Home » Médailles d’or de jeune fille pour Vinesh Phogat et Anshu Malik assaisonnés

Médailles d’or de jeune fille pour Vinesh Phogat et Anshu Malik assaisonnés

by Les Actualites

Dominant les débats dans un peloton épuisé, les lutteurs olympiques Vinesh Phogat et Anshu Malik ont ​​remporté leurs premiers titres de championnat d’Asie après de confortables triomphes lors de leurs affrontements respectifs au sommet à Almaty vendredi. (Plus de nouvelles sportives)

Il n’y a pas eu d’arrêt de Vinesh en l’absence des rivales chinoises et japonaises alors qu’elle se dirigeait vers le titre sans perdre un point dans la catégorie des 53 kg.

Vinesh a décroché sept podiums lors de la compétition asiatique au fil des ans, dont trois médailles d’argent avant cette édition.

Anshu, âgée de 19 ans, qui a remporté le quota des Jeux de Tokyo il y a quelques jours, était encore une fois impressionnante en soulignant sa progression dans le circuit senior avec une nouvelle performance confiante en 57 kg.

Elle a remporté sa finale 3-0 et n’a jamais été vraiment troublée par Battsetseg Altantsetseg de la Mongolie, à l’exception d’une attaque à deux jambes initialement dans le combat.

La Mongole était surtout occupée à défendre et Anshu a gardé son avance intacte pour l’or.

Plus tôt dans la journée, Vinesh a gagné par supériorité technique contre Otgonjargal Ganbaatar de Mongolie et Meng Hsuan Hsieh de Taipei tandis qu’un Hyunyoung Oh blessé de Corée ne s’est pas présenté pour la demi-finale.

Vinesh, qui avait remporté une médaille de bronze dans l’édition de Delhi du championnat continental l’an dernier, a progressé 6-0 en finale et a terminé le combat en beauté en épinglant sa rivale en première période elle-même.

Anshu a remporté ses deux premiers combats par supériorité technique contre l’Ouzbékistan Sevara Eshmuratova et la Kirghizistan Nazira Marsbek Kyzy pour atteindre la demi-finale.

Ses mouvements rapides et sa formidable énergie ont mis ses rivaux à bout de souffle.

Face à Altantsetseg, elle menait 9-1 lorsque l’arbitre a décerné une «victoire par prudence» à l’Indien. Le Mongol a été averti trois fois.

Sakshi Malik, qui court dans les 65 kg, a également atteint la finale, ayant raté sa réclamation dans sa catégorie de 62 kg.

En compétition beaucoup mieux qu’elle ne l’était dans les essais, la médaillée de bronze aux Jeux de Rio a remporté ses deux premiers combats par supériorité technique et menait 3-0 contre Hanbit Lee lorsque la Coréenne s’est blessée au genou et s’est retirée du concours.

Elle se battra pour l’or contre le Bolortungalag Zorigt de Mongolie.
Divya Kakran, qui évolue dans la catégorie des 72 kg, se porte également bien. Elle a stupéfié la championne asiatique en titre Zhamila Bakbergenova du Kazakhstan 8-5 en route pour le troisième tour.


Pour un journalisme approfondi, objectif et surtout équilibré, cliquez ici pour vous abonner à Outlook Magazine


.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.