Discours de la reine: les utilisateurs des médias sociaux déconcertés par le « Black Rod » lors de l’ouverture officielle du parlement

Les utilisateurs des médias sociaux ont été aujourd’hui déconcertés par le rôle de Black Rod lors de l’ouverture officielle du Parlement alors que le fonctionnaire suivait des centaines d’années de tradition en frappant à la porte de la Chambre des communes avant d’exiger la présence de députés dans les Lords.

Sarah Clarke, qui est la première femme à occuper ce poste depuis qu’elle a succédé au lieutenant-général David Leakey en 2018, a exercé ses fonctions habituelles avant que le prince Charles – assis à côté du prince William – ne lise le discours de la reine en l’absence de sa mère.

Cependant, après avoir été autorisée à entrer aux Communes après avoir frappé trois fois à la porte avec sa tige de cérémonie, ses paroles cette fois étaient légèrement différentes de celles prononcées presque toutes les années précédentes du règne de la reine.

En raison de l’absence de Sa Majesté en raison de problèmes de mobilité, Mme Clarke – dont le titre complet est Lady Usher of the Black Rod – a fait référence à Charles et William lorsqu’elle a déclaré: « Monsieur le Président, la reine ordonne à cette honorable maison d’assister immédiatement à ses conseillers d’État. à la Chambre des pairs.

La masse de cérémonie qui se trouve au centre des Communes a ensuite été ramassée par le sergent d’armes devant le président et le reste de ceux de la chambre ont suivi Black Rod jusqu’aux Lords pour entendre Charles prononcer le discours de Sa Majesté.

Les téléspectateurs sur les réseaux sociaux ont rapidement remis en question les devoirs de Mme Clarke, l’un d’eux commentant sans détour: Qu’est-ce que je viens de regarder ‘.

Un autre a demandé: « Pourquoi » Black Rod « est-il habillé en mec – c’est une femme maintenant! » Personne n’a pensé à lui offrir une robe ?

D’autres ont noté l’absence de l’ancien député travailliste vétéran Dennis Skinner, qui la plupart des années prononçait une boutade après le discours de Black Rod, jusqu’à ce qu’il perde son siège aux élections de 2019.

Les utilisateurs des médias sociaux ont été aujourd’hui déconcertés par le rôle de Black Rod lors de l’ouverture officielle du Parlement alors que le fonctionnaire suivait des centaines d’années de tradition en frappant à la porte de la Chambre des communes avant d’exiger la présence de députés dans les Lords. Ci-dessus: Sarah Clarke dans son rôle de Black Rod

Le bureau de Black Rod remonte à 1350, quand il était à l’origine connu sous le nom d’huissier de l’ordre de la jarretière.

Des lettres patentes ont ensuite été émises par le roi Édouard II en 1361 pour créer l’huissier en tant que poste à la cour royale, impliqué dans les réunions avec le Parlement.

Cependant, au XVIe siècle, alors que le pouvoir du monarque diminuait, le rôle est devenu une position entièrement associée au Parlement, plutôt qu’à la Cour royale.

Cela a fait de Black Rod le représentant du monarque à la Chambre des lords. Le bureau a été réformé davantage au XIXe siècle, les fonctionnaires réduisant le personnel et abolissant un système de frais qui complétait le salaire de Black Rod.

Comme beaucoup d’autres fonctionnaires parlementaires, Black Rod porte un uniforme distinctif composé de chaussures noires à boucles noires, de bas de soie, d’une culotte noire et d’un manteau noir. Leur baguette est en ébène.

La canne actuelle date de 1883 et porte la devise anglo-normande « Honi soit qui mal y pense », qui se traduit par « Honte à celui qui pense mal ».

La tige mesure trois pieds et demi de long et est décorée d’un lion et d’une jarretière en or et a un orbe en or comme pièce centrale.

Les téléspectateurs sur les réseaux sociaux ont rapidement remis en question les devoirs de Mme Clarke, l'un d'eux commentant sans détour: Qu'est-ce que je viens de regarder '

Les téléspectateurs sur les réseaux sociaux ont rapidement remis en question les devoirs de Mme Clarke, l'un d'eux commentant sans détour: Qu'est-ce que je viens de regarder '

Les téléspectateurs sur les réseaux sociaux ont rapidement remis en question les devoirs de Mme Clarke, l’un d’eux commentant sans détour: Qu’est-ce que je viens de regarder ‘. Un autre a demandé: « Pourquoi » Black Rod « est-il habillé en mec – c’est une femme maintenant! » Personne n’a pensé à lui offrir une robe ?

D’autres utilisateurs de médias sociaux ont été enthousiasmés par le rôle de Black Rod, l’un d’entre eux affirmant que c’était « l’un des moments forts » du calendrier parlementaire « 

D'autres ont noté l'absence de l'ancien député travailliste vétéran Dennis Skinner, qui la plupart des années prononçait une boutade après le discours de Black Rod, jusqu'à ce qu'il perde son siège aux élections de 2019.

D'autres ont noté l'absence de l'ancien député travailliste vétéran Dennis Skinner, qui la plupart des années prononçait une boutade après le discours de Black Rod, jusqu'à ce qu'il perde son siège aux élections de 2019.

D’autres ont noté l’absence de l’ancien député travailliste vétéran Dennis Skinner, qui la plupart des années prononçait une boutade après le discours de Black Rod, jusqu’à ce qu’il perde son siège aux élections de 2019.

En raison de l’absence de Sa Majesté en raison de problèmes de mobilité, Mme Clarke – dont le titre complet est Lady Usher of the Black Rod – a fait référence à Charles et William lorsqu’elle a déclaré: « Monsieur le Président, la reine ordonne à cette honorable maison d’assister immédiatement à ses conseillers d’État. à la Chambre des pairs’

Lire aussi  Karan Mehra obtient un sursis de la Haute Cour sur la deuxième FIR ; dit que c'est sa deuxième victoire dans l'affaire contre Nisha Rawal
Charles est vu aux côtés de la duchesse de Cornouailles avec Black Rod derrière lui alors qu'il entre dans la Chambre des lords lors de l'ouverture officielle du Parlement d'aujourd'hui

Charles est vu aux côtés de la duchesse de Cornouailles avec Black Rod derrière lui alors qu'il entre dans la Chambre des lords lors de l'ouverture officielle du Parlement d'aujourd'hui

Charles est vu aux côtés de la duchesse de Cornouailles avec Black Rod derrière lui alors qu’il entre dans la Chambre des lords lors de l’ouverture officielle du Parlement d’aujourd’hui

Black Rod est responsable de l’organisation de l’accès à la Chambre des Lords et du maintien de l’ordre en son sein et dans son enceinte. Leur bureau est également responsable des services de police et de la sécurité incendie.

En plus de l’ouverture officielle du Parlement, en tant que secrétaire du Lord Great Chamberlain, Black Rod participe également à des visites royales et d’État, ainsi qu’à d’autres cérémonies.

Parce qu’elle est la représentante de la reine, elle est également chargée de s’occuper du domaine du monarque dans le palais de Westminster, qui se compose du Robing Room et de la Royal Gallery.

La célèbre coutume de Black Rod frappant à la porte des Communes après qu’elle a été fermée remonte à la tentative du roi Charles Ier d’arrêter cinq membres du Parlement en 1642.

La tradition s’est poursuivie pour symboliser l’indépendance des Communes vis-à-vis du monarque et de la Chambre des lords. C’est un rappel du droit des Communes d’exclure tout le monde sauf les messagers du Souverain.

Cette tradition rappelle le droit des Communes d’exclure tout le monde sauf les messagers du Souverain.

Dans les temps modernes, Black Rod a été nommé par le monarque sur la recommandation d’un comité de sélection présidé par le Lord Speaker.

Parlant de l’ancienne tradition d’entrer aux Communes, le lieutenant-général Leakey a déclaré à Sky News aujourd’hui: «Le but du théâtre de la cérémonie est assez symbolique.

«Parce que lors de l’ouverture officielle du Parlement, c’est le moment unique – généralement une fois par an – où les trois éléments de la législature constitutionnelle se réunissent.

Le député travailliste Dennis Skinner photographié à la Chambre des communes dans une photo d'archive d'avril 2016. Les plaisanteries de l'ancien député travailliste M. Skinner sont devenues une partie de la pompe et des circonstances de l'ouverture officielle du Parlement.

Le député travailliste Dennis Skinner photographié à la Chambre des communes dans une photo d'archive d'avril 2016. Les plaisanteries de l'ancien député travailliste M. Skinner sont devenues une partie de la pompe et des circonstances de l'ouverture officielle du Parlement.

Le député travailliste Dennis Skinner photographié à la Chambre des communes dans une photo d’archive d’avril 2016. Les plaisanteries de l’ancien député travailliste M. Skinner sont devenues une partie de la pompe et des circonstances de l’ouverture officielle du Parlement.

‘C’est-à-dire la Reine – le chef de l’Etat – la Chambre des Lords, [which] certaines personnes appellent la chambre consultative ou la chambre de révision, et la Chambre des communes.

« Et tous les trois se réunissent comme vous pouvez le voir ici … la Chambre des communes ayant été commandée par Black Rod au nom de la reine en tant que messager de la reine … pour assister la reine dans la chambre de la Chambre des lords. »

Lire aussi  Harvey Weinstein emmené en Californie pour faire face à de nouvelles accusations d'agression sexuelle - National

Les plaisanteries de l’ancien député travailliste M. Skinner sont devenues une partie de la pompe et des circonstances de l’ouverture officielle du Parlement.

En 1992, à la suite d’appels pour que Sa Majesté paie des impôts sur le revenu, il a crié : « Dis-lui de payer ses impôts ! » En 2006, il a plaisanté: « Avez-vous Helen Mirren en attente? ».

Avant l’ouverture officielle en 2017, M. Skinner a envoyé des députés hystériques après avoir dit à Black Rod de mettre ses « patins » pour que la reine puisse se rendre à Ascot.

Alors que Black Rod invitait les députés à la Chambre des communes à entendre la reine, M. Skinner a crié: « Ouais – mieux vaut mettre vos patins, la première course est à deux heures et demie ».

L'ancien Black Rod était le lieutenant-général David Leakey, qui a servi de décembre 2010 à décembre 2017.

L'ancien Black Rod était le lieutenant-général David Leakey, qui a servi de décembre 2010 à décembre 2017.

Son prédécesseur était Sir Frederick Viggers, qui a servi pendant 18 mois

Son prédécesseur était Sir Frederick Viggers, qui a servi pendant 18 mois

L’ancien Black Rod était le lieutenant-général David Leakey (à gauche), qui a servi de décembre 2010 à décembre 2017. Son prédécesseur était Sir Frederick Viggers (à droite), qui a servi pendant 18 mois.

Le premier bâton noir du règne de la reine était l'ancien officier de l'armée britannique Sir Brian Horrocks, qui a servi de 1949 à 1963.

Le premier bâton noir du règne de la reine était l'ancien officier de l'armée britannique Sir Brian Horrocks, qui a servi de 1949 à 1963.

Le premier bâton noir du règne de la reine était l’ancien officier de l’armée britannique Sir Brian Horrocks, qui a servi de 1949 à 1963.

Les députés ont éclaté de rire et même Black Rod, le lieutenant-général David Leakey, a souri à la plaisanterie sur Theresa May perturbant les plans de course de Sa Majesté.

En 2016, le député de Bolsover a reçu les acclamations de certains députés de l’opposition alors qu’il criait:  » Ne touchez pas à la BBC  » aux Communes alors que les députés étaient convoqués pour entendre le discours de la reine.

Mais en 2015, il a choisi de garder le silence en rupture avec la tradition, après avoir crié l’année précédente : « Le dernier combat de la Coalition ».

Il a suscité de nombreux rires en 2013 lorsqu’il a crié: « Royal Mail à vendre ». Queen’s head privatisé », en référence à la privatisation prévue de Royal Mail.

En 2012, il a provoqué la colère des députés conservateurs en attirant l’attention sur les difficultés économiques du pays, en disant: « Année du jubilé, récession à double creux, quel début ».

Dans l’une de ses premières interventions à propos de Sa Majesté, M. Skinner a déclaré en 1987 : « Dites-lui de vendre ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick