Les censeurs de Hong Kong émettent un avertissement sur les projections de films de Tiananmen

Les censeurs du cinéma de Hong Kong ont lancé un avertissement au syndicat des travailleurs des hôpitaux de la ville jeudi soir au sujet de la projection de deux films liés à la répression de la place Tiananmen le 4 juin 1989.

«J’ai obtenu mon diplôme» est un documentaire de 1992 sur le dernier groupe d’étudiants universitaires qui ont vécu les manifestations de Pékin en 1989, et a été produit par un collectif de cinéastes connu sous le nom de SWYC. «Conjugation» est un long métrage de fiction de 2001 tournant autour des défis auxquels un jeune couple est confronté dans l’ère post-Tiananmen, réalisé par Emily Tang. Le film a été interdit en Chine continentale et aucun des deux films n’a été évalué à Hong Kong.

La discussion sur Tiananmen est effectivement interdite en Chine continentale, et comme Hong Kong ressemble de plus en plus à la République populaire, il devient de moins en moins clair si Tiananmen est également devenu tabou dans la région administrative spéciale.

Dans le passé, les Hongkongais ont eu des discussions animées sur le sujet et organisé de grands événements commémoratifs annuels dans des parcs publics. La loi sur la sécurité nationale, introduite le 30 juin de l’année dernière, a peut-être changé cela.

Cette semaine, la police de Hong Kong a interdit une veillée Tiananmen prévue dans un parc public pour la deuxième année consécutive. Des motifs de santé publique ont été invoqués pour justifier l’interdiction.

Une lettre de l’Office for Film, Newspaper and Article Administration (OFNAA), publiée sur le Facebook de l’Alliance des employés des autorités hospitalières, a écrit que le syndicat avait projeté «J’ai obtenu mon diplôme» à ses membres dans les locaux du syndicat le 22 mai, mais le le film n’a pas été évalué par les censeurs.

Tous les films projetés à Hong Kong doivent être soumis aux censeurs locaux du cinéma et être approuvés par le conseil de censure avant de pouvoir être projetés, a déclaré l’OFNAA dans la lettre. Cela comprend les lieux publics et les lieux réservés aux membres.

Lire aussi  Johnny Depp grouillant de fans, signe des autographes

L’OFNAA a également demandé si le syndicat avait demandé l’approbation des censeurs pour la projection de «Conjugation» samedi. Il a averti qu’une lettre d’approbation devait être présentée sur le lieu de projection et a déclaré que toute violation entraînerait une pénalité de 10 000 dollars de Hong Kong (1 290 dollars).

Le syndicat a déclaré que des dirigeants de l’OFNAA ont également rendu visite aux locaux du syndicat jeudi soir sans préavis. Les représentants du syndicat se sont demandé si le mouvement était lié à la répression politique. L’OFNAA a déclaré à Radio Television Hong Kong que des agents se sont rendus au bureau du syndicat pour inspection après avoir reçu une enquête sur la légalité des projections de membres du public.

Au cours des deux derniers jours, Hong Kong n’a signalé aucun nouveau cas de coronavirus, que ce soit de source locale ou importée. Les 14 derniers jours n’ont vu que cinq cas locaux et 15 cas importés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick