Gwen Stefani se bat contre les allégations d’appropriation culturelle – Music News

Gwen Stefani est catégorique sur le fait qu’elle n’a rien fait de mal au milieu d’allégations de longue date d’appropriation culturelle.

La chanteuse de No Doubt a joué avec un groupe de danseuses connu sous le nom de Harajuku Girls alors qu’elle se lançait en tant qu’artiste solo du début au milieu des années 2000, et a ensuite adopté la mode de rue japonaise pour ses propres looks dans une multitude d’apparitions médiatiques. .

Les critiques appellent Stefani pour avoir profité de la culture asiatique depuis des années, mais la chanteuse ne regrette pas ses choix de carrière antérieurs.

«Si nous n’achetions pas, ne vendions pas et n’échangions pas nos cultures, nous n’aurions pas autant de beauté, vous savez? dit-elle à Paper Magazine. « Nous apprenons les uns des autres, nous partageons les uns des autres, nous grandissons les uns des autres. Et toutes ces règles ne font que nous diviser de plus en plus. »

Stefani a ajouté qu’elle était fascinée par le Japon depuis qu’elle était petite, d’autant plus que son père parlait souvent de ses voyages dans le pays alors qu’il travaillait en tant que responsable marketing chez Yamaha.

Et le joueur de 51 ans adorerait passer plus de temps à Tokyo.

« Je n’ai jamais eu de danseurs avec No Doubt. Je n’ai jamais eu à changer de costume. Je n’ai jamais eu à faire toutes ces choses amusantes pour filles que j’aime toujours faire. J’ai donc eu l’idée que j’aurais un groupe de filles – parce que je n’ai jamais eu à traîner avec des filles – et ce seraient des filles japonaises, Harajuku, parce que ce sont les filles que j’aime », a-t-elle expliqué. « Ce sont mes potes. C’est là que je serais si je réalisais mon rêve, je pourrais aller vivre là-bas et je pourrais aller traîner à Harajuku. »

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick