Une grande première pour Leylah Fernandez

TORONTO | Ce fut plus ardu qu’anticipé, mais pour la première fois de sa jeune carrière, Leylah Fernandez a remporté un match devant les siens, tard hier à Toronto.

• À lire aussi: Omnium Banque Nationale: la pluie s’invite à la fête

• À lire aussi: Comme si le temps s’était figé

Classée 13e favorite de l’Omnium Banque Nationale, la Québécoise s’est imposée 6-4, 6-7 (2) et 6-3 face à la qualifiée australienne Storm Sanders, 273e.

« Je suis tellement heureuse d’avoir pu gagner devant mes partisans! s’est réjouie Leylah en conférence de presse. Mais aussi, que mon corps ne soit pas endolori après la fin de match. »

À seulement 19 ans, Fernandez en était à sa troisième présence dans le grand tableau du tournoi canadien. L’an dernier, elle avait subi un revers crève-coeur à Montréal, alors que le match contre la Britannique Harriet Dart semblait à sa portée.

Mais la jeune joueuse n’allait pas commettre pareille erreur deux fois. Surtout pas après avoir dû s’absenter de la compétition depuis deux mois en raison d’une fracture de stress à un pied.

Grâce à la foule

Leylah trépignait de joie dans les derniers jours à l’idée d’effectuer son retour ici, devant ses fans et aussi, plusieurs membres de sa famille.

Et le public dévoué à sa cause le lui a bien rendu. D’abord prévue à 19 h, la rencontre a été repoussée en milieu de soirée en raison de la pluie qui s’était abattue pendant quelques heures sur la Ville Reine.

La chouchou de la foule est entrée sur le terrain sous ses acclamations et des « allons-y Leylah ! » se sont évidemment fait entendre à plusieurs reprises dans la fraîche nuit torontoise.

Lire aussi  Les rayons de Tampa Bay sont plus grands qu'ils ne le paraissent

« Je ne pense pas que j’aurais pu gagner sans l’appui du public [hier] », a-t-elle reconnu.

Car comme il fallait s’y attendre après une longue pause, la 13e raquette de la WTA a paru un peu rouillée en début d’affrontement.

Le premier set a donné droit à plusieurs longs jeux, même si Sanders, 27 ans, disposait de peu d’armes au service.

Fernandez a fini par en profiter, au meilleur moment. Elle s’est offert une balle de bris à 5-4 et, sentant sans doute la pression, l’Australienne a alors commis une double faute, lui offrant du même coup la manche initiale.

Mauvais bris d’égalité

Sanders – plutôt une habituée du double, spécialité dans laquelle elle occupe le 20e rang mondial – s’est toutefois rapidement reprise au deuxième set, empochant le bris d’entrée.

Mais Fernandez a recollé à 2-2, puis semblait en voie de répéter le scénario de la manche initiale. Elle a profité de deux balles de match à 5-4, sur le service de son adversaire, mais chaque fois, Sanders s’en est sortie.

Ce deuxième set s’est donc jouer au bris d’égalité, que la Lavalloise d’origine a amorcé avec un service convaincant. Mais la suite a été tout à l’avantage de l’Australienne, au grand désarroi des spectateurs.

Des montagnes russes

Nullement abattue à l’idée de devoir disputer une manche ultime, Fernandez a rapidement montré les dents.

Certes, elle s’est fait une petite frayeur au quatrième jeu, tirant de l’arrière 0-30 sur son service, mais elle est parvenue à remonter la pente.

Puis, Leylah a immédiatement brisé sa rivale du jour et hormis un huitième jeu compliqué, durant lequel elle a effacé trois balles de bris, le reste de ce match a été tout à l’avantage de la Québécoise.

Lire aussi  L'Italien Marcell Jacobs remporte le 100 mètres.

« Il y a eu de tout dans cette rencontre, a-t-elle pointé. Des bons moments, des plus difficiles, des points spectaculaires de la part des deux joueuses. Ce furent des montagnes russes. »

« Mon jeu n’est pas tout à fait au niveau où je le souhaiterais, a-t-elle ajouté, mais je suis contente d’avoir travaillé fort l’aspect mental à l’entraînement pour être capable de l’emporter. »

Cette dernière affrontera au deuxième tour Beatriz Haddad Maia, 24e mondiale et tombeuse de l’Italienne Martina Trevisan (26e) ici.

Leylah a déjà battu la Brésilienne cette année. C’était en demi-finale à Monterrey, au Mexique, tournoi où elle a remporté le deuxième titre de sa carrière.

Deux Canadiennes auraient bien pu accéder au deuxième tour, hier. La Torontoise Katherine Sebov, 299e mondiale, a livré une belle bataille à la Kazakhe Yulia Putintseva. Mais la 46e mondiale a finalement eu le dessus 3-6, 6-2 et 7-5.

Leylah sera de retour sur le terrain aujourd’hui en double, en compagnie de sa cadette Bianca.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick