Walker Buehler fiable pour le personnel douteux des lanceurs des Dodgers

La dernière fois que Walker Buehler a perdu un match, les pandémies se sont produites dans les films de science-fiction.

LeBron James n’avait pas encore atteint les séries éliminatoires avec les Lakers.

Jared Goff et Sean McVay étaient toujours considérés comme inséparables.

Buehler a prolongé sa séquence d’invincibilité à 29 départs dimanche, le droitier surmontant des problèmes de contrôle précoces pour lancer six manches sans but dans une victoire de 5-3 sur les Rangers du Texas au Dodger Stadium.

Alors que Clayton Kershaw est le lanceur le plus vénéré des Dodgers et Trevor Bauer celui dont on parle le plus, Buehler, 26 ans, a tranquillement assumé le rôle le plus constant.

Dans une saison caractérisée par sa volatilité, Buehler est un parfait 6-0 avec une moyenne de points mérités de 2,38. À un moment où l’enclos des releveurs de l’équipe est fragile, il a lancé six manches ou plus dans chacun de ses 13 départs.

Buehler est devenu presque aussi fiable que Kershaw l’était autrefois, adoptant son état d’esprit et produisant des résultats similaires.

« Je m’attends à approfondir les matchs et à avoir du succès », a déclaré Buehler en mentionnant Kershaw. « Je ne pense pas que je penserais ou croirais tout à fait la même chose s’il n’était pas là. C’est juste une sorte de clin d’œil au genre de personne et de joueur qu’il est ici depuis longtemps.

Et plus Buehler passe de temps avec Kershaw, plus il commence à lui ressembler, fier de se lancer dans les dernières manches et de se souvenir de ses rares revers avec précision.

Lire aussi  Tour d'horizon européen: les acrobaties de Messi illuminent la première déroute du PSG à Clermont | Bundesliga

Lorsqu’on lui a demandé s’il se souvenait de sa dernière défaite, Buehler a répondu : “C’était en septembre contre les Rocheuses en 19”.

Il avait raison.

Depuis, les Dodgers ont une fiche de 22-7 dans les matchs dans lesquels il a débuté, dont 5-2 en séries éliminatoires.

Son dernier triomphe a réduit le déficit des Dodgers à la première place des Giants de San Francisco à un match solitaire.

Faits saillants de la victoire 5-3 des Dodgers contre les Rangers du Texas dimanche.

La fiabilité de Buehler a pris une importance démesurée pour ces Dodgers particuliers.

L’équipe ne peut pas compter sur son attaque, pas avec Corey Seager et Max Muncy sur la liste des handicapés.

Mookie Betts a réussi un circuit et a marqué trois points, un sommet de la saison, mais il ne frappe que 0,253. Cody Bellinger a raté un autre match dimanche, le manager Dave Roberts rapportant que les ischio-jambiers gauches de Bellinger « ne se sentaient pas bien » lorsqu’il a essayé de courir le matin.

Des questions ont également fait surface au sujet du personnel de tangage.

Le taux de rotation sur les terrains de Bauer a considérablement diminué depuis que la Major League Baseball a informé les équipes qu’elle commencerait à appliquer des règles interdisant de falsifier les balles de baseball. Bauer a été accusé de six points, dont quatre mérités, en 6 manches 1/3 dans une défaite contre les Rangers samedi soir.

Kershaw a remporté son dernier départ, mais a été accusé de cinq points en six manches à chacun de ses deux départs avant cela. Son ERA de 3,39 est son plus haut depuis qu’il était une recrue de 20 ans.

Lire aussi  L'audience disciplinaire de Deshaun Watson de Browns devrait commencer mardi: rapport

Julio Urías a une fiche de 9-2 avec une MPM de 3,56, mais se rapproche déjà de son sommet en carrière en manches lancées. Il a lancé 78 1/3 de manches cette année; il n’a jamais lancé plus de 79 2/3 en saison régulière.

Tony Gonsolin, qui a été absent pendant deux mois en raison d’une inflammation à l’épaule, a fait ses débuts en saison la semaine dernière, mais n’a enregistré que cinq retraits et a marché cinq frappeurs.

Le lanceur de relève des Dodgers Kenley Jansen regarde par-dessus son épaule avant de livrer en neuvième manche contre les Rangers du Texas dimanche.

(Mark J. Terrill / Associated Press)

L’enclos des releveurs étant déjà un sujet de préoccupation, le plus proche Kenley Jansen a récemment connu une forte baisse de la vitesse de rotation similaire à celle de Bauer. Le coupeur de marque de Jansen a fait en moyenne 2 785 tours par minute cette saison, selon Baseball Savant. Cela marque une augmentation par rapport aux 2 553 tr/min de l’année dernière. Au cours des trois dernières apparitions de Jansen, cependant, le terrain s’est comporté comme il l’a fait la saison dernière.

Jansen est entré en jeu dimanche en neuvième manche avec des coureurs dans les coins et les Dodgers menaient 5-2. Le taux de rotation de son cotre de près de 170 tr/min inférieur à sa moyenne de la saison, il a renoncé à deux simples, un qui a conduit dans un run et un autre qui a chargé les bases. Jansen a retiré les trois prochains frappeurs pour remporter son 15e arrêt, mais la tendance était néanmoins déconcertante.

Lire aussi  Bennedict Mathurin des Arizona Wildcats dit qu'il a contacté le TCU après une vidéo montrant un contact possible avec le danseur des Horned Frogs

Rétrospectivement, la performance de Buehler était critique, surtout si l’on considère que 33 lancers étaient nécessaires pour terminer une première manche au cours de laquelle il a foulé les bases chargées.

“La cohérence”, a déclaré Roberts. « J’ai trouvé un moyen de sortir de la première manche sans dommage. A fait des pitchs quand il en avait besoin. … Après cette première manche, voir qu’il a inscrit six zéros, c’est tout à son honneur.

C’est aussi une source de réconfort pour une équipe qui reste bousculée et continuellement frappée par le malheur.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick