Tout va presque bien: un spectacle en mouvement

En route vers Québec, pour deux représentations de son spectacle Tout va presque bien et des apparitions dans les galas de Michel Courtemanche et d’Anthony Kavanagh, à l’occasion du ComediHa ! Fest, Anne Roumanoff avait hâte de prendre des petits déjeuners avec des serveurs qu’elle a qualifiés de sympathiques.

• À lire aussi: ComediHa ! Fest-Québec: une drôle de relève

• À lire aussi: ComediHa! Fest-Québec: Michel Courtemanche, un clown qui fait du bien

« Les serveurs québécois sont plus aimables qu’à Paris », a-t-elle fait savoir, ajoutant qu’elle aimait bien les petits déjeuners de l’Entrecôte St-Jean et du Il Teatro.

Fan du Dollarama, où elle aimait acheter quelques trucs pour ses deux filles, elle a constaté qu’il n’y avait plus rien à un dollar.

L’humoriste de 56 ans, née à Paris, ne se souvient pas quand a eu lieu son dernier passage au Québec. Peut-être en 2016 ou 2017. C’était toutefois avant la pandémie.

Une pandémie qui l’a obligée à modifier le nouveau spectacle qu’elle était sur le point de présenter. Un spectacle qui s’appelait Tout va bien et qui est devenu Tout va presque bien et qu’elle présente depuis 2020.

L’humoriste aborde la voyance, les femmes qui divorcent à 50 ans, les nouvelles relations amoureuses, l’internet, les imprimantes qui ne fonctionnent pas, les animaux sur YouTube et un numéro interactif avec le public sur le politiquement correct. La pandémie l’a amenée à modifier son spectacle.

Excitation et stress

« Je fais toujours des spectacles qui sont ancrés dans la vie quotidienne. Je ne l’ai pas joué depuis un mois et j’ai changé encore des trucs. Ce sont toujours des travaux en cours. J’aime me coller à ce qui se passe et en pensant au public. L’idée n’est pas de le coller avec l’actualité, mais plus avec le monde actuel. Des choses ont changé depuis 2020, en 2021 et en 2022 », a-t-elle expliqué.

Lire aussi  Justin Chambers incarnera Marlon Brando dans la série Godfather

Anne Roumanoff apportera quelques modifications pour les deux représentations de Québec.

« Il y a une portion de mon spectacle où je commente l’actualité. Je vais enlever un peu tout ce qui est trop politique française. Je pense que Poutine, l’attitude face à la COVID et ce que ça a changé dans nos vies, les vaccins et les masques vont intéresser les gens. Je vais changer des petites choses et on verra. Je travaille beaucoup à l’intuition, au sentiment et ce que je ressens du public », a-t-elle précisé.

L’humoriste avoue ressentir un certain stress à quelques heures de monter sur les planches du Théâtre Petit-Champlain.

« C’est quand même un autre pays. Ça fait longtemps que je suis venue. J’ai beau avoir un peu de métier, mais c’est toujours une surprise de voir la réaction du public. Je suis excitée et j’ai un petit peu le trac. C’est normal », a-t-elle confié.

Anne Roumanoff fera aussi des apparitions dans le gala de Michel Courtemanche, vendredi, et celui d’Anthony Kavanagh, samedi, au Capitole de Québec.

À l’écran

L’humoriste est sur le point de boucler le financement de son premier long métrage intitulé Qu’est-ce qu’on va faire de toi, maman ? Une comédie familiale sur les tribulations d’une femme de 50 ans qui divorce et sur l’effet de ses nouvelles relations sur ses filles. Un film qui pourrait se retrouver sur les écrans en 2023.

« Ça fait longtemps que je travaille sur ce projet que j’ai écrit, écrit et réécrit. J’ai vraiment quelque chose à dire par rapport à ça. Ça fait 35 ans que je fais de la scène. J’adore et j’ai toujours autant de plaisir, mais j’avais envie d’un projet qui laisse des traces. Un film, ça reste. J’ai envie de faire des choses un peu plus durables », a-t-elle révélé.

  • Anne Roumanoff présente Tout va presque bien mardi soir et demain au Théâtre Petit-Champlain.
Lire aussi  Prince Harry, l'apparition du Jubilé de Meghan Markle "problématique" pour la famille royale, selon l'auteur

Trois spectacles gratuits présentés sur la scène de l’Agora

Des lunettes qui donnent accès à ces spectacles sont disponibles à l’entrée de l’Agora. C’est premier arrivé, premier servi pour avoir son siège.

11 août – 20 h

  • François Bellefeuille présentera, pour l’occasion, un spectacle unique.

12 août – 20 h

  • Originaire de Québec, Jean-Thomas Jobin présentera un spectacle exclusif intitulé Dehors Jean-Thomas Jobin. Il sera accompagné par ses amis Cathy Gauthier, Yannick De Martino, Martin Vachon, Michelle Desrosiers, Tranna Wintour et Claudia Bouvette.

13 août – 20 h

  • P-A Methot plongera l’Agora dans une atmosphère de karaoké avec son groupe et les invités Marianne St–Gelais, Martin Vachon, Debbie Lynch-White, Jonas, Ludivine Redding, Stéphane Fallu, Gabrielle Destroismaisons et Karl Walcott.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick