SAG-AFTRA conclut un accord avec les studios sur l’exclusivité des acteurs

La SAG-AFTRA a annoncé lundi soir être parvenue à un accord de principe avec les grands studios sur les périodes d’exclusivité des acteurs, une question devenue une priorité absolue pour le syndicat ces dernières années.

Le problème concerne les acteurs des séries télévisées, qui peuvent se voir interdire de travailler sur d’autres projets pendant plusieurs mois, voire des années, entre les saisons télévisées. Le syndicat a déclaré que le problème s’est aggravé à l’ère du streaming, avec des saisons de plus en plus courtes et des retards plus longs entre les saisons.

Le syndicat a soutenu un projet de loi, AB 437, à la législature californienne, qui vise à éliminer les périodes d’exclusivité des contrats des acteurs. La Motion Picture Association s’est opposée au projet de loi, affirmant qu’il créerait un cauchemar de programmation et rendrait beaucoup plus difficile la production de plusieurs saisons d’une émission.

Malgré cette opposition, le projet de loi a franchi un obstacle majeur au Comité des crédits du Sénat la semaine dernière et semblait se diriger vers son adoption. Cela semble avoir donné à SAG-AFTRA une plus grande influence pour conclure un accord sur la question avec l’Alliance des producteurs de films et de télévision, qui représente les studios dans les négociations collectives.

Le projet de loi autorise une exception pour les dispositions d’exclusivité négociées à la table de négociation, ce qui signifie que même s’il devient loi, l’accord entre l’AMPTP et le SAG-AFTRA prévaudra. Le MPA – qui gère les relations gouvernementales pour les studios – avait fait valoir que le projet de loi était une intrusion inappropriée et illégale dans le processus de négociation collective.

Maintenant que les deux parties sont parvenues à un accord, il est possible que le projet de loi soit abandonné.

Lire aussi  Jana Hocking, podcast de rencontres Kinda Sorta, application de rencontres "désactiver"

SAG-AFTRA n’a pas divulgué les termes de l’accord de principe, qui doit être présenté samedi au conseil national du syndicat. Le syndicat a déclaré que les conditions ne seraient pas publiées avant que le conseil n’ait eu la possibilité de les examiner.

SAG-AFTRA a déclaré que les studios avaient précédemment refusé de bouger sur la question, incitant le syndicat à porter l’affaire à Sacramento. Un accord entre le syndicat et l’AMPTP couvrira vraisemblablement les accords à l’échelle nationale, pas seulement en Californie.

Related News

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick