Repêchage LNH 2023: Adam Fantilli peux-t-il détrôner Connor Bedard?

Brandon Naurato n’hésite pas une seule seconde lorsqu’on lui demande si toute l’attention portée à l’endroit d’Adam Fantilli en ce début de saison est justifié : «Si Connor Bedard est un joueur générationnel, Adam l’est aussi en version 6 pi 2 po et 200 lb».

• À lire aussi: Canadiens Nordiques – La rivalité: Montréal avait eu des pourparlers pour Lindros

• À lire aussi: Farrell retrouve son rythme

Naurato, c’est l’entraineur-chef des Wolverines de l’Université du Michigan en première division de la NCAA et, Fantilli, c’est son joueur de centre qui casse littéralement tout sur son passage depuis le début de la saison, à sa première saison universitaire.

Repêchage LNH 2023: Adam Fantilli peux-t-il détrôner Connor Bedard?

Photo Michigan Photographie

À un tel point que son nom commence déjà à circuler comme un sérieux candidat à détrôner Bedard au premier rang au total, le 28 juin.

« C’est un premier choix au total dans la LNH. Je vous le dis, ce jeune est spécial. Ce que vous voyez sur la patinoire est une chose, mais ce qu’il fait en-dehors de la glace l’est tout autant. Il doit gérer les demandes médiatiques et de recruteurs, en plus d’affronter des joueurs de 22 et 23 ans qui, soir après soir, essaient de le sortit de son match. Je suis d’accord que Connor Bedard est un joueur spécial mais il faut regarder le calibre de la ligue dans laquelle ils évoluent. »

Bon, Naurato a un biais clair et évident, et il l’avoue lui-même. Toutefois, les chiffres tendent à lui donner raison : en 14 matchs depuis le début de la saison, il a inscrit 25 points, dont 10 buts. Il vient au deuxième rang aux États-Unis, derrière Ryan McAllister de Western Michigan, qui compte 29 points en 16 parties.

Lire aussi  Fulham 0-1 Sheffield United: l'incroyable but en solo de Ndiaye scelle la victoire aux leaders du championnat

« Personne ne s’attendait à voir un jeune qui vient tout juste d’avoir 18 ans [le 12 octobre] faire près de deux points par match à sa première année dans la ligue. On avait de grandes attentes envers lui mais ce qu’il est en train d’accomplir est extraordinaire. Et il pourrait avoir plus de points que ça encore, il est à ce point bon. C’est le jeune homme le plus compétitif que j’ai rencontré.

Dans une classe à part

Naurato en est à sa première année comme entraineur-chef du programme de hockey masculine de l’Université du Michigan. Il a succédé à Mel Pearson qui avait débuté avec les Wolverines en 1988. Il avait joint Pearson comme adjoint la saison dernière, après avoir passé trois saisons comme consultant au développement des joueurs avec les Red Wings de Detroit.

Il a aussi travaillé avec de nombreux joueurs professionnels, par le biais de son entreprise Naurato Consulting, qui se spécialise dans le développement individuel des joueurs. Parmi ceux-ci, on compte Zach Werenski, Quinn et Jack Hughes, Dylan Larkin, Jacob Trouba, Cole Caufield et Kyle Connor.

« J’ai aussi pu travailler avec Owen Power, Matty Beniers et Kent Johnson l’an dernier avec les Wolverines, ajoute-t-il. Comparé à tous ces joueurs, Adam est sur une autre planète. Je vous le dis, ce jeune est spécial. »

Joueur complet

Pour Naurato, Fantilli n’est pas qu’un joueur offensif.

« Son jeu sans la rondelle s’est grandement amélioré depuis que je l’ai vu l’an dernier [dans la USHL]. C’est un étudiant de la game. Il veut constamment savoir ce qu’il fait de bien ou de moins bien et c’est pourquoi je fais des séances vidéos avec lui deux à trois fois par semaine. Il est encore jeune et c’est un aspect qui se développe tout au long d’une carrière. Même Sidney Crosby et Connor McDavid ne sont pas des joueurs parfaits. Mais Adam est aussi complet qu’un jeune homme de 18 ans peut l’être. »

Lire aussi  Jonquel Jones du Connecticut Sun remporte le MVP WNBA 2021

Né en Ontario, Fantilli pourrait fort bien représenter le Canada au prochain Championnat mondial de hockey junior… avec Connor Bedard.

Adam Fantilli

  • Centre
  • Lance de la gauche
  • 18h 14h
  • 195 livres
  • Né le 12 octobre 2004 (18 ans) à Nobleton, Ontario
  • Statistiques 2022-2023 : 14 parties, 10 buts, 15 passes, 25 points

Les meilleures saisons pour un joueur de première année

Histoire de la NCAA

1. Paul Kariya (Maine, 1992-1993) 100 pts en 39 matchs (2,56 points par match)

2. George McPhee (Bowling Green, 1978-1979) 88 pts en 43 matchs (2,05 ppm)

3. Kevin Maxwell (Dakota du Nord, 1978-1979) 82 points en 42 matchs (1,95 ppm)

4. Mark Johnson (Wisconsin, 1976-1977) 80 pts en 43 matchs (1,86 ppm)

5. Troy Murray (Dakota du Nord, 1980-1981) 78 pts en 38 matchs (2,05 ppm)

√ Adam Fantilli (Michigan, 2022-2023) 25 points en 14 matchs (1,79 ppm)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick