L’équipe Einarson profite au maximum de sa marche marathon dans la bulle de curling de Calgary

Contenu de l’article

Elle a déjà remporté les Scotties et les doubles mixtes canadiens dans la bulle de curling de Calgary.

Alors, quelle est la prochaine étape pour Kerri Einarson du Manitoba?

Bien . . . une victoire en Grand Chelem dans la Champions Cup actuelle ou dans le prochain championnat des joueurs – ou les deux – couplée à une victoire au championnat du monde de curling féminin en mai ferait tout pour Einarson à WinSport.

Cela appellerait un surnom astucieux.

Peut-être le «Bubble Slam»?

«Jouer dans cinq épreuves, c’est vraiment beaucoup, mais nous sommes ravis de revenir jouer», a déclaré Einarson, interrogée sur le temps considérable qu’elle et son équipe de Gimli, au Manitoba, ont passé dans la zone de sécurité du curling de Calgary. au Markin MacPhail Center.

«C’est difficile d’être autant dans la bulle, mais maintenant que nous avons recommencé à jouer au curling, cela vous soulage un peu», a poursuivi Einarson. «Ces quelques jours où vous êtes assis seul dans votre chambre d’hôtel (avant chaque événement), c’est le plus difficile. Maintenant, quand je peux voir mes coéquipiers et aller sur la glace avec eux, ça aide vraiment.

Publicité

Cette annonce n’est pas encore chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Ils en profitent à peine deux jours après le début de la Coupe des champions de Humpty.

Einarson, troisième Val Sweeting, deuxième Shannon Birchard et leader Briane Meilleur sont 3-0 après la victoire 8-2 de vendredi après-midi sur le Japonais Satsuki Fujisawa (0-2). La patinoire du Manitoba a pris le contrôle tôt avec deux dans la première volée et une troisième à trois volées et a obtenu une assurance en comptant une dans la cinquième volée et en en volant deux dans la sixième.

Cela les qualifie pour les éliminatoires des 12 équipes de l’événement, qui débutent dimanche.

Et ce n’est rien à prendre à la légère, même s’ils ont les affaires des mondes à portée de main une fois les deux tournois du Grand Chelem de Curling de Pinty terminés.

Lire aussi  Ankush fait une offre à Anu; Le mauvais côté de Barkha est exposé

«C’est vraiment différent pour nous», a déclaré Einarson, lorsqu’on lui a demandé de comparer la participation de sa patinoire à d’autres qui terminent leur saison avec la Coupe des champions et le Championnat des joueurs. «Mais même si nous n’avions pas de championnats du monde, ce sont encore de grands événements – il y a encore beaucoup de choses en jeu. Nous ne sortons certainement pas pour socialiser et boire ou quoi que ce soit. C’est des affaires ici. Alors nous sortons et faisons notre truc.

Avec des adversaires tels que la Suédoise Anna Hasselborg, la Japonaise Satsuki Fujisawa, la Coréenne Min-Ji Kim, la Russe Alina Kovaleva, l’Écossaise Eve Muirhead et la Suisse Silvana Tirinzoni, les grands chelems agissent comme une sorte d’aperçu mondial pour Einarson & Co.

“Avec les mondes à venir, nous voulons vraiment bien jouer dans ce domaine, donc avec ces événements (du Grand Chelem), c’est juste un peu de remettre nos jambes sous nous”, a poursuivi Einarson. «Nous voulons juste nous améliorer à chaque match, et apprendre de nos erreurs est également la clé, donc nous voulons nous assurer que nous lancons tous bien et que nous nous sentons bien là-bas, nous préparant pour les championnats du monde.»

Publicité

Cette annonce n’est pas encore chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Et cela ne s’arrête pas aux mondes féminins pour Einarson elle-même.

Par la suite, elle est immédiatement emmenée au championnat du monde de double mixte en Écosse avec son coéquipier Brad Gushue, après leur prise du titre national le mois dernier et le droit de représenter le Canada dans la tentative de domination mondiale.

«Je suis loin de chez moi pendant 45 jours, donc ça va certainement être un défi», a déclaré Einarson. «Je sais que mes coéquipiers sont là pour m’aider et que FaceTime appelle ma famille. Pour nous, être ici, c’est un long parcours, mais nous avons le dos l’un de l’autre. Si quelqu’un a besoin d’une épaule sur laquelle pleurer, nous sommes là. Nous sommes comme une famille.

«Et merci à Dieu pour FaceTime – je FaceTime mes filles et mon mari deux fois par jour. Mais je ne rentre pas à la maison avant, je crois, le 26 mai, donc c’est définitivement un défi.

Lire aussi  Les fans de Gogglebox s'inquiètent pour Pete Sandiford alors qu'il est à l'agonie après le piratage des œufs de Pâques

Avant son retour dans la bulle, tout en s’isolant à la maison et avec les championnats du monde masculins en action à WinSport, Einarson a pu être avec son mari Kyle et les jumelles de sept ans Khloe et Kamryn.

“Je ne pourrais pas faire ça si je ne pouvais pas les voir”, a ajouté Einarson. «C’était agréable de pouvoir passer quelques semaines avec eux.»

SCORES DE COUPE

Les scores du matin de la deuxième journée à la Coupe des champions ont vu: Tracy Fleury, du Manitoba, renverser Jennifer Jones de Winnipeg 7-6; Muirhead bat Tirinzoni 9-3; Le Min-ji Kim de la Corée du Sud devance Hasselborg 8-7; et l’Écossais Bruce Mouat abandonnent le Manitoba Mike McEwen 7-4. . . Le tirage au sort de l’après-midi a également vu: Rachel Homan d’Ottawa a repoussé Kovaleva 8-7; L’Américaine Tabitha Peterson pressée par la Suisse Elina Stern 6-4; et le Suisse Yannick Schwaller arrêtent Jason Gunnlaugson de Winnipeg 8-3. . . Le match nul 7 a vu: Mouat doubler Matt Dunstone de la Saskatchewan 6-3; McEwen bat le Suisse Peter de Cruz 8-4; Gushue a battu Brad Jacobs de l’Ontario 8-1; et Kevin Koe de Calgary a renversé Brendan Bottcher d’Edmonton, grâce à un cinquième à cinq manches. . . Le tirage au sort de vendredi soir comprenait: Tirinzoni en tête de Kim 7-6; Jones sur Muirhead 7-5; Fleury déversant Hasselborg 10-7; et le Suédois Niklas Edin, le champion du monde en titre, a battu John Epping de l’Ontario 6-2.

Publicité

Cette annonce n’est pas encore chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

FIN SUPPLÉMENTAIRE

Einarson mène la poule A féminine devant Homan (2-1). . . Les seules autres équipes de la Coupe des champions à se vanter de 3-0 jusqu’à vendredi étaient Mouat et Fleury. Gushue (2-0) espère suivre ou dépasser Mouat au sommet du groupe masculin A avec deux matchs le jour 3, tandis que Fleury débute seul samedi au sommet du groupe féminin B poursuivi à la fois par Muirhead (2-1) et Tirinzoni (2-1). )… Koe, Bottcher, Edin et Schwaller se dirigent tous vers la dernière journée du tournoi à la ronde de samedi à égalité au sommet de la poule B masculine avec des notes égales de 2-1… Samedi, la Coupe des champions conclut le tournoi à la ronde avec le match nul 9 (8 h), le match nul 10 (midi, Sportsnet One), tirage 11 (16 h, Sportsnet One) et tirage 12 (20 h, Sportsnet One)… Les six meilleures équipes féminines et les six meilleures équipes masculines se qualifieront pour les éliminatoires à partir de dimanche.

Lire aussi  Brendan Cole fait une chute alors qu'il prend au sérieux l'entraînement de Dancing On Ice

[email protected]

http://www.twitter.com/ToddSaelhofPM

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civil et à encourager tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour la modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur vous suit les commentaires. Consultez notre règlement de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la manière d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick