Le privilège blanc? Harry Styles crée un tollé avec son discours aux Grammy

Le privilège blanc? Harry Styles crée un tollé avec son discours aux Grammy


Le chanteur britannique Harry Styles a remporté dimanche soir le Grammy du Meilleur album de l’année. Avec son discours, la pop star a déclenché un débat autour du privilège blanc.

• À lire aussi: Harry Styles gagne-t-il à rester ambigu sur sa sexualité?

• À lire aussi: Une grand-maman fan de Harry Styles lui annonce qu’il a gagné aux Grammy

«Cela n’arrive pas très souvent à des gens comme moi», a lancé l’ex-membre du groupe de garçons One direction qui a notamment été préféré aux artistes Kendrick Lamar, Mary J. Blige, Adele, Lizzo, et Beyoncé pour cette prestigieuse statuette.

Les mots utilisés par l’artiste de 29 ans n’ont toutefois pas fait l’unanimité.

«”Cela n’arrive pas aux gens comme moi” est la chose des plus privilège blanc [privilège blanc en français] à avoir été prononcée lors d’une cérémonie de remise de prix de tous les temps», s’est insurgé le chroniqueur Sam Sanders sur Twitter.

Il a ensuite ajouté que c’est ce que dit un gars qui est nommé employé du mois pour un emploi qu’il a décroché grâce à son père.

D’autres personnes ont également souligné que Harry Styles n’est pas bien différent de bien des artistes qui gagnent ce prix, c’est-à-dire des personnes blanches, cisgenres et hétérosexuelles.

Les fans à la rescousse

De nombreuses personnes ont toutefois donné le bénéfice du doute au chanteur, soulignant tout de même le mauvais choix de mots.

«Ses fans savent qu’il voulait dire “des gens comme moi” comme dans “un gamin d’une petite ville d’Angleterre qui a auditionné pour Facteur X parce que sa mère lui a dit qu’il était un bon chanteur”», a écrit un admirateur de l’artiste.

Harry Styles s’est en effet fait connaître en 2010, alors qu’il participait au populaire concours de chant Facteur X. C’est dans le cadre de cette émission qu’il avait été jumelé aux autres ex-membres du groupe One Direction, dont la popularité avait ensuite explosé partout dans le monde.

Les artistes noirs mordent la poussière

Certains fans de musiques ont toutefois dénoncé les propos de Harry Styles et le fait que depuis le début des années 2000, rares sont les artistes noirs à avoir remporté le Grammy de l’Album de l’année.

«Les hommes blancs médiocres sont glamourisés et récompensés au lieu de femmes noires exceptionnellement talentueuses et étonnantes comme Beyoncé tous les jours [et] c’est ce qui est arrivé avec cette victoire», a notamment regretté une femme sur Twitter.

C’est d’ailleurs la quatrième fois que Beyoncé mord la poussière dans cette catégorie. Chaque fois, elle a été battue par des artistes blancs: Adele en 2017, Beck en 2015 et Taylor Swift en 2010.

Photo –

Avec une récolte de quatre statuettes, Beyoncé a tout de même établi un nouveau record, avec 32 Grammy remportés en carrière.

À voir aussi:

Lire aussi  Olly Alexander animera l'émission spéciale du Nouvel An 2021 de BBC One

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick