Lettre à l’éditeur : Il est temps de se souvenir des animaux de la ferme

Contenu de l’article

Je viens d’apprendre la Journée mondiale des animaux de ferme, le 2 octobre (date de naissance de Gandhi). Il existe depuis 1983 et vise à sensibiliser le public aux animaux maltraités et tués chaque année pour se nourrir.

Contenu de l’article

Comme beaucoup, j’ai toujours considéré les animaux de la ferme uniquement comme une source de nourriture. Mais après avoir récemment regardé le documentaire Speciesism, j’ai réalisé que les animaux de la ferme ressemblent beaucoup à nos animaux de compagnie, méritant amour et respect.

J’ai appris que les animaux de ferme n’obtiennent ni l’un ni l’autre dans les fermes industrielles d’aujourd’hui. Les poussins mâles sont broyés vivants ou étouffés dans des sacs poubelles. Les poules sont entassées dans de petites cages grillagées qui leur arrachent les plumes. Les porcs reproducteurs passent leur vie enceintes dans des cages métalliques. Les veaux sont arrachés à leur mère à la naissance, pour que nous puissions boire leur lait.

Contenu de l’article

La cruauté de l’élevage industriel m’a poussé à remplacer les produits d’origine animale dans mon alimentation par de la viande et des produits laitiers à base de plantes. Depuis, j’ai appris que mon régime sans cruauté est également excellent pour ma santé et celle de notre planète.

OLIVER SUTTER

OTTAWA

(Bravo, vous.)

EN ANGLAIS S’IL VOUS PLAÎT

Je soutiens le Québec et son droit de protéger son patrimoine, mais parcourir le corridor transcanadien (autoroutes 20/401) à l’intérieur du Québec est un exercice frustrant et parfois dangereux. À tout le moins, ne pourraient-ils pas donner aux Canadiens anglophones une petite pause à la pompe, car je ne comprends jamais toutes les instructions — elles ne sont qu’en français — et les avis d’urgence et les avis de construction? Allez, les amis, quelle menace cela représenterait-il pour les Québécois d’avoir un avertissement d’urgence en anglais ? Cela pourrait sauver une vie.

Lire aussi  Let There Be Carnage 'est la suite spectaculairement stupide que les fans recherchaient

Contenu de l’article

PAUL RONEY

BOBCAYGEON, ONT.

(Après tout, nous avons deux langues officielles.)

NE RAMASSEZ PAS

Re : Une famille GTA prise pour 100 000 $ dans une arnaque aux grands-parents, chronique, 1er septembre

Cela pourrait vous arriver, mais ce ne sera pas le cas si vous suivez cette règle simple : lorsque le téléphone sonne et qu’il apparaît comme un nom ou un numéro inconnu, ne répondez pas. Je peux presque garantir qu’aucun message ne sera laissé, ce qui signifie que c’est soit le nettoyeur de conduit amical, soit une arnaque. S’il s’agit de la famille ou d’une autre personne que vous connaissez, leur nom apparaîtra.

L’article stipule que ce n’est pas l’âge ou l’infirmité qui rend une personne vulnérable, mais cela peut très bien l’être. Voici pourquoi : ces appels arrivent généralement du lundi au vendredi, lorsqu’il y a de fortes chances que ce soit une personne âgée qui réponde au téléphone car les plus jeunes sont généralement au travail. J’aurai 80 ans ce mois-ci et je serai le premier à admettre que nous, les personnes âgées, avons tendance à manquer de contact avec les autres, alors quand le téléphone sonne, nous avons tendance à vouloir y répondre. Mais avant de le faire, surveillez qui vous appelle, cela pourrait vous éviter bien des chagrins indésirables.

L’article indique également que le couple a versé 100 000 $ sur deux mois sans même tenter de contacter le petit-fils ou ses parents pour vérifier la réclamation. Allez. Rappelez-vous la règle d’or et vous ne serez pas victime d’une arnaque.

S.SMITH

Lire aussi  Jacob Jonas examine la vulnérabilité humaine en visuel pour Patrick Watson

AJAX, ONT.

(Et, si un prince nigérian demande de l’aide, vous savez quoi faire.)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick