Sask. homme co-vedette dans une émission de rencontres sur le thème des agriculteurs finlandais

Tout a commencé en 2019 lorsque Matthew Almusa a reçu un message Facebook de Brent Shepherd, un cousin qui recherchait la généalogie finlandaise de la famille.

Shepherd avait trouvé une parent éloignée, Mia Halonen, qui se trouvait être bien connectée dans l’industrie télévisuelle finlandaise. Halonen avait demandé si Shepherd connaissait un homme qui correspondait à trois caractéristiques – être d’origine finlandaise, célibataire et agriculteur – pour un spectacle.

Almusa correspondait à ce profil, il a donc demandé plus de détails.

« J’étais vraiment curieux de savoir ce qui se passait », a déclaré Almusa dans une interview accordée à CBC Radio. Édition du matin.

« Je pensais que c’était peut-être un documentaire, mais ensuite, la seule chose m’a en quelque sorte mis à l’écart et je ne savais pas quoi penser de ça. »

ÉCOUTER: Matthew Almusa est apparu dans The Morning Edition cette semaine

9 h 57Sask. agriculteur stars dans une émission de télé-réalité en Finlande

Une demande du cousin d’un cousin a conduit un homme de la Saskatchewan à devenir la co-vedette d’une émission de rencontres finlandaise. Nous découvrons ce que c’était que d’être le célibataire le plus éligible de sa maison ancestrale. 9 h 57

Pas une arnaque

Almusa a finalement découvert qu’il s’agissait d’une émission de rencontres appelée Maajuss pour la mariée dans le monde, qui se traduit par «Le fermier veut une femme dans le monde», mais il était toujours sceptique quant à savoir si c’était réel ou non. Quelques jours plus tard, il a eu un appel téléphonique avec quelqu’un en Finlande qui lui a expliqué le processus et il a décollé de là.

Un épisode d’introduction a été filmé en Saskatchewan et diffusé en Finlande. Il a présenté le profil d’Almusa et invité des femmes à écrire sur elles-mêmes pour avoir l’occasion de le rencontrer.

Almusa s’est envolé pour la Finlande pour la première fois de sa vie. Avec beaucoup de «réflexion et de prière», il réduisit la liste à quatre femmes. et la partie speed-dating de l’émission a commencé. Il a dit qu’il n’avait eu que 15 minutes environ avec chaque femme et qu’il avait ensuite dû choisir trois d’entre elles pour retourner en Saskatchewan avec lui.

Ils sont tous arrivés à la ferme familiale Almusa à Margo, en Saskatchewan, en même temps et les femmes sont restées une semaine. Pendant leur séjour en Saskatchewan, ils ont utilisé le sauna de sa famille, ont fait de la luge, ont visité le club local et plus encore.

« C’est vraiment différent d’avoir deux caméras et de savoir que le monde entier pourrait potentiellement regarder ça. Vous vous demandez quoi dire, et c’est un peu comme » OK, maintenant commencez à sortir ensemble, les caméras tournent «  », dit-il.

Almusa est assis sur le porche du sauna de la ferme familiale de Margo, en Saskatchewan. (Soumis par Matthew Almusa)

‘Encore un célibataire éligible’

En fin de compte, il n’a dû choisir qu’une seule femme, mais les choses n’ont pas fonctionné entre elles.

« Eh bien, nous avons correspondu un peu sur Facebook, mais cela s’est rapidement un peu effacé. Et donc me voilà… toujours un célibataire éligible. »

Bien qu’Almusa n’ait pas trouvé le véritable amour, il a dit qu’il était reconnaissant pour les amitiés et les relations qu’il a nouées en cours de route.

« Je pense que ça m’a fait sortir de ma coquille. Tu vas regretter des choses que tu ne fais pas, donc si je dis non, je ne veux pas faire ça, je me demanderais toujours comment c’était.  »

Le dernier épisode de l’émission a été diffusé le 6 mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick