Nécrologie de Andy Goram | Rangers

Le gardien de but Andy Goram, décédé à l’âge de 58 ans d’un cancer, a joué plus de 40 fois pour l’Écosse entre 1986 et 1998 et a porté le maillot n°1 des Rangers pendant la majeure partie des années 1990, remportant la Premier League écossaise avec le club à cinq reprises. Fait inhabituel pour un footballeur de l’ère moderne, il était également un joueur de cricket de première classe, apparaissant pour l’Écosse au début des années 90.

Bien que court pour un gardien, à 5 pieds 11 pouces, Goram possédait tous les attributs nécessaires au plus haut niveau. Superbe stoppeur aux réflexes rapides, il avait un excellent sens du placement qui lui permettait de fermer rapidement les angles de tir et une volonté de gagner qui était une aubaine pour toutes les équipes pour lesquelles il jouait. Connu chez les Rangers simplement comme “le gardien de but”, il était largement considéré non seulement comme le meilleur gardien de but des Rangers, mais l’un des plus grands que l’Écosse ait connus.

Avec les Rangers, il a remporté trois Coupes écossaises et deux Coupes de la Ligue écossaise en plus de ses titres de Premier League écossaise, pendant une période de domination sous Walter Smith en tant que manager. Au cours de la saison 1992-93, Goram a joué un rôle important dans la série de 44 matchs sans défaite des Rangers, les amenant au bord d’une finale de la Ligue des champions et réalisant le triplé national. Il a joué dans tous ces matches, ne concédant que 30 buts, et pendant ses huit ans à Ibrox a gardé 107 draps propres en 258 matchs.

Lire aussi  WBBL 2021-22 - Les Sixers de Sydney confirment la paire indienne Shafali Verma et Radha Yadav pour la WBBL

Pour l’Écosse, il s’est rendu à deux finales de Coupe du monde et à trois finales de Championnat d’Europe, et aurait gagné plus de sélections sans la présence de son grand rival Jim Leighton, avec qui il a eu une longue bataille pour devenir le gardien de premier choix.

Avec le grand talent de Goram, cependant, sont venues des activités hors du terrain qui ont occupé les tabloïds avec des histoires de sa course à la femme, de sa consommation excessive d’alcool et de ses jeux de hasard. Smith a eu des raisons d’administrer la discipline à plusieurs reprises, et avec l’Écosse également, Goram n’était pas étranger à la controverse, sortant deux fois de l’équipe. Même après ses jours de jeu, lorsqu’il servait plus discrètement en tant qu’entraîneur, des histoires sur sa vie privée faisaient parfois surface.

Bien qu’il soit tellement associé à l’Écosse, Goram est né et a grandi en Angleterre – à Bury, dans le Lancashire. Ses parents, Lew et May, étaient des Écossais qui avaient déménagé dans le sud lorsque Lew, un footballeur professionnel, a signé comme gardien de but pour Bury. Au lycée de Tottington, Andy a signé des formulaires d’écolier pour West Bromwich Albion avant de passer à la deuxième division Oldham Athletic et de faire ses débuts en 1981. Quatre ans plus tard, grâce à sa filiation, le directeur intérimaire de l’Écosse, Alex Ferguson, a pu donner lui sa première sélection internationale. Il est venu en tant que remplaçant contre l’Allemagne de l’Est, et la foule de Hampden a chanté “Vous n’êtes plus anglais”. En 1986, il a été emmené en finale de la Coupe du monde au Mexique, bien qu’en tant que gardien de troisième choix, il n’ait vu aucune action.

Lire aussi  Les essais d'athlétisme olympiques américains suspendus en raison de la chaleur à Eugene

En 1987, il a été transféré à Hibernian, où son père avait joué auparavant. Un succès instantané là-bas, il a été sélectionné par l’Écosse pour la finale de la Coupe du monde 1990 en Italie en tant que deuxième choix après Leighton. C’est à Hibs que Goram a reçu une certaine latitude pour jouer au cricket. Ayant été capitaine d’écoliers du Lancashire dans sa jeunesse et apparu dans la ligue de cricket à Oldham, il a commencé à jouer pour l’Écosse en tant que batteur gaucher et quilleur à rythme moyen au bras droit au cours des étés 1989 et 1991, avec deux matches de première classe. contre l’Irlande, deux matchs du NatWest Trophy contre le Yorkshire et le Sussex, et à Glasgow contre l’Australie – la dernière apparition au mépris de Hibs, qui lui a infligé une amende à son retour.

Andy Goram jouant pour les Rangers en 1995. Photographie : Allstar/Alay

Tout le cricket s’est arrêté en 1991, lorsqu’il a rejoint les Rangers dans le cadre de l’un des premiers accords de transfert de Smith. Bien qu’il ait eu un début nerveux, il a disputé les 55 matchs de compétition au cours de sa première saison alors que son équipe a remporté le championnat de Premier League écossaise 1991-92 et la Coupe d’Écosse. Au cours de la saison 1992-93 suivante, il a été exceptionnel alors que les Rangers ont raté de peu la finale de la Ligue des champions, ne concédant que sept buts en 10 matches européens sans défaite et récoltant un triplé de médailles nationales ainsi que le prix du joueur écossais de l’année. .

Malgré sa grande valeur pour l’équipe, le style de vie de Goram s’est avéré être un casse-tête pour Smith, qui a dû faire face à un flux d’incidents mis en évidence par les tabloïds. Après qu’un problème au genou ait empêché Goram d’entrer pendant une grande partie de la saison 1993-94, sa relation avec Smith s’est temporairement interrompue et il a été mis sur la liste des transferts, pour être renvoyé au bercail après avoir montré un engagement renouvelé. Mais il y a eu d’autres accrochages et amendes, notamment en 1996 après avoir été interdit pendant 18 mois pour conduite en état d’ébriété.

La saison 1997-98 était la première que Goram connaissait sans trophée, et il quitta le club à la fin de cette campagne lorsqu’un nouveau manager, Dick Advocaat, sonna les changements. Son temps à représenter l’Écosse a également pris fin lorsqu’il a quitté l’équipe trois semaines avant la finale de la Coupe du monde 1998 en France, bouleversé que Leighton ait obtenu la place de n ° 1 devant lui. Bien qu’il ait remporté 43 sélections depuis 1986, il avait souvent raté Leighton dans les grands tournois, bien qu’il ait pris le dessus lors des finales de l’Euro 1992 et 1996, au cours desquelles il a disputé les trois matches de l’Écosse dans chaque tournoi. ils sont sortis en phase de groupes à ces deux occasions. Il a été choisi pour la finale de 1992 bien qu’il se soit retiré de l’équipe avant un match de qualification, affirmant qu’il n’était pas suffisamment “à l’écoute mentalement” pour jouer.

Après de brefs séjours à Notts County et Sheffield United, Goram a signé pour Motherwell en 1999. Il a quitté le club en 2000, après quoi Ferguson a fait une décision surprise pour le garantir en prêt à Manchester Untied en tant que couverture pour Fabien Barthez pendant la saison 2000-01. . Il a joué deux fois à Old Trafford lors de la course au titre avant de déménager à Coventry City, puis de retourner en Écosse avec Queen of the South et Elgin City.

Après avoir pris sa retraite en 2004, il a joué au cricket de la ligue en Écosse et est devenu entraîneur des gardiens de but pour divers clubs, dont Motherwell, Clyde, Airdrieonians et Cambuslang Rangers. Il a également écrit une autobiographie animée, The Goalie: My Story (2009).

Marié et divorcé trois fois – avec Jacqui Taylor, Tracey Fitzpatrick et Miriam Wylie – il a eu deux fils : Danny, issu de son premier mariage ; et Lewis, de son second.

Andrew Lewis Goram, footballeur, né le 13 avril 1964 ; décédé le 2 juillet 2022

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick