Critique du film Blonde: le film Marilyn Monroe de Netflix est long et emmêlé

Le biopic Netflix de Marilyn Monroe essaie d’en faire trop avec la star emblématique

Recevez les dernières nouvelles de Chris Knight directement dans votre boîte de réception

Contenu de l’article

Pas d’intro “basée sur une histoire vraie” pour celui-ci. Blond est une adaptation d’un roman de Joyce Carol Oates qui était déjà une version fortement romancée de la vie et de la mort de Marilyn Monroe. Il a déjà été transformé en mini-série télévisée peu de temps après sa publication en 2000, diffusant deux heures et trois quarts d’heure sur deux nuits sur CBS.

Publicité 2

Contenu de l’article

C’est la même longueur que la version du scénariste / réalisateur Andrew Dominik, qui est sortie la semaine dernière dans certains cinémas avant d’arriver sur Netflix. C’est le film rare que je suggérerais de regarder à la maison plutôt qu’au cinéma, car il vous permet de diviser l’histoire lourde en deux (ou plus) parties pour une digestion plus facile.

Contenu de l’article

Et il se passe beaucoup de choses. Blond s’ouvre sur une longue séquence se déroulant en 1933 à Los Angeles, dans laquelle une jeune Norma Jeane (nom de naissance de Monroe) est presque tuée dans la baignoire par sa mère. Cela crée un tas de problèmes qui tourmenteront la star tout au long de sa vie – père absent, mère souffrant de maladie mentale, désir d’avoir un enfant à elle.

Anne d’armes (À couteaux tirés, pas le temps de mourir) joue le rôle de Monroe, et sa performance est de loin la meilleure partie du film car elle capture le langage corporel et le souffle de la star, mais aussi sa perspicacité et son intellect. Une scène la montre en train de se disputer avec un laquais du studio pour être payée beaucoup moins que Jane Russell dans un film à venir. “Je vais toucher 5 000 $ et je suis la blonde de Les hommes préfèrent les blondes?” crie-t-elle dans le téléphone. La prochaine fois que ça sonne, elle annonce : “F–k Marilyn, elle n’est pas là” et raccroche.

Publicité 3

Contenu de l’article

Certes, son accent vacille un peu dans quelques scènes. Mais ce n’est rien comparé à la direction inégale de Dominik, car il passe de la couleur au noir et blanc, parfois dans une seule scène, cadre l’action comme réaliste à un moment et onirique le suivant, ou laisse la partition passer du silence à une période spécifique à un un son éthéré, presque cauchemardesque.

Lire aussi  Le "meilleur ami" d'ASHWARYA est une ode illicite | Nouvelles

Pendant ce temps, son scénario martèle vraiment l’idée que “Marilyn Monroe” était une construction qui partageait le même corps que Norma Jeane. Mais ce n’est pas la révélation que le film veut que ce soit, comme lorsque nous voyons un membre de l’équipe l’aider à enfiler une robe et lui demander : « Si tu n’étais pas Marilyn, qui serais-tu ?

Publicité 4

Contenu de l’article

Pendant un moment, on a l’impression que personne d’autre n’impressionnera le spectateur, mais nous obtenons finalement Bobby Cannavale et Adrien Brody dans le rôle de ses maris Joe DiMaggio et Arthur Miller, chacun luttant pour aimer la superstar plus grande que nature. Xavier Samuel et Evan Williams livrent sa vie d’adulte en tant qu’acteurs-amis Charlie Chaplin Jr. et Edward G. Robinson Jr. Même si c’est un peu exagéré que l’un d’eux lui dise : “Nous sommes les juniors des hommes qui n’ont jamais voulu de nous.” Encore une fois avec les problèmes de papa; nous l’obtenons déjà!

En fin de compte, Blond essaie d’en faire trop avec le mythe de Monroe, tout en ne faisant pas confiance à son public pour comprendre la dynamique en jeu dans sa vie sans être nourri à la cuillère. Mais c’est toujours une performance de bravoure de de Armas, et un rappel que, quoi que Marilyn ait été d’autre, elle ne sera pas oubliée de sitôt. 2026 marquera le centenaire de sa naissance. Je ne serais pas surpris si davantage de films basés sur la vérité (ou non) arrivaient à temps pour cette étape importante.

Lire aussi  2 hommes hospitalisés après une explosion au magasin Goop de Gwyneth Paltrow

Blonde est disponible le 28 septembre sur Netflix.

2,5 étoiles sur 5

Recevez les dernières nouvelles de Chris Knight directement dans votre boîte de réception

Publicité

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur vous suivez des commentaires. Consultez nos directives communautaires pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick