Climat de violence inquiétant: l’effet Will Smith?

Cette semaine, l’humoriste américain Dave Chappelle s’est fait attaquer sur scèneen plein spectacle. Son assaillant avait sur lui un faux fusil avec une lame intégrée. Ça ne vous fait pas CA.PO.TER ?

Après Will Smith qui a giflé Chris Rock en pleine cérémonie des Oscars à cause d’une mauvaise blague, est-ce qu’on est en train de banaliser le fait de punir physiquement quelqu’un qui dit des choses qui nous déplaisent ?

FEMME TA GUEULE

Hier dans Le Journalon tendait le micro à différents humoristes qui affirmaient en chœur : « Personne n’est à l’abri de rien ».

On se rappelle qu’à une certaine époque, Guy Nantel a présenté son spectacle sous surveillance policière. La police de Québec avait arrêté un homme qui avait proféré des menaces de mort contre lui. Des armes avaient été saisies à son domicile.

SI certains humoristes sont plus « consensuels », ceux qui sont plus « polémiques » ne sont pas à l’abri. Mais en même temps, en 2022, on ne sait jamais de quel bord vont venir les polémiques…

On ne sait pas encore quelles étaient les motivations de l’homme qui a attaqué Chappelle… mais on sait que Chappelle, ce soir-là, avait parlé de sa sécurité qui avait été augmentée, et des attaques dont il se disait l’objet par des personnes transgenres qui le traitaient de transphobe.

Cette atmosphère de violence est inquiétante dans le domaine de l’humour, mais, par extension, dans tous les domaines où des individus émettent des opinions qui déplaisent.

Un exemple ? JK Rowling qui a reçu d’innombrables menaces de mort. Pourquoi ? Pour avoir osé affirmer que seules les femmes sont menstruées, des propos jugés transphobes par certains militants.

Lire aussi  Jeremiah Duggar et Hannah Wissmann se sont mariés le "Jour parfait !"

Même si elle n’a pas été attaquée physiquement, elle a été « annulée » : quand HBO a fait une émission spéciale de deux heures sur Harry Potter, elle n’apparaissait que 30 secondes… avec des images d’archives. Ce n’est pas violent, ça ?

La semaine dernière, j’ai parlé à QUB Radio du départ de Jeff Fillion de CHOI Radio X. Vous devriez voir la violence des réactions sur le web. « T’es une calisse de plaie. Hâte que tu disparaisses. Surprends-toi pas de te faire intimider après. Personne va avoir pitié de toi. Personne va pleurer à tes funérailles non plus !! Ça sera le party. »

« Un GoFundme pour que tu retournes en France, esti je donnerais 1000 $ en partant . »

« Un jour tu vas rencontrer un fou qui va te faire payer pour toute la marde que tu dis ».

Les chroniqueurs, les politiciens, les artistes qui émettent des opinions qui ne plaisent pas à Jean, Jacques ou Jacqueline devraient tous avoir le droit de vivre en sécurité, sans qu’un tata les gifle, les attaque, les menace ou les insulte.

UN TAXI?

Plus tôt cette année, au cœur de la controverse au sujet de la chanteuse dont je n’ai pas le droit de prononcer le nom, un internaute m’a écrit « J’espère que tu vas te faire violer et lacérer ».

J’ai déposé une plainte à la police. Un enquêteur du poste 26 a appelé l’individu à son travail et lui a annoncé que s’il récidivait il ferait face à des accusations.

Lire aussi  Les salles exhortent les spectateurs à imprimer leurs billets malgré la panne de Rogers

Comme quoi tous les policiers sont loin d’être des bâtards…

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick