Regarder | “Il n’y a pas assez d’histoires sur nous”, déclare le cinéaste Onir

Mémoires du cinéaste Onir, Je suis Onir et je suis gay (Viking, une empreinte de Penguin, 2022) – écrit avec sa sœur Irene Dhar Malik, monteuse et scénariste lauréate d’un prix national – est sorti. Au cours d’un appel Zoom, il dit qu’il a écrit le livre parce qu’en grandissant, il «n’avait aucun point de référence»; encore aujourd’hui, “il n’y a pas beaucoup de livres écrits par quelqu’un qui est fier et sans vergogne”.

Divisé en quatre parties, il vous emmène non seulement à travers ses années d’enfance – une époque où il se sentait extrêmement timide et très conscient de sa couleur de peau – mais raconte également une vie queer enrichissante qui a été témoin de difficultés, de triomphes et de déchirements dans une égale mesure.

Quand je demande pourquoi il a choisi le titre, étant donné que sa sexualité n’est “pas le facteur déterminant”, il partage que “pour quelqu’un qui est probablement enfermé ou aux prises avec son identité, trouver un livre prétendant fièrement être queer peut être stimulant ”. Mais pour Onir, il s’agissait aussi « d’affirmer une identité dont les gens pensaient qu’elle se retiendrait ».

Lire l’histoire complète ici.

Lire aussi  The Cure : "Je n'ai jamais aimé l'idée de faire les choses par moi-même" - Music News

Related News

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick