Franck Vigroux et Kurt d’Haeseleer réfléchissent à un profond bouleversement géographique

Un extrait du nouveau concert audiovisuel du compositeur d’avant-garde et du vidéaste expérimental.

Le compositeur et synthétiseur d’avant-garde Franck Vigroux s’associe au vidéaste expérimental Kurt d’Haeseleer pour The Island, une réflexion multisensorielle sur le profond bouleversement humain et géographique qui est le résultat inévitable du développement industriel du monde naturel. Le concert audiovisuel a été inspiré par un certain nombre d’histoires d’îles et de vallées vouées à la destruction en raison de la construction de nouveaux barrages hydroélectriques, des masses terrestres qui seraient submergées par la montée en puissance de l’eau nouvellement détournée.

Photographie: Quentin Chevrier

Trois récits de l’histoire résonnent tout au long de la performance de Vigroux et d’Haeseleer. En 1976, l’auteur russe Valentin Raspoutine a publié Adieu à Matyora, un ouvrage de prose de village qui traitait des dangers de l’industrialisation, centré sur un village situé sur une petite île menacée d’inondation en raison de la construction d’un barrage attaché à une centrale hydroélectrique. centrale électrique. Quelque temps plus tard, en 1980, le village de Naussac dans la région de la Lozère dans le sud de la France a été submergé par l’expansion des eaux, tout le village englouti par ce que l’on appelle maintenant le lac de Naussac.

Enfin, Vigroux et d’Haeseleer canalisent la terrible puissance du barrage des Trois Gorges, un barrage hydroélectrique à gravité qui enjambe le fleuve Yangtsé. C’est une structure d’une telle ampleur qu’elle influence la vitesse de rotation de la planète Terre. Ces trois contes convergent vers The Island, un voyage psychologique à travers la topographie émotionnelle et la psychogéographie de ces paysages narratifs. L’électronique palpitante et le bruit brûlant de Vigroux se superposent au collage cinématographique surréaliste d’Haeseleer, un déluge audiovisuel qui menace continuellement de submerger le spectateur.

L’extrait ci-dessus du film a été tourné par G.Robin à IMAGO en janvier 2021. Franck Vigroux et Kurt d’Haeseleer visiteront l’île dans un proche avenir. Pour plus d’informations sur le travail vidéo d’Haeseleer, vous pouvez visiter son site Web. Vous pouvez retrouver la musique de Vigroux sur Bandcamp.

Regardez ensuite: Merlin Ettore combine les percussions, l’électronique en direct et l’apprentissage automatique dans des motifs dominants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick