Jane Campion frappe Sam Elliott en plein dans le cul pour sa fouille du « pouvoir du chien »

La réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion a giflé l’acteur Sam Elliott samedi pour s’être plaint que son captivant “Power of the Dog” était un “morceau de merde” parce qu’il n’a pas été filmé dans l’Ouest américain, et “il y avait tous ces allusions à l’homosexualité » — ce qui était un peu le propos du film.

Sa décision de filmer l’histoire dans son pays d’origine (pour des raisons de budget) “putain m’a frotté dans le mauvais sens, Pal”, l’acteur vétéran, actuellement à l’affiche de la préquelle “Yellowstone” de Paramount + “1883”, a divagué sur le podcast “WTF” de Marc Maron au début de ce mois.

Campion a rappelé à Variety lorsqu’il a été interrogé sur les commentaires d’Elliott lors de la cérémonie de remise des prix de la Directors Guild of America à Beverly Hills : “Je suis désolé, ce n’est pas un cow-boy mais un acteur.”

Il était “un peu une SALOPE”, a noté Campion. Quant à l’endroit où “Power of the Dog” a été filmé, “l’Ouest est un espace mythique et il y a beaucoup de place sur la plage… Je pense que c’est un peu sexiste”, a-t-elle ajouté.

Le retrait était d’autant plus doux que Campion est repartie avec le prix du long métrage théâtral DGA en tête d’affiche pour son film à la fin de la nuit. La victoire est un bon prédicteur de qui remportera le prix du meilleur réalisateur aux Oscars.

Elliott a reconnu Campion comme un cinéaste “brillant” dans son interview, mais c’était à peu près tout.

« Putain, qu’est-ce que cette femme d’en bas sait de l’Ouest américain ? Pourquoi diable a-t-elle tourné ce film en Nouvelle-Zélande et l’a-t-elle appelé Montana ? Et dire que c’était comme ça ? Putain, ça m’a frotté dans le mauvais sens, mon pote », a-t-il dit.

La star de “Power of the Dog”, Benedict Cumberbatch, a répondu à Elliott plus tôt ce mois-ci, sans utiliser son nom. Il a simplement fait référence à “quelqu’un” qui “s’est vraiment offensé” du film.

Cumberbatch a lié “ce genre de déni que n’importe qui pourrait avoir autre chose qu’une existence hétéronormative en raison de ce qu’il fait dans la vie ou de son lieu de naissance” à une “intolérance massive dans le monde entier envers l’homosexualité encore et envers une acceptation de l’autre et toute sorte de différence.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick