Viktor Hovland survit à la peur du 18e trou pour défendre Hero World Challenge | Le golf

De nombreux débats entourent la validité compétitive du Hero World Challenge, au cours duquel un groupe de 20 personnes reçoit de gros points de classement mondial, mais la version 2022 a au moins livré une finition convaincante.

Viktor Hovland s’est remis de la position d’effondrement possible pour voir Scottie Scheffler et devenir le deuxième joueur, après Tiger Woods, à défendre ce trophée avec succès.

Scheffler a été refusé dans sa tentative de revenir au sommet du classement mondial. Woods, l’hôte du tournoi, a regardé depuis une voiturette de golf alors qu’il continue de lutter contre la fasciite plantaire.

Le drame était réservé au 72e trou. Hovland s’est approché du 18e tee à Albany avec une avance de deux coups, mais a regardé son entraînement lié à travers un bunker et sur un rebord en herbe. De là, le Norvégien a sauvagement accroché son deuxième dans l’eau. Scheffler a senti une opportunité – un par contre un double bogey Hovland forcerait une éliminatoire – mais a trouvé un bunker au bord du green avec son approche.

Hovland a retrouvé son sang-froid pour claquer à la maison un putt de 20 pieds pour bogey, laissant Scheffler battu avant de taper pour le même score. Seize sous la normale a battu 14 sous.

“C’est énervant”, a déclaré Hovland, 25 ans, à propos de sa tentative de franchir la ligne. « Vous n’êtes jamais aussi à l’aise. Ce sont quelques-uns des 20 meilleurs gars du monde, vous devez donc toujours jouer de votre mieux pour gagner. Gagner à nouveau le tournoi de Tiger est très spécial.

Après avoir renoncé à un double bogey à la 9e, Scheffler accusait un retard de cinq sur son partenaire de jeu. Le champion des Masters a été naturellement magnanime dans la défaite. “Je suis fier de la façon dont j’ai joué le neuf de retour”, a-t-il déclaré.

Viktor Hovland serre la main de son partenaire de jeu Scottie Scheffler après avoir scellé la victoire. Photo : David Cannon/Getty Images

« Certes, ce n’était pas assez, ce qui fait définitivement mal, mais c’était agréable de faire une course. Cette année a été amusante. J’ai accompli beaucoup de choses. Il y a de bons souvenirs là-dedans. »

Les 68 de Cameron Young ont obtenu la troisième place à moins 12. Xander Schauffele et Justin Thomas ont complété le top cinq. Matt Fitzpatrick a signé une année qui comprenait la gloire de l’US Open avec un 67 pour passer sous la normale pour le tournoi.

Le 71 de clôture de Shane Lowry a été une déception; il a accumulé un triple bogey sept au 16e. Tommy Fleetwood a enduré une finition tout aussi désordonnée – bogey, double bogey, double bogey pour être précis. Il a signé pour un 76.

La victoire en cinq coups d’Adrian Meronk à l’Open d’Australie, quant à elle, entretient son rêve de devenir le premier golfeur polonais à participer à une Ryder Cup. L’événement de Melbourne a été co-sanctionné par le DP World Tour.

Lire aussi  Manchester City : Trouver le prochain Phil Foden - Micah Richards pour atteindre le sommet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick