Rapport sur le racisme Hawthorn, interview de Sam Mitchell, Shaun Burgoyne, joueurs autochtones, Alastair Clarkson, dernier

L’entraîneur de Hawthorn, Sam Mitchell, a déclaré qu’il était « déchiré dans mille directions » au milieu d’allégations inquiétantes concernant le traitement réservé par le club aux joueurs des Premières Nations lorsqu’Alastair Clarkson était à la barre.

Mercredi matin, ABC Sport a publié le contenu contradictoire d’une revue externe commandée par Hawthorn, ainsi que des témoignages de première main de trois joueurs des Premières Nations avec lesquels le journaliste d’ABC Russell Jackson s’est entretenu.

S’exprimant lors de la fonction Rule Prostate Cancer mercredi, Mitchell a déclaré que lui et son collègue Shaun Burgoyne avaient été choqués par les allégations.

Regardez tous les matchs de la saison AFLW en direct sur Kayo. Nouveau sur Kayo ? Commencez votre essai gratuit maintenant >

“Je suis déchiré dans mille directions différentes pour être honnête”, a déclaré Mitchell.

« Je suis vraiment comme tout le monde. Hier, j’ai appris que quelque chose allait sortir, mais quand je me suis réveillé et que je l’ai lu ce matin, j’étais bouleversé.

“Je pense que vous pouvez utiliser le mot ‘perturbé’ et c’est probablement exact.

«Nous (Mitchell et Burgoyne) avons eu une bonne conversation derrière la scène avant que nous ne savions rien de ce genre qui se passait. Le fait que nous fassions partie de l’organisation à l’époque, c’est extrêmement troublant.

Burgoyne a pris sa retraite à la fin de la saison dernière après 433 matchs AFL, dont 250 avec Hawthorn sous Clarkson.

Mitchell a déclaré qu’il se concentrerait sur la tentative d’unir le club, mais a ajouté qu’il était difficile de le faire étant donné que beaucoup sont maintenant en congé.

Lire aussi  David Moyes "comprend" après que les fans de West Ham se soient moqués de la décision de remplacer Gianluca Scamacca à Southampton

“En ce moment, en tant qu’entraîneur du club, comment faire avancer nos gens quand ils ne sont pas tous ensemble, c’est vraiment difficile”, a-t-il déclaré.

«Nous n’avons pas de joueurs, de personnel et d’entraîneurs ensemble pour pouvoir parler. Mon objectif doit être de laisser l’AFL gérer ce qu’elle fait et je suis heureux que cela se produise, mais assurez-vous que nous faisons tout ce que nous pouvons pour que l’avenir soit beaucoup plus brillant que le passé. ”

Burgoyne a ajouté qu’il n’avait “aucune connaissance de ces choses qui se passaient” au club pendant son séjour là-bas et qu’il serait intervenu s’il avait été au courant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick