No Hardik Pandya, Kuldeep Yadav dans l’équipe indienne de 20 pour la finale du WTC et les tests en Angleterre

Nouvelles

Shami, Jadeja et Vihari reviennent après avoir raté les tests d’Angleterre plus tôt cette année

Il n’y a pas de place pour Hardik Pandya ou Kuldeep Yadav dans l’équipe indienne de 20 joueurs, dont deux joueurs – KL Rahul et Wriddhiman Saha – soumis à une “autorisation de remise en forme”, pour la finale du Championnat du monde d’essai contre la Nouvelle-Zélande et les cinq suivants. Série de tests contre l’Angleterre. Pandya et Kuldeep ne font pas non plus partie des quatre joueurs en attente.

L’Inde disputera la finale du WTC du 18 au 22 juin à Southampton et la série Test contre l’Angleterre du 4 août, à partir de Nottingham, au 14 septembre, avec le dernier test prévu à Manchester.

L’équipe de Virat Kohli devrait partir pour l’Angleterre le 2 juin, et en gardant à l’esprit la durée de la tournée ainsi que les éventualités possibles en raison de la pandémie de Covid-19, l’Inde transporte un total de 24 joueurs, la liste de leurs réserves contenant Abhimanyu Easwaran, le frappeur d’ouverture, et trois quilleurs rapides : Prasidh Krishna, Avesh Khan et Arzan Nagwaswalla.

Mohammed Shami, Ravindra Jadeja et Hanuma Vihari sont revenus dans l’équipe après avoir raté les récents tests à domicile contre l’Angleterre en raison de leurs blessures respectives.

Rahul a subi une intervention chirurgicale pour une appendicite début mai après s’être plaint de « douleurs abdominales sévères » pendant l’IPL. À l’époque, les médecins auraient dit aux rois du Pendjab que Rahul serait en mesure de reprendre toutes ses activités dans une semaine.
Saha, l’autre joueur qui doit prouver sa forme physique à temps pour la tournée, a été testé positif au Covid-19 le 4 mai, le jour même où l’IPL a été reporté sine die. Saha, qui faisait partie de l’équipe des Sunrisers Hyderabad, est toujours à Delhi, où il a rendu le test positif. Il est entendu qu’il devra subir 14 jours d’isolement et ne pouvoir déménager qu’après un test négatif.
Parmi les joueurs retirés de l’équipe qui a joué contre l’Angleterre à domicile plus tôt cette année, Pandya avait un point d’interrogation sur lui puisqu’il n’a pas joué régulièrement depuis un certain temps maintenant, Kohli affirmant qu’il voulait préserver Pandya le lanceur pour les tests en Angleterre. Il a eu un problème d’épaule lors de l’IPL et n’a pas joué du tout au cours des sept matchs qu’il a joués pour les Indians de Mumbai. Il a cependant réussi une rafale de neuf sur le troisième et dernier ODI contre l’Angleterre.
Quant à Kuldeep, alors qu’il a récemment fait partie de l’équipe indienne, il n’a pas joué beaucoup de matchs. Sur ses sept tests, il n’en a disputé qu’un au cours des deux dernières années – le deuxième test contre l’Angleterre en février de cette année – au cours duquel il n’a réussi que 12,2 overs au total, renvoyant 0 pour 16 et 2 pour 25 alors que l’Inde a gagné par 317 s’exécute. Il aurait également pu être laissé de côté parce que les deux fileurs choisis avant lui – Axar Patel et Washington Sundar – offrent de meilleures options de frappeur et raccourcissent la queue de l’Inde.

Avec Patel qui a fait sensation lors des débuts de Test dans la série anglaise avec un total de 27 guichets en trois matchs et l’Inde préférant principalement un ou les deux de R Ashwin et Jadeja, selon les conditions, les chances de Kuldeep de faire la coupe ont pris un coup.

Lire aussi  Diogo Dalot est d'accord avec l'explosion de "sacs pleurnicheurs" de Gary Neville dans un message aux coéquipiers de Man Utd

Parmi les frappeurs d’ouverture, l’Inde a les options de Mayank Agarwal et Rahul, qui peuvent également doubler en tant que frappeurs d’ordre intermédiaire en cas de besoin, à l’exception de la paire de premier choix de Rohit Sharma et Shubman Gill. Vihari est revenu après la blessure aux ischio-jambiers qu’il a subie à Sydney et représente actuellement le Warwickshire au championnat du comté en Angleterre.

Pour les options de bowling rapide, les sélectionneurs comprenaient Shardul Thakur et Umesh Yadav devant Bhuvneshwar Kumar, qui a récemment été confronté à des problèmes de blessures, en dehors des noms plus évidents de Jasprit Bumrah, Ishant Sharma, Shami et Mohammed Siraj.

Avant la dernière vague de Covid-19 en Inde qui a conduit le gouvernement britannique à mettre l’Inde sur la liste rouge en avril, la BCCI envisageait de choisir deux équipes distinctes, le premier lot étant destiné à la finale du WTC et le second se rapprochant de l’Angleterre. visiter. Cela a dû changer une fois que les circonstances ont changé.

En avril, la BCE avait annoncé que les Indiens arriveraient avec une équipe gonflée et joueraient deux matchs d’entraînement intra-équipe en juillet. Ces deux matches ont remplacé le calendrier d’échauffement initial des rencontres de quatre jours entre les Indiens et l’Inde A en juillet. La BCE, en accord avec la BCCI, avait reporté la tournée India A en raison de la pandémie.

Équipe: Virat Kohli (capt), Ajinkya Rahane (vice-capt), Rohit Sharma, Shubman Gill, Mayank Agarwal, Cheteshwar Pujara, Hanuma Vihari, Rishabh Pant (wk), R Ashwin, Ravindra Jadeja, Axar Patel, Washington Sundar, Jasprit Bumrah , Ishant Sharma, Mohammed Shami, Mohammed Siraj, Shardul Thakur, Umesh Yadav, KL Rahul (sous réserve d’autorisation d’aptitude), Wriddhiman Saha (semaine ; sous réserve d’autorisation d’aptitude). Joueurs en attente: Abhimanyu Easwaran, Prasidh Krishna, Avesh Khan, Arzan Nagwaswalla

Lire aussi  Un trafiquant de drogue se noie en essayant d'apporter 60 kg de cocaïne à terre au port de Newcastle

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick