’ensemble de La fourmilièreIl n’a pas laissé une marionnette avec une tête dans son entretien avec Pablo Motos. Une livraison qui, tout est dit, a récolté 17,5% de part d’écran et a rassemblé 2 829 000 téléspectateurs qui ont été témoins d’exception de la poussée définitive de la journaliste vers son ex-partenaire. Et c’est que la matriarche du clan médiatique a d’abord compté prime time la pause froide avec Edmundo Arrocet.

«On peut toujours rompre une relation, mais on s’assoit avec la personne et dit: écoute, je pense que les choses ne sont pas comme elles étaient et peut-être que c’est mieux si on se sépare pendant un moment. Bien que plus tard, ils se séparent pour la vie. Mais vous ne devriez jamais rester ainsi. Je pense que ce n’est pas nécessaire. Rien n’est éternel”, a déclaré María Teresa Campos, récriminant l’humoriste qui a rompu avec elle à travers un message envoyé par WhatsApp.

Mais les railleries envers son ex-partenaire ne s’arrêtent pas là. «Je ne passerai pas le reste de ma vie à parler de cet être. Cet être a traversé ma vie, ils ont été six ans, plus ou moins heureux, mais il n’est pas là et on ne l’attend pas », La journaliste a souligné avec un clin d’œil indirect à Rocío Carrasco (qu’elle considère comme sa troisième fille) qui définit également Antonio David Flores dans les docu-séries Rosée. Dis la vérité pour rester en vie de Telecinco.

Lire aussi  « Je ne vais pas à Getafe ! » - Bale discute de l'avenir du club au milieu d'un lien surprise avec la Liga

Dans la même interview, María Teresa Campos a également avoué qu’elle ne voyait qu’une partie de Le programme d’Ana Rosa ce qui se traduit par une attaque contre Rocío Flores qui collabore actuellement au magazine Telecinco. “Je vois le début”, a révélé rester si large. Par rapport à ce format Telecinco Il a également envoyé un message à Ana Rosa Quintana elle-même, partageant que la reine du matin lui avait dit une fois qu’avec son âge, elle ne serait plus à la télévision.. «Le public nous retire, c’est la réalité de la vie. Vous faites de super programmes, demain vous changez et vous en faites un et les gens n’aiment pas ça et ils ne vous voient pas “, le présentateur a réfléchi.

GUIDE | Les étapes à suivre pour pouvoir voir un tweet non disponible en raison de vos préférences de confidentialité

Dans ce contexte, Pablo Motos a profité de l’occasion pour évaluer que si un programme ne fonctionne pas, il peut être retiré de la grille de télévision afin que l’invité ait pris le gant et ait parlé, une fois de plus (vendredi dernier, sienne dans la Deluxe) sur le retrait de La Campos mobile de Telecinco. “Ils ne m’ont pas pris de programme parce que ça ne marche pas”, voulait clarifier en même temps qu’il a souligné que «Rocío est venu et ils l’ont arrêté. J’attends maintenant qu’ils recommencent selon ce qu’on m’a dit. Nous n’allons pas garder le camion avec l’argent qu’il vaut “. En d’autres termes, le journaliste espère continuer à la télévision avec ce nouveau format, proposant même à Pablo Motos d’être l’un des prochains interviewés. “Un jour tu dois venir et on parle de tout”, a demandé.

Lire aussi  Jeux paralympiques de Tokyo | Bhagat, Suhas, Krishna participent aux finales de badminton ; Manoj et Tarun perdent en demi-finale

Profitant du fait que lors de la première (et seule) livraison de La Campos mobile Isabel Díaz Ayuso était l’invitée, la présentatrice de La fourmilière Il voulait interroger María Teresa Campos sur ses préférences politiques pour savoir si elle appréciait davantage Pedro Sánchez ou le président de la Communauté de Madrid. Et la réponse du communicateur vétéran, un vieux chien à la télévision, n’a pas été vaine. “Je ne suis pas lesbienne”, a déclaré le protagoniste avec insistance, laissant le présentateur délogé. Il a ensuite confirmé qu’il aimait le président du gouvernement qu’il a défendu arguant, en gros, que tout dirigeant dont le mandat avait coïncidé avec la pandémie de coronavirus, aurait eu du mal.

Dans son passage à travers La fourmilière María Teresa Campos a tiré sur tout, dans la mesure où elle a partagé une réflexion sur l’importance d’arrêter les canulars sur les décès (Dans son cas, en 2019, les fausses nouvelles sur sa mort se sont répandues comme une traînée de poudre et Toñi Moreno a quitté le plateau de Femmes et hommes et vice versa brisé par la douleur). «Je crois que tout n’est pas valable et que nous devons légiférer pour le monde d’aujourd’hui. Ces choses ne peuvent pas arriver. Mon ami Toñi Moreno allait lancer le programme. Il a commencé à crier, est-ce que cela vous semble normal? Tout le monde a une famille à un endroit ou à un autre, c’est terrible. Qu’il soit possible de dire ce que le désir très réel de chacun leur donne, cela doit être légiféré “.

Enfin, il a également été très pertinent que María Teresa Campos a avoué la tristesse causée par la lecture des critiques à son encontre sur les réseaux sociaux et les médias. La gorge serrée, la grand-mère d’Alejandra Rubio a déclaré qu’elle était très affectée par les commentaires négatifs sur sa personne, ce qui est perçu comme particulièrement significatif maintenant que seuls quelques internautes se nourrissent d’elle, justifiant qu’elle ne devrait pas aller à un programme. en direct car il est déjà très vieux (le 18 juin prochain il aura 80 ans). Allez, ses paroles sont comprises comme un discours contre la gérontophobie.

Lire aussi  LeBron James dépasse Kareem Abdul-Jabbar pour le plus de points combinés en saison régulière et en séries éliminatoires

«Je ne peux pas m’empêcher de m’affecter. Cela m’affecte beaucoup, trop. Pour le temps que je suis, tu ne peux pas imaginer ce qui m’affecte, a avoué en ajoutant que tout commentaire à son sujet «Ça s’infiltre parce que je cherche autre chose. Je l’efface pour moi mais pour les autres, non “.

En résumé, lors de votre visite à La fourmilière María Teresa Campos a été caractérisée en parlant ouvertement, sans se couper les cheveux. Et le fait est que le journaliste bien connu n’a laissé aucun sujet dans le pipeline, pouvant même parler des personnages de Telecinco dans une interview diffusée par Antena 3.

Plus d’histoires qui pourraient vous intéresser:

Imagen: © Twitter (@La fourmilière)

Related News

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick